Le MiG-29K, l’autre avion de combat vedette en Inde

Alors que la commande future des Rafale est omniprésente dans la presse indienne (et avouons-le aussi française) il ne faut pas oublier que d’autres aéronefs militaires volent là-bas. Et parmi les quelques modèles d’avions de combat évoluant sous cocarde indienne, les Mikoyan MiG-29K tirent leur épingle du jeu. Il faut dire que depuis maintenant un an la version embarquée du Fulcrum sert à bord de l’INS Vikramaditya, le nouveau porte-avions de la marine indienne. Et force est de constater que les Indiens ont redécouvert les charmes du chasseur ex-soviétique.

Ce sont 30 de ces biréacteurs qui peuvent être embarqué à bord du porte-avions INS Vikramaditya, parmi lesquels quatre sont des MiG-29KUB biplaces d’entraînement avancé et de transformation, similaire à celui vu ci-dessus. Ils sont notamment utilisés pour la formation aux procédures d’appontage, de jour comme de nuit.

En Inde ces avions sont considérés comme des machines donnant une nouvelle dimension à la marine locale. Certains médias nationaux, non spécialisés, tentent même de comparer les MiG-29K aux Super Hornet de la marine américaine, les considérant comme leur équivalent.
Bien entendu quiconque s’intéresse un temps soit peu à l’aviation sait que cette affirmation est largement fausse. Le Fulcrum reste très inférieur au F/A-18E ou F.

En Europe et aux États-Unis beaucoup s’interrogent d’ailleurs sur les réelles capacités des MiG-29K et KUB indiens. Sont-ce des chasseurs-bombardiers tous temps ou des chasseurs purs ? Pour l’instant il est encore impossible d’y répondre, les rares photos disponibles de ces avions sous cocarde indienne les montre désarmés ou alors avec uniquement un ou deux missiles air-air d’autodéfense AA-11 Archer.
Bien que le constructeur l’annonce capable de réaliser des frappes aériennes et des missions de défense aérienne en même temps, on est en droit de demeurer circonspect.

Quoiqu’il en soit le MiG-29K est désormais l’avion vedette des pilotes de la marine embarquée indienne. Et force est de constater qu’en biplace il a tout de même une sacrée gueule !

Photo © Indian Navy.

AirBaltic s’envole elle aussi vers Dubrovnik en 2015

La compagnie aérienne lettone à bas coûts, airBaltic, lancera une nouvelle liaison, l’année prochaine,entre sa base de Riga en Lettonie et la ville croate de Dubrovnik, sur la côte dalmate.

Opérant avec un Boeing 737-700 à partir du 26 mai 2015, les vols, destinés à cette nouvelle destination loisirs et estivale sur la côté adriatique, partiront une fois par semaine de Riga à 16h35 (arrivée à 18h15, soit un vol d’une durée d’environ 2h40), les vols retour repartant à 18h55 (arrivée à Riga à 22h40). « Avec ses murs de la vieille ville à couper le souffle, imposant, et les rives de la mer Adriatique, Dubrovnik est une des meilleures destinations d’été en Europe », a expliqué dans un communiqué Christophe Viatte, directeur commercial d’airBaltic.

De nombreuses compagnies opèrent déjà des liaisons, estivales ou charter pour la plupart, vers la ville-musée, inscrite au patrimoine de l’Unesco, telles que Europe Airpost, Air Méditerranée, Germanwings, Flybe, Finnair, easyJet, British Airways (à l’année depuis Londres Gatwick), Lufthansa, Aer Lingus, Norwegian Air Shuttle, Scandinavian Airlines, Monarch Air lines, Vueling, Jetairfly, easyJet… Cette dernière y ajoutera une liaison depuis Amsterdam à partir du 10 mai 2015, tandis que l’aéroport attend également Brussels Airlines depuis Bruxelles à partir du 25 avril, Aegean Airlines depuis Athènes à partir du 18 juin 2015 ou Volotea depuis Bordeaux à partir du 18 avril 2015.

http://www.air-journal.fr/2014-12-05-airbaltic-senvole-elle-aussi-vers-dubrovnik-en-2015-5124451.html

Revues de brèves aéronautiques