Latécoère sera bien à bord du Boeing 777X

Latécoère a été sélectionné par Boeing en tant que fournisseur de systèmes de video embarqués incluant des caméras et des moniteurs pour le 777X. Ce nouveau contrat représente une nouvelle étape dans l’histoire de la coopération entre Boeing et Latécoère.

En effet, le groupe français est déjà impliqué en tant que partenaire de référence de Boeing depuis 2004 dans le cadre de la production des portes passagers du programme 787 Dreamliner. Les systèmes de vidéo embarqués de Latécoère pour 777X viennent enrichir la liste des produits pour le constructeur Boeing tels que les caméras landscape HD pour les 777, 747-8 et 787, ainsi que les caméras de surveillance de portes de cockpit pour le 737Max.

« Cette nouvelle référence est une occasion extraordinaire pour Latécoère d’entrer dans une nouvelle ère au cours des 20 à 30 prochaines années au travers de ce nouveau grand programme de Boeing » a déclaré Bruno Ferrand, CEO de Latécoère International, Inc

Le Boeing 777X, actuellement en cours de développement, est conçu pour devenir le plus gros bimoteur jamais construit. Avec deux versions sur la planche à dessin, le 777-8X (350 passagers) et le 777-9X (400 passagers), Boeing entend étendre les frontières du vol long-courrier bimoteur, dont il a été l’un des initiateurs avec son 777-300ER.

Le Boeing 777X sera équipé de systèmes fabriqués par Latécoère

Par Latécoère et Loïck Laroche-Joubert pour AeroMorning

Articles similaires

AFI KLM E&M lance la maintenance prédictive pour les APU

EPCOR fait avancer la maintenance prédictive avec PROGNOS for APU.

Paris, Amstelveen, 13 septembre 2017 – Dans le sillage de PROGNOS for Engines et PROGNOS for Aircraft, le réseau AFI KLM E&M intègre une nouvelle solution de maintenance prédictive : PROGNOS for APU. Développée et commercialisée par EPCOR, la filiale du Groupe spécialisée dans les services MRO pour groupes auxiliaires de puissance ( » Auxiliary Power Unit « , APU), cette nouvelle offre a été officiellement lancée début septembre. Comme ses prédécesseurs, PROGNOS for APU s’appuie sur les technologies Big Data pour contrôler la performance des APU et anticiper leurs défaillances, contribuant ainsi à rationaliser les opérations de maintenance et à limiter les déposes et surcoûts pour le plus grand bénéfice des compagnies opératrices.

L’anticipation au service de l’efficacité opérationnelle

Opérant au sein du réseau mondial AFI KLM E&M, EPCOR a construit une expertise sans équivalent sur les contraintes et les besoins opérationnels dans le domaine des APU, et développé une gamme de services de support adaptés, baptisée EPCOR Trend Monitoring, conçue pour maximiser la disponibilité de ces systèmes. En se fondant sur cette expertise et en remettant à niveau ses bases de données et sa plateforme IT, EPCOR a mis au point PROGNOS for APU, une solution de monitoring et d’analyse en temps réel des performances APU, capable d’identifier les signaux faibles et d’anticiper des défaillances potentielles. Ainsi, EPCOR sera en mesure de programmer des interventions de maintenance en fonction des besoins d’exploitation des compagnies, afin d’éviter d’éventuelles pannes, synonymes d’immobilisation de l’avion. Mais aussi de mieux conseiller et accompagner les équipes engineering de ses clients durant la période contractuelle.

Accroître la disponibilité des flottes

Dennis Wetjens, Directeur général d’EPCOR, explique : » les capacités d’innovation mises en oeuvre au sein du réseau AFI KLM E&M, chez EPCOR y compris, se fondent sur notre profil « airline MRO » pour s’adapter au plus près des besoins réels de nos clients. Avec PROGNOS for APU, EPCOR propose une solution différenciante et à haute valeur ajoutée sur le marché de la maintenance APU, pour aider les compagnies aériennes à conserver la plus grande maîtrise de leurs actifs APU et à les maintenir en état de fonctionnement le plus longtemps possible, pour un effort minimal. A la clé, ce sont des gains significatifs en termes de disponibilité des flottes et d’optimisation des coûts de maintenance MRO qui sont attendus. «

