Représentativité des pilotes : le SNPL tance le gouvernement sur ses engagements

aj_pilotes

Dans un communiqué, le Syndicat national des pilotes de lignes SNPL France Alpa, appelle le gouvernement à respecter ses engagements pris, concernant la représentativité des PNT.

« Le SNPL France ALPA considère cette situation de blocage comme inacceptable et en appelle solennellement au respect des engagements pris », déclare dans un communiqué Erick Derivry, président du SNPL France ALPA. En mai 2014, rappelle le syndicat de pilotes, le gouvernement s’est engagé sur deux revendications majeures du SNPL France ALPA : l’ouverture d’une négociation sur une convention collective nationale et la nécessité, pour lancer cette négociation, de fixer la liste des organisations représentatives du personnel navigant technique (PNT).

L’enquête de représentativité a été réalisée, le Haut-Conseil du Dialogue Social ayant rendu son avis favorable. « Le travail technique est donc terminé depuis septembre 2014. Pourtant, malgré de multiples relances écrites, malgré des rappels solennels auprès du secrétariat d’Etat aux Transports, il n’y a toujours pas la moindre trace de l’acte règlementaire qui doit fixer la liste des organisations syndicales représentatives dans la branche PNT ; cet acte était pourtant annoncé pour le 31 juillet 2014 et faisait l’objet de deux courriers d’engagement du gouvernement », souligne le SNPL.

http://www.air-journal.fr/2015-02-07-representativite-des-pilotes-le-snpl-tance-le-gouvernement-sur-ses-engagements-5135595.html

Les désignations des aéronefs de l’USAAC et de l’USAAF


Le 5 février 1964 dans le ciel : Après Batten et Bastié, Hrissa Chouridis Pélissier vient à bout de l’Atlantique Sud

air-journal-hrissa-pelissier-alger-1958

Histoire de l’aviation - 5 février 1964. En ce 5 février 1964, c’est une aviatrice qui fait l’actualité aéronautique, à savoir Hrissa Chouridis (nom d’épouse Pélissier), cette dernière succédant à Joan Batten et Maryse Bastié en inscrivant son nom au palmarès des femmes ayant vaincu l’Atlantique Sud, les deux premières ayant réalisé cet exploit les 13 novembre 1935 et 30 décembre 1936 respectivement. Pour rappel, l’auteur de la première traversée en solitaire de l’Atlantique Sud étant Jim Mollison qui a volé de Thiès à Natal, le 9 février 1933.

Hrissa Chouridis Pélissier va, pour sa part, réaliser cette traversée dans le cadre d’une simple livraison d’un appareil : en ce début d’année 1964, elle est en effet chargée de livrer un WA-40 Super IV Sancy Wassmer au Brésil, à un client français. C’est ainsi que le 27 janvier 1964, elle prend son envol d’Issoire pour rejoindre Natal (Brésil), via Dakar (Sénégal).

C’est finalement le 5 février 1964 qu’elle arrive « à bon port » et devient la troisième aviatrice à réussir ce vol transatlantique, la traversée aura alors duré douze heures et quarante minutes.

http://www.air-journal.fr/2015-02-05-le-5-fevrier-1964-dans-le-ciel-apres-batten-et-bastie-hrissa-chouridis-pelissier-vient-a-bout-de-latlantique-sud-5132698.html

Thales sur les Black Hawk UH-60V de l’US Army

mercredi 4 février


ThalesTHALES Thales est un leader mondial des hautes technologies pour les marchés de la Défense et de la Sécurité, de l’Aérospatial et du Transport. 67 000 salariés dans 56 pays. Chiffre d’affaires 2011 : 13 milliards d’euros. a été choisi par Northrop Grumman Corporation pour lui fournir son logiciel de système de gestion du vol (FMS), l’i-FMS 200. Ce logiciel sera intégré à l’avionique de mission fournie par Northrop Grumman pour moderniser les hélicoptères UH-60L Black Hawk. La version modernisée des hélicoptères Black Hawk portera le nom de UH-60V.

JPEG - 82 ko
Ce logiciel FMS a démontré son aptitude à être intégré aux équipements les plus récents de Northrop Grummann, lors d’une démonstration en vol réalisée avec un UH-60L.
© Thales

Le logiciel du FMS de Thales permet d’optimiser le poids et le coût de l’architecture de l’hélicoptère UH-60V, dans la mesure où il est directement intégré au système de calcul de Northrop Grummann, et ne nécessite pas un hardware du FMS indépendant.

Plus de 750 hélicoptères devraient ainsi être modifiés dans le cadre du programme UH-60V.

Northrop Grumman a également choisi Thales pour la fourniture du système GPS TOP Star 200.



