KLM présente deux Boeing 737 dans une nouvelle livrée (photos)

Air-journal-KLM new livery

KLM a diffusé en avant-première le 4 décembre sur son site Internet, des photos partielles de deux Boeing 737 dans une nouvelle livrée, les travaux de peinture devant se terminer cette semaine.

Dans la lignée des livrées plus élancées et modernes qu’arborent les tout derniers Embraer E190 et Fokker 70 au sein de la flotte de KLM Cityhopper, les deux B737 photographiés dévoilent notamment des lignes plus courbes sur le fuselage. Cette livrée sera progressivement appliquée au reste de sa flotte, indique KLM. A partir de 2015, tous les nouveaux avions réceptionnés, tels que les cinq B777-300ER (2 attendus en 2015, 2 en 2016 et 1 en 2017) et les 23 Boeing 787-9 Dreamliner (2 attendus en 2015, 9 en 2016, le reste progressivement d’ici 2024) seront peints dans cette ultime version.

Air journal KLM new livery KLM présente deux Boeing 737 dans une nouvelle livrée (photos) Air journal KLM 737 new livery2 KLM présente deux Boeing 737 dans une nouvelle livrée (photos) Air journal KLM 737 new livery 640x391 KLM présente deux Boeing 737 dans une nouvelle livrée (photos)

http://www.air-journal.fr/2014-12-07-klm-presente-deux-boeing-737-dans-une-nouvelle-livree-photos-5125977.html

Vers un rééquilibrage inéluctable du système aéroportuaire français

L’effet de surprise passé, la presse a retenu que les nouveaux actionnaires chinois d’Aéroport Toulouse-Blagnac avaient pour objectif d’atteindre 18 millions de passagers par an en 2030 (contre 7,5 M cette année). En d’autres temps, dans cette perspective, Toulouse aurait pu être qualifié de laboratoire, mais la mondialisation est passée par là, et chacun veut en tirer profit tout de suite sans attendre de voir comment les nouveaux gestionnaires de Toulouse allaient s’y prendre pour atteindre leurs ambitieux objectifs. Lyon et Toulouse qui sont les suivants sur la liste du gouvernement, tout comme Bordeaux dont le trafic international explose, ne se contentent plus des miettes que veut bien leur laisser Paris. Les deux aéroports parisiens concentrent 44% du trafic total métropolitains et surtout la quasi totalité des vols long courrier réguliers. Et cette situation n’est plus acceptable.

JPEG - 25.7 ko
L’aéroport de Bordeaux à la conquête du marché chinois
© Aeroport de Bordeaux

Jeudi dernier, quelques heures seulement avant que le ministre de l’économie ne fasse part du choix du gouvernement dans le dossier toulousain, les chefs d’entreprises lyonnais (Medef et CGPME) lançaient une pétition électronique pour obtenir deux fréquences hebdomadaires supplémentaires pour la ligne Lyon-Dubaï assurée par Emirates. Cette action est concertée avec celle de la CCI de Nice qui, au travers d’une pétition lancée mi-octobre, réclame « une plus juste répartition des droits de trafic aériens au profit des aéroports de Nice Côte d’Azur et de Lyon-St Exupery  ». Au même moment, l’aéroport de Bordeaux dévoilait la campagne de communication qu’il lance à destination du grand public chinois et des professionnels de l’aérien. L’objectif est d’obtenir l’ouverture d’une ligne directe entre Bordeaux et une métropole chinoise.

JPEG - 40.1 ko
La CCI de Nice et les entreprises de la Côte d’Azur se mobilisent pour l’aéroport
© CCI de Nice

Alors que d’un côté, les grands aéroports régionaux dénoncent « la réglementation archaïque limitant les droits intercontinentaux de trafic aérien », de l’autre côté, le député Bruno Leroux, dans son rapport sur la compétitivité du transport aérien propose de «  limiter les droits de trafic pour les transporteurs ne respectant pas une concurrence équitable ». Sont nommément désignés les transporteurs du Golfe qui « font une concurrence déloyale aux transporteurs long courriers français  », autrement dit à Air FranceAIR FRANCE Le groupe Air France a transporté 77,45 millions de passagers en 2012 (+1,8% / 2011) avec un coefficient de remplissage de 83,1% (+1,2% / 2011). .

