Eurowings effectue son vol inaugural avec une nouvelle livrée

Eurowings, qui rassemblera sous la marque Eurowings toute l’activité low cost de Lufthansa, la maison mère (Germanwings, Eurowings…), et  destinée à contrer la féroce concurrence des low cost Ryanair, Vueling ou easyjet… a effectué son premier vol, dimanche 1er février entre Hambourg et Prague avec une nouvelle livrée.

L’A320, arborant la nouvelle livrée Eurowings, a quitté ce dimanche matin Hambourg à 10h30, pour se poser à 12h00 à Prague, capitale de République tchèque. D’autres avions avec la nouvelle livrée devraient arriver dans les semaines à venir, annonce Lufthansa. La nouvelle Eurowings devrait opérer d’ici 2017 80 Airbus. Les 23 Bombardier CRJ900 d’Eurowings seront remplacés entre février 2015 et mars 2017 par un nombre équivalent d’A320, dont dix récemment commandés et 13 issus de la flotte de Lufthansa. Germanwings conservera de son côté ses 57 A319 et A320.

La nouvelle marque Eurowings est un projet essentiel de Lufthansa pour capturer la clientèle loisirs et lui proposer de nouvelles perspectives. Le groupe de transport aérien souhaite aussi via Eurowings, sauvegarder sa position de leader dans les connexions point à point sur ses marchés allemand, autrichien, suisse  et belge dans le long terme.

Pour commencer, les vols continueront à être exploités pour le compte de Germanwings sous les numéros de vol Germanwings. À la fin de 2015, Eurowings et Germanwings avec d’autres compagnies aériennes européennes sont prévues d’être réunis sous le nom de marque Eurowings, avec l’ambition de prendre de nouveaux clients en offrant des services à faibles coûts sur le court, moyen et long-courrier. Ainsi, 7 Airbus A330-200 vont être pris en leasing d’ici 2017 pour des vols intercontinentaux, avec initialement trois appareils basés à l’aéroport de Cologne-Bonn pour des opérations débutant fin 2015.

http://www.air-journal.fr/2015-02-01-eurowings-effectue-son-vol-inaugural-avec-une-nouvelle-livree-5135088.html

American Airlines : une flotte qui se modernise en 2015

American Airlines a dévoilé le plan de renouvellement de sa flotte en 2015, avec notamment la mise au garage de plus de 100 avions vieillissants. Cette modernisation se prolongera les années suivantes, notamment pour les MD-80.

43 McDonnell Douglas MD-80 seront retirés en 2015 (7 au premier trimestre, 23 au second,  et 13 au troisième), sa flotte ne comportant plus que 96 MD-80. Leur retrait doit se poursuivre jusqu’à 2018 au plus tard, avec leur remplacement progressif par des 737-800, A319 ou les 737 MAX encore en commande.

Concernant les monocouloirs Airbus, elle prendre livraison de quatre A319 au premier trimestre 2015, trois au second, sa flotte d’A319 totalisant 125 exemplaires à la fin de l’année.

Huit de ses plus vieux A320 seront en revanche retirés d’ici le 30 juin 2015, abaissant le nombre de ses A320 à 55. Elle prendra livraison de 20 A321 sur le premier semestre 2015 et 15 autres d’ici la fin de l’année, 23 de ces livraisons correspondant à des commandes originelles d’American Airlines, les 12 autres provenant des commandes d’US Airways, désormais fusionnée avec American Airlines. American Totalisera donc 174 A321, soit 354 monocouloirs de la famille Airbus.

Dans un même temps,18 monocouloirs Boeing 737-800 sont aussi attendus en 2015, portant sa flotte de B737-800 à 264 exemplaires.

Boeing 757 et 767 : 37 B757-200 seront retirés d’ici la fin de l’année (10 d’ici le 30 juin 2015), abaissant sa flotte de B757 à 69 exemplaires. Les 6 derniers Boeing 767-200 (d’US Airways) vont être retirés d’ici deux semaines avec un ultime vol prévu le 11 février prochain, tandis qu’elle mettra à la retraite 2  Boeing 767-300 au premier et deuxième trimestre, et 7 autres au troisième, sa flotte de 767-300 s’abaissant à 49 exemplaires à la fin 2015.