Le Cabri G2 certifié par la FAA

Après la Chine, en juin 2014, c’est au tour des USA de délivrer à Hélicoptères Guimbal, la certification pour son hélicoptère léger Cabri G2. Ce n’est pas, cette fois-ci, un marché en devenir qui s’ouvre au constructeur, mais un marché mâture qui en termes de débouchés commerciaux n’est sans commune mesure avec n’importe quel autre. Bruno Guimbal, le père du Cabri et PDG d’Hélicoptères Guimbal n’a évidemment pas attendu le coup de tampon de l’administration américaine de l’aviation, la FAA, pour prospecter outre-Atlantique. « Deux Cabri G2 ont déjà été livrés aux USA, 10 sont en commande, et les perspectives de ventes sont désormais immenses ».

Il aura fallu tout de même 16 mois pour boucler le dossier de certification, comme l’explique Olivier Gamard, responsable de la Certification et de la Navigabilité du constructeur : « Le travail avec la FAA a été coopératif et n’a soulevé aucun problème technique. La certification EASAEASA European aviation safety agency (EASA) ou Agence europeenne de la securite aerienne promeut les normes de securite et les normes de protection environnementale de l’aviation civile en Europe. Elle constitue la cle de voûte d’un nouveau mecanisme reglementaire visant à permettre la constitution d’un marche unique en Europe pour l’industrie aeronautique. est une base parfaite pour la validation par la FAA, du fait d’exigences similaires et d’accords de réciprocité. Toutefois les expériences respectives et certaines différences dans les méthodes de conformité ont nécessité des travaux significatifs. La FAA a aussi tenu à vérifier en vol certaines caractéristiques remarquables du Cabri G2 ».

Le Cabri G2 est désormais certifié dans les deux-tiers du monde, incluant toute l’Europe, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, la Chine, Hong-Kong, le Vietnam, l’Afrique du Sud, les USA et pays affiliés. Et son succès ne se dément pas. Le centième appareil est actuellement en chaîne d’assemblage final à Aix-en-Provence. « La flotte complète a enregistré environ 50.000 heures de vol sans aucun blessé, et les appareils les plus anciens ont dépassé 4.200 heures », précise le constructeur pour qui ce bilan chiffré démontre que le Cabri G2 est « l’hélicoptère à pistons le plus efficace et le plus sûr pour la formation professionnelle, le travail aérien et le transport personnel  ».

JPEG - 87.3 ko
Hélicoptères Guimbal a déjà livré deux Cabri G2 aux USA
© Hélicoptères Guimbal

Plus que jamais, pour Hélicoptères Guimbal le challenge est désormais de réussir la montée en cadence de production pour faire face à la demande. En 2014, il a produit 27 hélicoptères pour un chiffre d’affaires de 9.2 M€, en hausse de 62% par rapport à 2013, avec un profit maintenu aux environs de 8%. L’effectif est passé, non sans difficultés, de 36 à 70 salariés sur la période. 63 commandes fermes ont été enregistrées dans l’année et la production atteint un hélicoptère par semaine. La croissance pour 2015 est de nouveau prévue à plus de 60%.

Avec cette certification américaines accordée au Cabri G2, Hélicoptères Guimbal est désormais administrativement armé pour venir concurrencer à domicile, le numéro un mondial des hélicoptères à pistons.

Aerobuzz.fr

Airbus nomme de nouveaux directeurs des programmes

mercredi 4 février


Suite à la nomination de Didier Evrard au poste d’Executive Vice-President Programmes d’AirbusAIRBUS Constructeur européen (filiale à 100% d’EADS) détenant 50% du marché mondial des avions de ligne. Airbus a vendu 11.500 avions depuis sa création en 1970. , en décembre 2014, Airbus nomme de nouveaux leaders à la tête de ses programmes et attribue de nouvelles responsabilités. Les nominations à la Direction mentionnées ci-dessous prendront effet au 1er mars 2015 :

  • Patrick Piedrafita, qui occupe actuellement le poste de Head of the A330 Family Programme, est nommé Head of the A350 XWB Programme. Dans ses nouvelles fonctions, Patrick Piedrafita sera directement rattaché à Didier Evrard, Executive Vice-President Programmes d’Airbus et Membre du Comité Exécutif d’Airbus depuis le 16 décembre 2014.
  • Eric Zanin, qui occupe actuellement le poste de Head of Procurement Operations, est nommé Head of the A330 Family Programme, et sera également rattaché directement à Didier Evard.
  • Klaus Roewe, qui occupe actuellement le poste de Head of A320neo Programme, est nommé Head of the A320 Family Programme, succédant dans ces fonctions à Daniel Baubil. Klaus Roewe sera directement rattaché à Didier Evrard.
  • Daniel Baubil assumera désormais la responsabilité de Senior Advisor auprès de Didier Evrard. Daniel Baubil sera chargé des projets de compétitivité pour l’ensemble des programmes au sein de l’organisation Programmes.