JPEG - 124.3 ko
Les entrepreneurs lyonnais réclament un renforcement de la desserte du hud d’Emirates à Dubaï
© Club des Entrepreneurs pour les Aéroports de Lyon

Le 2 décembre, à la veille de la réunion du Conseil des ministres européens des transports à Bruxelles, le SNPLSNPL Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) est le plus important syndicat de pilotes de ligne français. a abondé dans le sens du député, dénonçant « les compagnies de l’Asie et du Moyen-Orient, en plein essor, (qui) sont souvent subventionnées par les États et bénéficient, par exemple, de facilités sur les aéroports ou de carburant à un prix défiant toute concurrence ». Une fois de plus, le gouvernement va devoir gérer une contradiction.

Parions que Toulouse-Blagnac sera le premier aéroport régional à obtenir une liaison directe avec la Chine.

Gil Roy

Ukraine International étend son réseau, mais réduit sa flotte en 2015

Alors qu’elle prévoit de baisser les capacités de sa flotte l’année prochaine, Ukraine International Airlines a annoncé, dans du communiqués des 2 et 5 décembre, son programme estival 2015 avec de nouvelles routes depuis plusieurs villes d’Ukraine vers Moscou, Saint-Pétersbourg, Vilnius, Riga, Minsk….

A partir du 24 avril 2015, Ukraine International Airlines (UIA) reliera cinq fois par semaine Odessa à Moscou (les lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche), à partir du 29 avril 2015, Odessa à Saint-Pétersbourg 3 fois par semaine (les mercredi, vendredi et samedi), et à partir du 26 juin 2015, Odessa à Vilnius, deux fois par semaine (les vendredi et dimanche).

UIA s’envolera aussi une fois par semaine, depuis Lvov vers Tel Aviv (le mercredi à partir du 20 mai), vers Bologne (le jeudi à partir du 26 juin), vers Rome (chaque samedi à partir du 27 juin) et vers Madrid (chaque dimanche à partir du 21 juin).

A partir du 19 juin 2015, UIA reliera Batoumi en Géorgie, à Kharkiv (Kharkov) en Ukraine, d’où les passagers auront aussi la possibilité de rejoindre Tel Aviv en Israël, deux fois par semaine (chaque mercredi et dimanche, à partir du 17 mai 2015).

Enfin, depuis Kiev UIA connectera dans sa saison estivale 2015, Kiev à Riga, la capitale de Lettonie (à partir du 30 mars, du lundi au vendredi) et Minsk, la capitale de Biélorussie (à partir d’avril 2015 chaque lundi, mardi jeudi et samedi).

Tous ces vols sont opérés en Boeing 737 ou en Embraer E190, incluant classes Affaires et Economie.

En raison de la crise ukrainienne toujours en cours, Ukraine International Airlines a souffert de l’arrêt, en 2014, de ses dessertes de Simferopol en Crimée et Donetsk (300 000 passagers perdus selon les estimations de la compagnie), et de la réduction des fréquences vers la Russie (280 000 passagers perdus). Rappelons que fin novembre, Aron Maiberg, à la tête de la compagnie, évoquait une réduction de sa flotte de 9 % en 2015. Elle l’a déjà réduite de 11 % cette année, soit une flotte de 33 avions aujourd’hui. Un plan d’économies l’a aussi entraîné à réduire ses effectifs de 5 % cette année, alors qu’elle prévoit encore des coupes de 26 % en 2015.

UIA possède des accords de partage de code avec airBaltic, Air France, Alitalia, Austrian Airlines, Azerbaijan Airlines, Brussels Airlines, Iberia, KLM, Rossiya, S7 Airlines, Swiss International Airlines, TAP Portugal et Turkish Airlines.

http://www.air-journal.fr/2014-12-07-ukraine-international-etend-son-reseaumais-reduit-sa-flotte-en-2015-5125963.html

Le 7 décembre 1936 dans le ciel : La « Croix du Sud » piloté par Mermoz disparaît

air-journal-mermoz-aeropostale-amerique-du-sud

Histoire de l’aviation - 7 décembre 1936. Ce 7 décembre 1936, l’aviateur français Jean Mermoz se lance dans une nouvelle traversée de l’océan Atlantique pour acheminer du courrier jusqu’à la capitale de l’État du Rio Grande do Norte : Natal, au Brésil. Mais malheureusement, sa 25e traversée va mal tourner et comme d’autres pilotes avant lui, l’Atlantique sera sa sépulture.