A propos d’EPCOR

EPCOR est une filiale détenue à 100% par AFI KLM E&M au sein du groupe AIR FRANCE KLM. Certifié
EASA, CAAC, CAAV et FAR 145, EPCOR propose des services de support MRO sur les APU et équipements pneumatiques d’une large gamme d’appareils commerciaux. EPCOR assure la maintenance des APU Boeing 737 Next Generation, 777 et 787, Airbus A320 (GTCP131-9A et APS3200), A330, A340, ainsi que des APS2300 équipant les Embraer 170/190. EPCOR dispose d’un atelier de réparation APU approuvé par Honeywell et Pratt & Whitney AeroPower (ex-HSPS), avec la garantie OEM. Par ailleurs, EPCOR entretient et révise les groupes turborefroidisseurs des 737, 777, 787 et Embraer 170/190, les équipements de contrôle environnemental, les démarreurs, les volets de bord d’attaque et de nombreux autres équipements pneumatiques.

www.epcor.nl

A propos d’AFI KLM E&M

Air France Industries KLM Engineering & Maintenance est un acteur majeur de la Maintenance Aéronautique multi-produits. Avec plus de 14 000 employés, AFI KLM E&M offre des capacités étendues de support technique aux opérateurs aériens, de l’ingénierie et des interventions sur avion, à la maintenance des moteurs et au support FTR et aérostructures, en passant par la gestion, la réparation et la fourniture de pièces et d’équipements aéronautiques à partir d’un puissant réseau logistique. AFI KLM E&M assure le support de près de 2 000 avions appartenant à 200 compagnies aériennes domestiques et internationales.

www.afiklmem.com ou mobile.afiklmem.com

Articles similaires

CONQUETE SPATIALE : hier, demain… et après demain, la grande Histoire

L’exploration de l’Univers fascine les hommes depuis toujours. L’idée d’envoyer un objet ou un homme dans l’espace a été évoquée par des romanciers plusieurs centaines d’années avant que cela ne devienne matériellement possible. Au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, grâce au développement des moteurs-fusées adaptés, aux progrès des équipements électroniques, électriques et informatiques et à l’amélioration des matériaux, l’envoi d’engins dans l’espace passe du rêve à la réalité.

Depuis 1960, les chercheurs du Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (Latmos) explorent l’Univers.

Notre laboratoire fait partie des 10 laboratoires de recherche français labellisé par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) pour développer des expériences embarquées dans des sondes :

de l’agence spatiale européenne : sur la sonde Mars Express, Vénus Express, Huygens, Rosetta, Bepi-Colombo… ;

de l’agence spatiale russe RosKosmos sur Phobos Grunt ;

de l’agence spatiale américaine sur Mars Science Laboratory.

Ces expériences servent à étudier la surface d’objets du systèmes solaire (Mars, comète…) « in situ » (c’est-à-dire directement sur place) ou à sonder les atmosphères planétaires depuis des sondes orbitales. L’équipe travaille également à partir d’observations depuis le sol terrestre. Pour cela, le laboratoire a développé une forte compétence instrumentale, construit des instruments innovants déployés depuis le sol et parfois mis en orbite ou partant à la rencontre d’autres corps du système solaire.

Le spatial, cet actuel « nouveau monde » qui reste à explorer, est la vitrine de l’innovation technologique. Il soulève des questions fondamentales pour l’homme : la compréhension de notre « univers », de sa formation et de son évolution, des voyages (ou colonisation) vers d’autres planètes et l’éventualité de trouver des formes de vie ou des conditions favorables.

Programme : collection itinérante de l’Histoire de la conquête spatiale

Offrir 70 ans de souvenirs (objets, témoignages…) de conquête spatiale et mettre à disposition du public les grands programmes d’exploration spatiale en cours, tels sont les objectifs du programme intitulé « Hier, demain… et après demain, la grande Histoire de la conquête spatiale ».

Depuis 1960, les 230 chercheurs du Latmos (CNRS-UPMC-UVSQ) explorent l’Univers depuis le site de Guyancourt (78).

2018 sera l’année internationale du patrimoine. Mais qu’en est-il de la conservation et de la diffusion du patrimoine matériel et immatériel de la fantastique découverte de l’Univers ?

À l’occasion de la Fête de la science, le Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales (LATMOS) lance une collecte de dons pour constituer la première collection itinérante de l’Histoire de la conquête spatiale.

Publics scolaires, citoyens, entreprises des Yvelines pourront bénéficier de cette incroyable collection muséale.

Pour participer à l’aventure, parrainez un objet spatial ou le témoignage d’un chercheur dès maintenant par un don fléché.

Pour réaliser son projet, le laboratoire doit réunir 85 000 euros.