Suite à la nomination de Patrick Piedrafita au poste de Head of A350 XWB Programme, et compte tenu de l’engagement exclusif exigé par cette priorité stratégique, Charles Champion, outre ses fonctions actuelles d’Executive Vice-President Engineering et Membre du Comité Exécutif d’Airbus, se voit attribuer le rôle assuré auparavant par Patrick Piedrafita, de “Président Délégué & Directeur Général d’ Airbus Operations SAS”. Dans ses nouvelles fonctions, Charles Champion sera rattaché directement à Fabrice Brégier, Président & CEO d’Airbus.



Kiev veut relancer l’AN-70

mercredi 4 février


L’avion cargo ukrainien Antonov 70 n’en finit pas de mourir et de ressusciter. L’An-70 a été lancé dans les années 90, il s’agit d’un appareil de transport militaire quadrimoteur de la classe de l’A400MA400M L’A400M est un nouvel avion de transport militaire destiné à répondre aux besoins opérationnels des forces armées du XXIe siècle. . Selon Antonov, l’AN-70 présenté lors du dernier salon du Bourget est plus grand et capable de transporter plus de charge que son concurrent européen. Il est propulsé par des moteurs à hélices rapides contrarotatives D27 améliorés et doté d’une avionique occidentale.

JPEG - 61.5 ko
L’AN-70 au salon du Bourget 2013
© Gil Roy / Aerobuzz.fr

Reste que pour l’heure, nul ne sait d’ou viendra le financement pour un tel appareil encore en gestation et quel sera son marché dans la mesure où l’A400M, le C17 et le C130J ont déjà conquis la vaste majorité des clients militaires désireux de se rééquiper.

JPEG - 79.1 ko
L’AN-70 et ses impressionnantes hélices contrarotatives
© Gil Roy / Aerobuzz.fr


Le 2 février 1907 dans le ciel : Les frères Voisin ont une 1re commande

air-journal-biplan-voisin-delagrange-n01

Histoire de l’aviation - 2 février 1907. En ce 2 février 1907, les ateliers de construction aéronautique des frères Voisin reçoivent la visite de Léon Delagrange, sculpteur français qui s’est laissé séduire par l’aviation. Ce dernier, qui s’est pourtant lancé en 1906 dans la construction d’un aéroplane, veut en acheter un aux Voisin, qui enregistrent pour leur part leur première commande !

Pour Léon Delagrange, le seul impératif est que l’appareil en question puisse évoluer dans les airs sur au minimum 50 mètres, pour le reste, les frères Voisin sont libres d’effectuer les choix qu’ils veulent. Ils vont alors concevoir un appareil de type biplan : le « Voisin-Delagrange n° 1 » et l’équiper d’un moteur Antoinette pouvant développer une puissance de 50 chevaux.

Après plusieurs essais conduits par Gabriel et Charles Voisin, dont un vol de 80 mètres en mars 1907 avant livraison, c’est au tour de Léon Delagrange de piloter son engin pour la première fois le 2 novembre 1907, engin qu’il va parvenir à faire voler durant 300 mètres le 5 novembre 1907.

http://www.air-journal.fr/2015-02-02-le-2-fevrier-1907-dans-le-ciel-les-freres-voisin-ont-une-1re-commande-5132663.html

Atterrissage d’urgence d’un vol Delta Air Lines pour cause de cockpit verrouillé

air-journal_delta air lines 737-900ER

Un commandant de bord de Delta Air Lines s’est retrouvé bloqué, à l’extérieur de son cockpit, provoquant un atterrissage d’urgence à Las Vegas (Nevada).

Un commandant de bord d’un vol Delta Air Lines, a momentanément quitté son cockpit à bord du vol parti de Minneapolis–Saint Paul pour Las Vegas jeudi 29 janvier. En voulant le réintégrer, alors que l’approche finale se présentait, la porte du cockpit, récalcitrante, a refusé de s’ouvrir.

C’est donc le co-pilote qui a pris en charge seul l’atterrissage sur l’aéroport McCarran International de Las Vegas. Il a déclaré un atterrissage d’urgence 13 minutes avant de poser les trains d’atterrissage, la manoeuvre se poursuivant sans autre incident.

« Un avion commercial peut parfaitement atterrir avec un seul pilote aux commandes et les pilotes de Delta sont entièrement formés pour faire face à quelque situation qui puisse se produire », a commenté Delta dans un communiqué. Il a aussi indiqué que la porte de l’avion ferait l’objet d’une visite de maintenance.

http://www.air-journal.fr/2015-02-01-atterrissage-durgence-dun-vol-delta-air-lines-pour-cause-de-cockpit-verrouille-5135092.html