Peu avant les coups de 7 heures du matin, Jean Mermoz prend son envol de Dakar au Sénégal, installé aux commandes de la « Croix du Sud », à savoir un hydravion Laté 300, à bord duquel ont pris également place Alexandre Pichodou, Henri Ézan, Edgar Cruvelhier et Jean Lavidalie, respectivement pilote, navigateur, radiotélégraphiste et mécanicien, un équipage expérimenté sur cette ligne.

Rapidement l’angoisse monte, l’équipage qui a signalé un problème au niveau de l’un de ses quatre moteurs ne répond plus et ce, depuis la fin de matinée, aux environs de 11 heures, l’hydravion évoluait alors à 700 kilomètres au sud-ouest de Dakar. Les recherches pour tenter de localiser l’appareil resteront vaines…

http://www.air-journal.fr/2014-12-07-le-7-decembre-1936-dans-le-ciel-la-croix-du-sud-pilote-par-mermoz-disparait-5120827.html

Airbus livrera son A350 le 13 décembre à Qatar Airways

air-journal_Qatar Airways A350 first flight 1

Qatar Airways recevra son A350-900, dont elle est compagnie de lancement, le samedi 13 décembre prochain, a confirmé la compagnie du Golfe.

L’avion au fuselage extra-large sera le premier d’une série de 80 (43 A350-900 et 37 A350-1000). Qatar a d’ores et déjà lancé ses réservations sur sa première route commerciale entre Doha et Francfort à partir du 15 janvier 2015. L’A350-900 sera configuré pour accueillir 283 passagers, répartis en deux classes : 36 en classe Affaires et 247 en classe Economie. Elle attend un second exemplaire avant la fin de l’année, sa flotte devant comporter huit A350-900 fin 2015. Le premier A350-1000 est quant à lui attendu en 2017.

Rappelons que l’A350-900 a reçu sa certification par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), le 30 septembre dernier, suivie par la FAA le 12 novembre dernier. Il a une qualification ETPS 370, c’est-à-dire qu’on l’estime capable de voler pendant 6 heures et 10 minutes (370 minutes) avec un seul réacteur en marche, un paramètre essentiel pour les compagnies aériennes voulant l’utiliser car elles lui assurent des trajets plus directs notamment sur les lignes au-dessus des océans.

http://www.air-journal.fr/2014-12-06-airbus-livrera-son-a350-le-13-decembre-a-qatar-airways-5125946.html

Ryanair revoit à la hausse ses profits pour 2014

air-journal_Ryanair reflet

Suite à d’excellents résultats en novembre, Ryanair a annoncé revoir à la hausse ses prévisions concernant les bénéfices, de l’ordre de 810 à 830 millions d’euros.

Est-ce effectivement en raison de son image plus lissée et une stratégie commerciale plus attractive, adoptées par Michael O’Leary auprès du grand public, toujours est-il que la low cost Ryanair attire toujours plus de clients sur son réseau, avec un bond de 22 % de son trafic passager en novembre 2014. Malgré une augmentation de ses capacités-sièges de 13 % et l’ouverture d’un grand nombre de routes visant la clientèle Affaires, le coefficient d’occupation a gagné 7 points le mois dernier, s’établissant à 88 %.

Ces bons résultats lui font relever une deuxième fois en quelques semaines, ses estimations de bénéfices de 810 à 830 millions d’euros sur l’exercice comptable se terminant fin mars 2015, alors qu’elle l’avait déjà relevée de 20 % le mois dernier, en l’établissant dans la fourchette des 750-770 millions d’euros.

Pour Ryanair, c’est l’amélioration continue de ses services qui est à l’origine de ces ventes supplémentaires de billets d’avions, sa principale rivale sur le segment du low cost, easyJet, ayant progressé de seulement 3 % en novembre dernier tandis qu’Aer Lingus sur le segment court et moyen-courrier enregistrait une baisse de son trafic de 9 %.

http://www.air-journal.fr/2014-12-06-ryanair-revoit-a-la-hausse-ses-profits-pour-2014-5125913.html

L’aéroport Chopin de Varsovie franchit le cap des 10 millions de passagers

L’aéroport Chopin de Varsovie, principal aéroport de Pologne, a accueilli son dix millionnième passager, vendredi 5 décembre.