Faire un don

Articles similaires

Austrian Airlines présente sa nouvelle classe Premium Economy

Austrian Airlines annonce l’introduction de la Premium Economy, une nouvelle classe disponible à bord de ses appareils long-courriers, à compter du printemps 2018. Les passagers voyageant vers les destinations lointaines pourront ainsi bénéficier d’un nouveau niveau de confort plus élevé. Les voyageurs d’affaires, quant à eux, pourront effectuer leurs déplacements professionnels à moindre coût.

Un niveau de confort renforcé grâce à un nouveau siège

Avec la Premium Economy Class et sa nouvelle catégorie de sièges, les passagers d’Austrian Airlines bénéficient d’un niveau supérieur de confort. Parmi les spécificités : un dossier inclinable à 40 degrés, un espace généreux allant jusqu’à 97 cm entre les sièges, laissant de la place pour les jambes, un repose-pied supplémentaire pour offrir encore plus de liberté de mouvement durant un vol long-courrier. De plus, le siège ergonomique, le repose-tête ajustable et les coussins dorsaux contribuent à améliorer le bien-être des passagers pendant leur sommeil.

Enfin, chaque siège est équipé d’une prise de courant et d’un port USB individuels. Les nouveaux sièges ont été conçus par la société ZIM pour les besoins exclusifs de Lufthansa Group, auquel appartient Austrian Airlines.

Davantage de services dans la nouvelle classe

La nouvelle Premium Economy Class offre aux passagers de nombreux services parmi lesquels la possibilité d’enregistrer jusqu’à 2 bagages de 23 kg chacun et de réserver leurs sièges avant le voyage. Une boisson de bienvenue, une offre des plats gastronomiques proposée à la carte et servie dans un service de porcelaine, ainsi qu’une trousse de voyage comprenant tous les accessoires nécessaires complètent cette offre.

Au printemps 2018, la nouvelle Premium Economy Class sera installée sur l’ensemble des onze appareils long-courriers d’Austrian Airlines, dont cinq Boeing 777 et six Boeing 767. La cabine Premium Economy Class sera séparée visuellement des classes Business et Economy, et constituera un espace à part entière, avec 18 à 24 sièges, selon le type d’appareil.

Un choix de classe complet pour les passagers

« La nouvelle Premium Economy Class est un élément clé de notre stratégie, dont l’objectif est de proposer à la fois des services personnalisés et des services de qualité. Le passager peut ainsi choisir sa classe préférée : Economy Class, s’il souhaite voyager de manière économique ; Premium Economy, s’il a envie de plus de services et de confort ; ou Business Class, s’il souhaite bénéficier des prestations de haut niveau », indique Andreas Otto, Directeur Commercial d’Austrian Airlines.

Par Austrian Airlines

Articles similaires

China Eastern et Delta Air Lines bientôt dans le capital d’Air France

L’Assemblée générale mixte des actionnaires d’Air France-KLM s’est réunie lundi 4 septembre à l’hôtel Pullman Paris Centre Bercy. Cette Assemblée a été convoquée pour la mise en œuvre d’une partie des opérations stratégiques annoncées le 27 juillet 2017. Au cours de cette Assemblée générale, où 54,85% des actionnaires étaient présents ou représentés, toutes les résolutions proposées ont été adoptées. Celles-ci portaient notamment sur l’arrivée de China Eastern Airlines et de Delta Air Lines dans le capital du groupe Air France-KLM.

Le Conseil d’administration a été autorisé à procéder aux augmentations de capital réservées au profit de China Eastern Airlines et Delta Air Lines, pour un montant nominal total de 37 527 410 euros chacune, au prix de 10 euros par action. La réalisation définitive de ces augmentations de capital réservées reste soumise à l’obtention des autorisations réglementaires correspondantes. Deux nouveaux administrateurs représentant chacun des deux partenaires China Eastern et Delta Air Lines seront nommés à compter de la réalisation effective des augmentations de capital réservées, pour une durée de quatre ans : M. Bing Tang et Delta Air Lines Inc., dont le représentant permanent sera M. George Mattson.

La décision a par ailleurs été prise de nommer la société Air France-KLM Finance SAS, en tant que dix-neuvième administrateur, dont le représentant permanent sera une femme, à compter de la réalisation effective des augmentations de capital réservées au profit de China Eastern et Delta Airlines, pour une durée de quatre ans.

