Le 24 décembre 1911 dans le ciel : Armand Gobé à la conquête du Critérium de l’Aéro-Club de France

air-journal-aviateur-gobe-monoplan-nieuport

Histoire de l’aviation - 24 décembre 1911. Le 31 décembre 1911 marquera la fin des tentatives pour espérer remporter le Critérium de l’Aéro-Club de France, qui est une compétition aéronautique dont le grand gagnant sera l’auteur du vol couvrant la plus grande distance de l’année et ce, sans escales et en circuit fermé.

Un prix que le chef-pilote de l’aérodrome Nieuport de Pau, à savoir Armand Gobé, aimerait bien afficher à son palmarès. Pour ce faire, il prend son envol ce 24 décembre 1911, un peu après 8 heures du matin, avec pour objectif d’améliorer la performance de l’aviateur Fourny qui pour le moment a pris la tête du classement, avec un vol ne totalisant pas moins de 720 kilomètres, réalisé en un temps de 11 heures et 15 minutes.

Pour déloger Fourny de sa place de gagnant potentiel, Armand Gobé a pris place à bord d’un appareil de type monoplan Nieuport IIG, disposant d’un moteur de 70 chevaux Gnome. Il va ainsi évoluer dans les airs sur un circuit de 10 kilomètres durant 8 heures et 15 minutes, parcourant alors 740,255 kilomètres, une distance qui sera suffisante pour remporter le Critérium de l’Aéro-Club de France, avec à la clé 10 000 francs de prix !

http://www.air-journal.fr/2014-12-24-le-24-decembre-1911-dans-le-ciel-armand-gobe-a-la-conquete-du-criterium-de-laero-club-de-france-5124499.html