L’heureux élu, qui voyageait sur un vol de Qatar Airways, en provenance de Doha, a eu la surprise de se voir accueilli en tant que prestigieux invité , en musique et sous une pluie de confettis. Il s’est vu remettre une carte « Good Start » donnant droit à l’entrée gratuite aux salons de l’aéroport pour une durée d’un an ainsi qu’un billet pour un vol vers une destination de la prochaine saison estivale. Les autres passagers des vols de Doha ont également reçu des petits cadeaux, tandis que tous les visiteurs de l’aéroport se sont vus offrir des friandises en chocolat.

Michał Kaczmarzyk, directeur de l’aéroport, a expliqué que la « performance record de l’an dernier était principalement attribuable aux neuf mois d’opération de Ryanair à l’aéroport Chopin suite à la fermeture de l’aéroport de Modlin. La compagnie aérienne a généré plus de 10 %de notre trafic. Il ne vole plus aujourd’hui depuis l’aéroport Chopin, mais malgré cela, le nombre de passagers en octobre et en novembre a augmenté de 8%, ce qui signifie que d’autres compagnies aériennes ont amélioré leurs performances ».

L’aéroport avait accueilli 10,6 millions de passagers en 2013, soit environ la moitié du trafic total en Pologne

Outre Qatar Airways, qui a commencé ses vols depuis Doha il y a tout juste deux ans, l’aéroport Frédéric Chopin de Varsovie accueille une trentaine de compagnies aériennes parmi lesquelles LOT Polish Airlines, Air France, KLM, Adria Airways, Aegeans Airlines, A  er Lingus, Aeroflot, Air Berlin, Air Serbia, Alitalia, British Airways, Brussels Airlines, Czech Airlines, El Al, Emirates, Finnair, Germanwings, Lufthansa, Swiss, Austrian, TAP Portugal, Turkish Airlines, Vueling, Wizz Air

http://www.air-journal.fr/2014-12-06-laeroport-chopin-de-varsovie-franchit-le-cap-des-10-millions-de-passagers-5125885.html

Air Drive, une série de photographies rétro-futuristes

La M.A.D.Gallery de Genève présente neuf images visionnaires de voitures « volantes » tirées de la série Air Drive du photographe français Renaud Marion. En s’inspirant de ses rêves d’enfant, de films et d’artistes de science-fiction, l’artiste propose sa vision du transport futuriste au travers de voitures sans roues, flottant dans les airs en toute sérénité. Avec en plus, un détail qui a toute son importance : alors que la lévitation des véhicules dénote un esprit de science-fiction indéniable, les voitures retouchées – dont des Chevrolet, Mercedes, Jaguar, Aston Martin ou encore Porsche – sont quant à elles bien réelles et anciennes.

JPEG - 38.8 ko
Porsche 356
© Renaud Marion
JPEG - 47.2 ko
Mercedes 300 SL Paul O’Shea
© Renaud Marion
JPEG - 116.6 ko
Mercedes 330SL Roadster
© Renaud Marion

Le photographe choisit alors de photographier des voitures anciennes car ce sont elles qui se rapprochent le plus de l’idée qu’il se faisait enfant des voitures volantes. Parmi les premiers véhicules photographiés figurent ainsi une Chevrolet El Camino, une Mercedes 300 SL Roadster et une Jaguar XK120.

Les décors recherchés par le photographe pour la prise de vue des voitures sont systématiquement des bâtiments reconnaissables et situés dans des endroits dénués de toute présence humaine. Les voitures anciennes sont ainsi mises en scène dans des décors architecturaux du milieu du XXe siècle, emprunts de jeux de texture variés et de tonalités neutres ou passées.

JPEG - 134.7 ko
Jaguar XK120
© Renaud Marion
JPEG - 48.4 ko
Merceds 190
© Renaud Marion
JPEG - 42.1 ko
Jaguar Type E
© Renaud Marion

Pour faire voler ses voitures, Renaud Marion a recours à des techniques d’assemblage numérique lui permettant de supprimer les roues des voitures, et de les intégrer dans différents décors. C’est de cette façon qu’il reconstitue la scène idéale pour chacun de ses tableaux futuristes.