En 2015, American Airlines commence l’intégration de Dreamliner avec l’ajout de 3 B787-8 chaque trimestre -elle a reçu son premier exemplaire le mois dernier sur 15 de ce modèle en commande sans compter les 26 787-9-, portant sa flotte 787, qui devraient être configurés pour 16 passagers en classe Affaires, 48 en Premium Economy Extra et 150 en Economie, à 12 exemplaires fin 2015.

Pas de changement pour les long-courriers Airbus A330-200 et 300 (24 au total et provenant de la flotte US Airways) et les 47 B777-200 ou pour les 20 Embraer E-190.

Fin 2015 et hors flotte American Eagles qui opère aussi pour son compte, la flotte d’American Airlines se composera de 953 avions. Rappelons qu’American a confirmé ses commandes record de 2011, avec 200 monocouloirs Boeing fermes (dont 100 MAX) et 260 monocouloirs Airbus fermes (dont 130 A321neo) plus 465 options chez ces deux constructeurs. En janvier 2015, sa flotte avait une moyenne d’âge de plus de 13 ans.

http://www.air-journal.fr/2015-02-01-american-airlines-une-flotte-qui-se-modernise-en-2015-5135086.html

Corsair International cherche un repreneur : Air Caraïbes bien placé ?

Pascal de Izaguirre, le PDG de Corsair, a annoncé jeudi dernier aux représentants du personnel que leur compagnie était à vendre, plusieurs pistes étant en cours auprès de plusieurs compagnies aériennes. La plus sérieuse serait Air Caraïbes, annonce La Tribune.

Le groupe TUI France, maison mère de Corsair International en difficultés pour équilibrer ses comptes, aurait des négociations exclusives avec la compagnie française, spécialiste de la desserte des Caraïbes, Air Caraïbes. La Tribune précise que plusieurs candidats se sont fait connaître mais qu’un repreneur est jugé plus intéressant : « la négociation devrait se finaliser rapidement ».

Selon PNC Contact, deux autres investisseurs européens sont sur les rangs : IAG (Britisih Airways et Iberia), avec l’objectif de la faire fusionner avec OpenSky, mais le groupe se trouve actuellement en pleine opération de rachat d’Aer Lingus, la compagnie irlandaise, ainsi qu’Air Contractors, dont les quartiers généraux sont installés à Dublin.

Si Air Caraïbes n’a pas commenté, l’intérêt de cette compagnie, avec qui elle partage déjà depuis 2012 des accords de partage de code entre Paris et les Antilles, « permettrait de rationaliser l’offre sur la Réunion et les Antilles, deux axes qui souffrent de surcapacités avec la présence de deux autres acteurs, Air France et XL Airways », explique le journaliste de la Tribune. La rationalisation des deux flottes ne poserait pas de problèmes quant aux quatre A330 de Corsair, Air Caraïbes en possédant 5 de son côté. Reste à savoir ce que deviendront les trois B747-400 de Corsair International, Air Caraïbes n’en possédant aucun exemplaire, alors qu’elle a en commande 6 A350 (900 et 1000).

Corsair a déjà mené un plan de restructuration baptisé Take off 2012, ayant abouti à la suppression de 450 postes, la compagnie comprenant aujourd’hui près de 1 250 salariés. Au départ de Paris, Corsair dessert les aéroports d’Abidjan, Dakar, Antananarivo, Antigua, Cayenne, Dzaoudzi (Mayotte), Fort-de-France, La Romana, Montréal, Pointe-à-Pitre, Port-Louis (Maurice), Punta Cana, Saint-Denis de la Réunion, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Sint Marteen-Juliana, et Sainte-Lucie, certaines destinations étant en partage de code avec … Air Caraïbes.

http://www.air-journal.fr/2015-02-01-corsair-international-cherche-un-repreneur-air-caraibes-bien-place-5135079.html