Crash de Trigana Air : fin des opérations de recherche

La deuxième boite noire du vol IL267 de la compagnie aérienne Trigana Air Service, qui s’est écrasé dimanche en Indonésie, a été retrouvée hier. Les corps des 54 victimes ayant tous été transférés vers un hôpital pour identification, l’agence Basarnas a officiellement annoncé la fin des opérations de recherche. L’enquête sur les causes du crash peut désormais commencer.

L’enregistreur des données de vol (FDR) de l’ATR 42-300 de la compagnie indonésienne a finalement été retrouvé le 20 août 2015, au lendemain de la récupération de l’enregistreur des conversations du cockpit (CVR) qui est déjà arrivé à Jakarta. L’avion s’était écrasé dimanche par mauvais temps dans une zone montagneuse de la province de Papouasie pendant un vol entre l’aéroport de Jayapura-Sentani et Oksibil, causant la mort des 49 passagers et cinq membres d’équipage. Les équipes de secours avaient mis deux jours à atteindre le lieu de l’accident, et la plupart des corps ont dû être évacués à pied à travers la jungle.

Le KNKT en charge de l’enquête technique a reçu jeudi le renfort de trois experts du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA), son équivalent français, et de quatre techniciens envoyés par l’avionneur ATR de France et de Singapour. Ils vont pouvoir examiner les deux boîtes noires pour établir la chronologie de l’accident. Si aucune possibilité n’est écartée a priori, la thèse des mauvaises conditions météo semble à ce jour la plus plausible. L’ATR 42-300 PK-YRR, construit en 1988, avait été acquis par Trigana Air Service en 2005. Fondée en 1991, la compagnie opère une flotte de 16 avions, dont sept ATR 42-300, trois 72-200 et sept Boeing 737 (versions 200, 300 et 400), plus trois 737-300F. Elle ne dessert que des routes intérieures. Elle a enregistré quatorze incidents sérieux et accidents depuis sa création, dont dix causant des dommages irréparables aux avions.

Les corps des victimes, toutes indonésiennes, ont tous été rassemblés hier dans un hôpital de la capitale provinciale Jayapura, où les autopsies ont été confiées à cinq pathologistes, deux experts en recherche ADN et deux dentistes. Quatre victimes ont déjà été identifiées et remises à leurs familles : il s’agissait d’un étudiant, d’un enseignant, d’un employé de la poste et d’un secrétaire d’une agence de développement régional.

Il s’agit du troisième accident mortel de l’aviation indonésienne en huit mois : en décembre 2014, un Airbus A320 de la low cost Indonesia AirAsia s’écrasait en mer, tuant les 162 personnes à bord, et le 30 juin dernier un C-130 Hercules de l’armée de l’air indonésienne s’écrasait près de Medan, faisant 142 victimes dont 22 au sol. La plupart des compagnies aériennes indonésiennes, dont TAS, figurent depuis 2007 sur la liste noire européenne, les exceptions étant Garuda Indonesia, Airfast Indonesia, Mandala Airlines, Ekspres Transportasi Antarbenua et Indonesia Air Asia.

Air journal Trigana air ATR 42 Crash de Trigana Air : fin des opérations de recherche

©YSSYguy

http://www.air-journal.fr/2015-08-21-crash-de-trigana-air-fin-des-operations-de-recherche-5148830.html

Le 21 août 1923 dans le ciel : Vol de durée à Vauville : Maneyrol s’impose face à Simonet

air-journal-alexis-maneyrol-01

Histoire de l’aviation - 21 août 1923. En ce 21 août 1923, c’est l’aviateur français Alexis Maneyrol qui va s’illustrer dans le cadre de sa participation au meeting d’aviation de Vauville, où s’affrontent des pilotes aux commandes d’appareils sans moteur. Alexis Maneyrol s’imposant ainsi dans l’épreuve du vol de durée au grand dam du pilote de nationalité belge Victor Simonet, lui aussi en lice pour conquérir ce titre.

Mais c’était sans compter sur la force mentale et physique du Français qui va parvenir à prendre l’ascendant sur Victor Simonet en tenant l’air plus longtemps et ainsi se hisser à la première place du classement en restant 4 heures, 22 minutes et 13 secondes dans le ciel normand. Le Belge affichant quelques signes de fatigue n’est resté que 4 heures, 6 minutes et 20 secondes en l’air avec son appareil de type monoplan Poncelet, perdant alors plus vite de l’altitude que le Français.