JPEG - 43.7 ko
Lincoln Continental
© Renaud Marion
JPEG - 55.2 ko
Chevrolet El Camino
© Renaud Marion
JPEG - 164.6 ko
Aston Martin DB5
© Renaud Marion

Avant d’être mis en lumière par la galerie MAD, Marion s’est fait remarquer sur internet où ses anachronismes photographiques ont suscité beaucoup d’intérêt. Les amoureux de voitures anciennes, les fans de science-fiction ou tout simplement les passionnés de photographie et d’art se mettent alors à suivre l’actualité de Renaud Marion.

Cette reconnaissance fraîchement acquise permet au photographe d’entrer en contact avec des collectionneurs de voitures anciennes, dont certains lui mettront à disposition leurs précieux véhicules pour la deuxième partie du shooting d’Air Drive, qui s’en suivra à Paris.

16 personnes malades sur un vol US Airways et atterrissage d’urgence à Rome

air-journal_US Airways

Quatorze membres d’équipage et deux passagers d’un vol US Airways entre Tel Aviv et Philadelphie aux Etats-Unis, ont souffert, vendredi 5 décembre, de nausées et d’yeux rouges, le commandant de bord prenant alors l’initiative d’atterrir en urgence à Rome.

L’A330 d’US Airways, avec 129 passagers et 14 membres d’équipage (10 hôtesses de l’air et stewards et 4 pilotes), s’est posé en urgence sur l’aéroport international de Fiumicino à Rome. 16 personnes à bord étaient déclarés malades, souffrant de nausées et d’yeux rouges. Parmi l’équipage, trois PNC ont été emmenés par ambulance dans un hôpital proche de l’aéroport. Martha Thomas, porte-parole d’American Airlines, qui a fusionné avec US Airways l’an dernier, a confirmé l’incident et évoqué des odeurs dans la cabine. Les 16 personnes prises en charge dans la clinique ont par la suite été libérées. « L’avion a atterri en toute sécurité et tous les passagers ont été reroutés sur d’autres vols », a expliqué Martha Thomas.

A l’heure d’écrire ces lignes, aucune explication n’avait été avancée pour expliquer les causes possibles de l’incident.

http://www.air-journal.fr/2014-12-06-16-personnes-malades-sur-un-vol-us-airways-et-atterrissage-durgence-a-rome-5125858.html

Air New Zealand élue meilleure compagnie aérienne

Le site d’évaluation de compagnies aériennes AirlineRatings a élu Air New Zealand comme étant la compagnie aérienne de l’année.

Pour la seconde année consécutive, Air New Zealand se classe meilleure compagnie aérienne en raison de ses innovations en vol, de sa sécurité opérationnelle, de son intérêt pour l’environnement, de la motivation de son personnel. La compagnie néo-zélandaise, membre de Star Alliance, a notamment développé les sièges Skycouch, à destination des familles ou des couples (une série de trois sièges Economie qui peut se transformer en une large surface plate, grâce à des supports comblant l’espace entre le siège et la rangée de devant), ainsi que Spaceseat, des sièges plus larges pour les passagers de Premium Economie, rappelle le site d’évaluation.

Air New Zealand a aussi reçu le titre de meilleure classe Premium Economie. « Air New Zealand est un cas d’école de ce que devrait être une compagnie aérienne aujourd’hui », a expliqué Geoffrey Thomas, rédacteur en chef d’AirlineRatings.com.

Le top dix des compagnies primées est le suivant :

1 – Air New Zealand

2 –Etihad Airways

3 -Cathay Pacific

4 – Qantas Airways

5 – Emirates

6 – Singapore Airlines

7 – EVA Air

8 – Lufthansa

9 – All Nippon Airways

10 – British Airways

Le titre de meilleure Première classe est ainsi revenu à Etihad Airways, celui de la meilleure classe Affaires à Cathay, celui de la meilleure classe Economie à Thai Airways, du meilleur salon et du meilleur service catering à Qantas, du meilleur système de divertissement en vol à Emirates, du meilleur équipage à Virgin Australia.

Les meilleures compagnies long-courriers sont Etihad pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Eva Air pour la région Asie-Pacifique, Lufthansa pour l’Europe et LAN Airlines pour les Amériques.

Enfin, les meilleures compagnies low cost sont JetBlue pour les Amériques, Scoot pour l’Asie-Pacifique, Kulula pour le Moyen-Orient et l’Afrique et Norwegian Air Shuttle pour l’Europe.

http://www.air-journal.fr/2014-12-06-air-new-zealand-elue-meilleure-compagnie-aerienne-5125830.html

Revues de brèves aéronautiques