À l’issue de l’Assemblée générale, Jean Marc Janaillac, Président-directeur général d’Air France-KLM, a déclaré : « Nos actionnaires ont très largement approuvé l’avancée stratégique majeure qui leur était proposée. Les partenariats qui vont être scellés avec China Eastern Airlines et Delta Airlines s’inscrivent pleinement dans le projet Trust Together, qui a pour ambition de reprendre l’offensive et de positionner Air France-KLM comme le pilier européen du réseau de partenaires le plus intégré au monde. Ces opérations permettent également de poursuivre l’amélioration de la structure financière du Groupe. Air France-KLM confirme ainsi sa capacité à maîtriser sa stratégie de croissance. »

Par Air France-KLM

Articles similaires

Concours Aeromorning – Drones in Toulouse le Mercredi 20 septembre 2017 – 9h00 / 18h00

Robotics Place et Aeromorning vous offrent vos invitations pour Drones in Toulouse le Mercredi 20 septembre 2017 – 9h00 / 18h00 A l’aéroport de Toulouse – Francazal

Pour tenter de gagner vos invitations il vous suffit de remplir le formulaire suivant :

Drones-in-Toulouse-concours

Drones in Toulouse le Mercredi 20 septembre 2017

20 septembre 2017 – Base aérienne de Toulouse – Francazal

L’évolution des applications des drones dans la vie professionnelle est fulgurante et l’avenir nous réserve encore des surprises. Ainsi, Amazon travaille sur un projet de ruches de drones situées en centre-ville pour livrer les colis toujours plus vite. Au Rwanda, des dizaines de drones assurent déjà la livraison en urgence de poches de sang et de médicaments dans les hôpitaux et dispensaires éloignés alors que sur les côtes Françaises des drones sauveteurs en mer envoient des bouées aux personnes qui risquent la noyade. Dans le laboratoire de recherche du LAAS à Toulouse, la collaboration entre un robot industriel et un drone permet de manipuler avec précision des barres de plusieurs mètres de long tandis que d’autres laboratoires dans le monde développent des solutions pour que des drones collaborent pour déplacer des charges lourdes. Dans les développements en cours, la possibilité pour les drones de venir au contact avec une surface pour y réaliser des analyses ou de se lancer à la recherche des skieurs ensevelis sous une avalanche. Déjà en phase opérationnelle, les drones de Donecle sont capables d’analyser en quelques minutes les conséquences d’un impact de foudre sur un avion de ligne quand il fallait des heures à plusieurs techniciens pour mener la même opération. Dans l’agriculture, les drones peuvent indiquer avec précision où il faut intervenir sur un champ et d’autres se chargent des traitements comme Drones & Co qui traite de façon écologique le problème de la pyrale du maïs. Côté logistique, les drones, au-delà de livrer les colis interviennent aussi dans les entrepôts pour prendre en charge les inventaires évitant ainsi au personnel les tâches fastidieuses et dangereuses de monter relever les codes-barres des colis situés sur les plus hauts rayonnages. Utilisés pour vérifier les ouvrages d’art, les lignes à haute tension, les voies de chemin de fer, inspecter les éoliennes, surveiller la circulation routière, mesurer les évolutions des mines et carrières, identifier des sites archéologiques, suivre les chantiers … en quelques années les drones ont investi tous les secteurs d’activité et Toulouse est au cœur de ces évolutions.

C’est donc pour permettre aux professionnels de tous les secteurs de ce tenir au courant de ces évolutions présentes et à venir que Robotics Place, le cluster de la robotique et des drones de la région Occitanie, organise le 20 septembre 2017 sur la base aérienne de Toulouse – Francazal l’événement Drones in Toulouse.

Cet événement unique en France, comporte un salon professionnel où tous les acteurs professionnels du monde du drone seront représentés et propose une série de conférences et tables rondes de haut niveau. Des intervenants prestigieux tels que Florent Bertini, responsable du programme de R&D sur l’imagerie de la terre chez Total qui viendra présenter le programme METIS qui utilise des drones pour imager en temps réel les zones terrestres complexes et difficiles d’accès, viendront présenter les dernières évolutions dans les applications des drones. D’un autre côté, des scientifiques de haut niveau feront le point sur les évolutions de la recherche permettant aux industriels comme aux professionnels du service d’envisager les futures applications commerciales des progrès de la science. Pour cadrer tous ces enthousiasmes, une mise à jour sur l’évolution de la réglementation remettra les pieds sur terre aux plus rêveurs.

Drones in Toulouse se déroulera sur une seule journée, le 20 septembre 2017 et l’inscription est obligatoire, pour pouvoir y participer il faut se préinscrire sur le site www.dronesintoulouse.com

INFORMATIONS PRATIQUES

Evénement réservé aux professionnels sur une journée

le Mercredi 20 septembre 2017 – 9h00 / 18h00

Restauration sur place

Base aérienne de Toulouse

Plus d’informations sur :

dronesintoulouse.com/

Articles similaires