Pour rappel, les deux aviateurs avaient décollé dans l’après-midi de ce 21 août 1923, vers les coups de 16 heures, pour atteindre avec leur appareil quelque 10 mètres de haut, à eux ensuite de se maintenir le plus longtemps, un exercice qui a mieux réussi à Alexis Maneyrol ce jour-là !

http://www.air-journal.fr/2015-08-21-le-21-aout-1923-dans-le-ciel-vol-de-duree-a-vauville-maneyrol-simpose-face-a-simonet-5148350.html

Pas de congés pour les pilotes de haut niveau

Le mois daot tire sa fin et le temps des vacances aussi. Mais certains nont mme pas pu profiter de cet t torride. Car pour eux lt nest pas synonyme de farniente.

Je veux parler des pilotes. Bien videmment les pilotes davions commerciaux sont particulirement sollicits durant lt pour nous acheminer, nous les vacanciers, l o nous souhaitons passer des vacances de rve.

Mais durant ces dernires semaines se sont droules des manifestations qui ont de quoi mouvoir le public. Il sagit du pilotage dappareils sans moteurs, ceux qui pratiquent le vol voile, et ceux qui pilotent des avions motoriss et que lon peut admirer tout au long de lt avec pour prambule la clbration de notre fte nationale le 14 juillet, la patrouille de France.

Deux mondes loppos lun de lautre. Mais sait-on que bien souvent ces pilotes davions sans moteur on est loin des avions propulsion lectrique notamment de lE-Fan et du Cri-Cri qui ont effectu en juillet dernier la traverse historique de la Manche sur les traces de Louis Blriot. Il sagit des pilotes de planeurs.

Pilote de planeurs! Les plus srieux pilotes de ligne ou militaires sadonnent rgulirement cette activit classe sportive. Le championnat 2015 a dbut en dbut dt mais ne connatra son aboutissement quen septembre Calcinate Del Pesce en Italie. Dans ce domaine, nous comptons un illustre franais. Il a aujourdhui 78 ans et a t champion du monde de vol voile en 1965. Franois-Louis Henry fut commandant de bord et comme nombre de ses confrres de laviation civile, le maniement dun planeur les ramne la ralit du pilotage. Ceux qui le pratiquent sont considrs comme des pilotes capables de grer au mieux des situations critiques quils ont malheureusement parfois affronter durant des vols commerciaux. Nous devrons donc attendre le 12 septembre pour connatre le nom du vainqueur. Dans la classe des 18 m trois pilotes franais sont aligns: Christophe Abadie, Didier Hauss et Christophe Ruch. Attendons les rsultats.

A lautre extrmit du pilotage, mais comme nous lavons voqu, est partage par bon nombre de pilotes professionnels, la voltige dont le championnat du monde dbute ce 20 aot Chteauroux.

La France est tenante du titre, et lon peut facilement imaginer que les 11 pilotes franais en lice nont certainement pas pass lt se faire dorer la pilule sur les plages.

Car il sagit de dfendre ce titre sur notre sol national, qucris-je!, dans lespace arien de Chteauroux qui se bat bec et ongles pour maintenir une activit aronautique (ce nest pas pour rien quil porte le nom de Marcel Dassault) autour de la maintenance (une activit un peu en recul actuellement), de la dconstruction davions de ligne (un site opr par Bartin Aero Recycling depuis 2005), de lamnagement intrieur davions privs (Astronics PGA), mais aussi pas trs loin ( Issoudun) des siges davions et dhlicoptres avec le groupe Zodiac Aerospace, de la mise en peinture davions (ATE), de la formation des pompiers aronautiques comme les journalistes de laronautique et de lespace (Ajpae) ont eu loccasion de le vrifier en janvier dernier lors de leur assemble gnrale. Bien entendu, je ne peux citer lensemble du tissu industriel limitrophe mais je ne peux mempcher de faire rfrence quelques autres, non loin de l Argenton sur Creuse (dont Indraero Siren) qui forment aujourdhui une des souches de la branche composants de structure du groupe Lisi Aerospace.

Cest donc ce jeudi 20 aot que dbute le championnat du monde de voltige qui voit la participation de 11 pilotes franais: deux femmes et 9 hommes. Eux aussi vont disputer bec et ongles leur titre. Ces pilotes -pour dire les choses autrement, 8 pilotes civils et 3 pilotes militaires – sont la preuve que la voltige, comme le vol voile, sait motiver les plus passionns du pilotage.

En hommage cet vnement rare dans notre espace arien, la Patrouille de France, aux manettes de ses huit lgendaires Alphajet (exploits depuis 1981) va clore ce soir la premire journe de cette comptition qui naura pas laiss de rpit aux pilotes durant lt. Les rsultats eux aussi ne seront connus que plus tard, le 29 aot, au terme dune dizaine de journes o saffronteront 60 pilotes de niveau mondial.

Mais dj un succs est acquis: cest la Fdration Franaise Aronautique (FFA) qui a t charge par la Fdration Aronautique Internationale (FAI) dorganiser ce championnat sur lemblmatique aroport Marcel Dassault de Chteauroux aujourdhui peut-tre mieux connu sous le nom de Chteauroux-Dols.

Nicole Beauclair pour Aeromorning

Lisa Boulanger prend la direction du support clients de Bombardier Avions d’affaires

Accueil > Industrie > Lisa Boulanger prend la direction du support clients de Bombardier Avions (...)

Bombardier Avions d’affaires annonce la nomination de Lisa « Lee » Boulanger à la direction du Soutien à la clientèle. Elle sera basée à Montréal (Québec) et prend ses fonctions immédiatement.

Technicienne agréée d’entretien cellule et groupe motopropulseur, Mme Boulanger est diplômée de l’East Coast Aeronautical School. Depuis son arrivée chez Bombardier en 1987, elle a occupé des postes aux responsabilités croissantes, commençant comme technicienne d’entretien, puis chef technicienne d’entretien cellule et groupe motopropulseur et superviseure, avant d’accéder à divers postes de gestion de l’exploitation. Plus récemment, Mme Boulanger était directrice générale du Centre de service de Bombardier à Hartford (Connecticut), depuis 2012.

Dans ses nouvelles fonctions, Lise Boulanger assume la responsabilité du réseau de Soutien à la clientèle de Bombardier Avions d’affaires, notamment les centres d’appels.

ANA: le Dreamliner Star Wars à Vancouver, Paris et Bruxelles

air-journal_ANA All Nippon Airways Star Wars R2D2

La compagnie aérienne All Nippon Airways (ANA) a commencé à mettre en ligne les vols de ses futurs appareils décorés de la livrée Star Wars. L’aéroport de Vancouver devrait être le premier en octobre à accueillir le Boeing 787-9 ainsi décoré, Paris et Bruxelles devant l’apercevoir à partir de la mi-décembre.

Après avoir dévoilé en avril dernier un design inspiré du robot R2-D2, marquant la signature d’un contrat de cinq ans avec la Walt Disney Company, le transporteur privé japonais entend déployer le 787-9 ainsi décoré le 18 octobre 2015 sur la route reliant l’aéroport de Tokyo-Haneda à Vancouver. L’avion rebaptisé R2-D2 ANA Jet devrait ensuite s’envoler jusqu’à la fin-novembre vers San José en Californie au départ de Narita, puis vers Seattle depuis le même aéroport début décembre. Selon AirlineRoute, les destinations suivantes du Dreamliner devraient être à partir de a mi-décembre Paris-CDG, Munich, Sydney, Pékin et Jakarta depuis Haneda, et Bruxelles depuis Narita.

Le Dreamliner de la compagnie de Star Alliance ne sera pas le seul à bénéficier d’une livrée Guerre des Etoiles : un 767-300ER rebaptisé « Star Wars ANA Jet » sera mis en service en novembre, principalement sur des liaisons intérieures au Japon. Et un 777-300ER « BB-8 ANA Jet » fera son apparition en mars 2016, d’abord sur les lignes vers l’Amérique du nord.

On rappellera que le Dreamliner R2-D2 doit être livré à ANA cet automne, peu avant la sortie dans les cinémas du nouvel épisode de la saga Star Wars. Ce marketing commun fait l’objet d’un site internet dédié http://ana-sw.com/index.html, le but de la manœuvre étant de « renforcer la présence internationale » de la compagnie de Star Alliance : « même si c’est un objectif ambitieux, nous espérons que comme Star Wars ANA deviendra aimée au-delà des frontières et des générations », a déclaré son vice-président Ventes et Marketing Takashi Shiki.

ANA a mis en service six des 44 787-9 Dreamliner commandés, configurés pour accueillir soit 18 passagers en Premium et 377 en classe Economie (395 places au total), soit 48 passagers en classe Affaires, 21 en classe Premium et 146 en classe Economie (215 places au total). On rappellera que 34 des 39 787-8 achetés sont déjà en service (elle en était compagnie de lancement en septembre 2011), et qu’elle attend aussi trois 787-10.

air journal ANA All Nippon Airways Star Wars R2D2close ANA: le Dreamliner Star Wars à Vancouver, Paris et Bruxelles

http://www.air-journal.fr/2015-08-18-ana-le-dreamliner-star-wars-a-vancouver-paris-et-bruxelles-5148696.html

Air Berlin affiche de nouveau des pertes

La compagnie aérienne Air Berlin a enregistré au deuxième trimestre une perte de 37,5 millions d’euros, et un chiffre d’affaires en baisse en raison d’un « ajustement tactique des capacités ».

La compagnie privée allemande a enregistré entre avril et juin un recul de 7% de son chiffre d’affaires à 1,07 milliards d’euros (1,15 milliards en 2014), entrainant pour les revenus au niveau du groupe une baisse de 2,3% sur le premier semestre. La perte opérationnelle était de 15,9 millions d’euros au T2 (contre 6,9 millions en 2014), la comparaison étant cependant entachée par le calendrier des vacances de Pâques et par les grèves de Lufthansa l’année dernière. Mais la « consolidation des capacités » par Air Berlin lui permet d’afficher une utilisation des avions et un revenu par siège kilomètre offert (RSKO) en hausse de +0,6%.

Selon le CEO Stefan Pichler qui ne cite pas l’actionnaire Etihad Airways, après un bon premier trimestre le deuxième est un « trimestre de transition », en ligne avec les tendances du marché « comme annoncé ». Le dirigeant se déclare optimiste pour le second semestre, et se dit « convaincu qu’Air Berlin est bien positionnée grâce aux mesures d’efficacité introduites » dans le cadre de son plan de restructuration. Il met en avant par exemple le gain de 2,1 points du coefficient d’occupation des avions à 87,3%, alors que les capacités étaient en baisse de 7,1% pendant a même période. Et promet que lors du quatrième trimestre le changement de business model sera entamé.

La compagnie de l’alliance Oneworld affiche pour le premier semestre une perte de 247 millions d’euros, contre une perte de 201 millions à la même période en 2014 – principalement à cause des effets du change. Toujours sur les six premiers mois de l’année, le RSKO gagne 1,2% à 6,99 euros, et le rendement progresse de 0,7% à 119,8 euros.

Le deuxième semestre verra Air Berlin « implémenter les mesures d’optimisation » initiées depuis le début de l’année ; elle s’attend à des améliorations considérables du rendement, de l’utilisation des capacités et du RSKO.

http://www.air-journal.fr/2015-08-18-air-berlin-affiche-de-nouveau-des-pertes-5148691.html

Condor renforce le Francfort – Seychelles

La compagnie aérienne Condor ajoutera dès le mos prochain un deuxième vol par semaine entre Francfort et l’archipel des Seychelles, où l’Allemagne est devenue le premier marché touristique.

Dans son communiqué du 17 aout 2015, la compagnie allemande du groupe Thomas Cook annonce la mise en place dès le 13 septembre d’une seconde rotation hebdomadaire entre sa base de Francfort et l’aéroport de Victoria sur l’île de Mahé, opéré en Boeing 767-300ER pouvant accueillir 18 passagers en classe Affaires, 25 en Premium et 206 en Economie. Les départs seront alors programmés mardi et vendredi à 18h35 pour arriver le lendemain à 6h10, les vols retour quittant les Seychelles mercredi et samedi à 23h40 pour atterrir le lendemain à 7h35. Condor reste sans concurrence sur cette route, les seules liaisons directes entre l’archipel et l’Europe étant assurées par Air Seychelles (Paris-CDG) et Transaero Airlines (Moscou-Vnukovo).

Condor propose des allers simples vers Mahé à partir de 349,99€ en Classe Economique, 499,99€ en Classe Premium et 999,99€ en Classes Affaires. Grâce aux accords de pré/post acheminements signés avec Lufthansa, les agences de voyage peuvent proposer les Seychelles avec Condor, au départ des villes suivantes : Paris-CDG, Strasbourg, Lyon, Nice, Marseille et Toulouse. Pour les frontaliers, Genève et Bruxelles sont également éligibles. A noter que les passagers disposant de la carte Miles&More Lufthansa peuvent cumuler des points sur les vols opérés par Condor. Leurs points peuvent également être utilisés à l’aéroport de Francfort pour un upgrade en classe Business Condor (selon disponibilité).

Jens Boyd, chef de produits long-courriers pour Condor et Thomas Cook Airlines, voit en ce nouveau vol la poursuite de la stratégie de croissance réussie de Condor : « Avec cet ajout, cela fait un vol supplémentaire pour une destination paradisiaque que sont les Seychelles, ce qui rend cette destination de rêve encore plus attrayante pour les touristes européens ». Grâce à un temps de vol de moins de dix heures et le faible décalage horaire entre l’Europe et les Seychelles (deux heures en été et trois en hiver), les passagers apprécieront les avantages de ce vol de nuit où ils pourront se reposer et atterrir le lendemain matin dans un décor idyllique. Le vol retour est également un vol de nuit, ce qui permet de profiter pleinement de la dernière journée sur place.

La compagnie Condor propose à ces passagers « les plus belles destinations depuis 1956 ». Plus de 7 millions de passagers voyagent avec elle chaque année, vers plus de 75 destinations en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique. Depuis 2013, la compagnie basée à Francfort, fait partie du groupe Thomas Cook Group Airlines, une division de Thomas Cook Group plc. La flotte du groupe Thomas Cook comprend 89 avions modernes et respectueux de l’environnement, dont 40 sont dans la flotte de Condor : douze Airbus A320, trois A321, treize Boeing 757-300 et douze 767-300ER. La maintenance des appareils est effectuée par ses propres opérateurs techniques.

http://www.air-journal.fr/2015-08-18-condor-renforce-le-francfort-seychelles-5148674.html

Condor ajoute une route depuis Francfort vers Alicante en 2016

aj_condor_A320

La compagnie aérienne allemande Condor Airlines, filiale de Thomas Cook Group, prévoit de lancer une nouvelle liaison entre Francfort et Alicante pour la saison estivale 2016.

Les vols opérés deux fois par semaine à partir du 2 mai 2016, partiront le lundi à 7h30 et le jeudi à 16h35 pour des arrivées respectives à 10h05 et 19h10 à l’aéroport d’Alicante-Elche. Les vols retour repartent d’Alicante à 11h05 et 20h10 pour des arrivées respectives à 13h40 le lundi et 22h45 le jeudi. Les vols sont opérés en Airbus A320 de 180 places (24 + 156).

L’aéroport d’Alicante accueille plusieurs dizaines de compagnies aériennes dont Transavia, Brussels Airlines, Air Berlin, easyJet, British Airways, Jetairfly, Norwegian Air Shuttle, Volotea, Wow Air.…

Ryanair qui y est très présente également, y lancera de nouvelles routes depuis  Berlin-Schönefeld  à partir du 28 octobre prochain, Hambourg (à partir du 26 octobre),  Rome-Ciampino (à partir du 25 octobre 2015) ou Newcastle (27 octobre 2015). De même, Vueling, filiale low cost d’IAG, prévoit de lancer de nouvelles routes avant la fin de l’année notamment depuis Nantes (à partir du 21décembre 2015), Séville ( à partir du 23 octobre 2015),  Saint-Jacques-de-Compostelle (à partir du 27 octobre 2015) ou l’aéroport des Asturies (19 décembre 2015).

La low cost de l’Europe de l’Est Wizz Air y ouvrera quant à elle une nouvelle route depuis Sofia en mars de l’année prochaine.

http://www.air-journal.fr/2015-08-16-condor-ajoute-une-route-depuis-francfort-vers-alicante-en-2016-5148603.html