EasyJet : un bon premier trimestre

La compagnie aérienne low cost easyJet a vu son chiffre d’affaires tout comme son revenu par sièges augmenter lors du premier trimestre de l’année financière clôturant le 31 décembre 2014. Elle vise du coup une réduction de sa perte semestrielle.

Dans son communiqué du 27 janvier 2015, la spécialiste britannique du vol pas cher précise qu’entre octobre et décembre, la capacité a augmenté de 2,9% à 16,6 millions. Le nombre de passagers transportés a crû de 4,1% pour atteindre 14,9 millions, alors que le coefficient d’occupation a gagné 1,0 point à 89,7%. Le chiffre d’affaires d’easyJet augmente de 34 millions de livres pour atteindre les 931 millions de livres au total, pendant que le revenu total par siège croît de +0,8%, sur une base déclarée à 56,16 livres par siège, ou de +3,7% à taux de change constant. La croissance du revenu par siège « s’explique par une répartition équilibrée du capital à travers le réseau combinée à plusieurs initiatives en matière d’e-commerce et de gestion des recettes, et par l’augmentation du revenu généré par les voyageurs d’affaires », précise la low cost.

EasyJet met aussi en avant le maintien de l’avantage de coût : le coût par siège pour l’année devrait être conforme aux orientations données lors des résultats annuels, soit une augmentation de 2.0% à taux de change constant. Conformément aux attentes, le coût par siège, hors carburant, pour ce trimestre, a diminué de -0.2% sur une base déclarée et a augmenté de 3.7% à taux de change constant. L’augmentation à taux de change constant « s’explique par différents facteurs : des augmentations prévues des coûts sur les aéroports régulés, principalement en Allemagne et en Italie ; une croissance des coûts de personnel nécessaires à la mise en place d’opérations robustes dans la perspective de l’ouverture de nouvelles bases ; le séquençage des dépenses marketing liées à la campagne de promotion de la ponctualité auprès des voyageurs d’affaires ; enfin une augmentation des coûts de maintenance liés au vieillissement anticipé de la flotte ». Le coût par siège avec carburant a pour sa part diminué de 2.0% sur une base déclarée, et augmenté de 1.6% à taux de change constant.

Avec des réservations pour la première moitié de l’année s’inscrivant dans la même tendance que l’année dernière, easyJet s’attend à déclarer une perte avant impôts de £10 millions à £30 millions pour le premier semestre, supposant un niveau normal de perturbation, en comparaison aux £53 millions de pertes déclarées au premier semestre de l’année dernière. Commentant ces résultats, la directrice générale Carolyn McCall a déclaré : « easyJet a réalisé un bon début d’année en poursuivant le déploiement de sa stratégie pour rendre le voyage facile et abordable. Nous avons enregistré un excellent mois d’octobre sur le réseau, grâce notamment aux destinations loisirs et soleil au départ du Royaume-Uni et aux routes domestiques françaises sur lesquelles le nombre de passagers a continué d’augmenter après un mois de septembre chargé ». Elle ajoute : « sur ce premier trimestre, nous avons de nouveau renforcé notre réseau en ajoutant 500 000 sièges supplémentaires, notamment au départ des aéroports où easyJet est numéro 1 ou numéro 2. Grâce à cela et à notre nouvelle campagne de publicité télévisée ciblant les voyageurs d’affaires, nous avons réussi à vendre un nombre record de sièges à destination de cette cible. EasyJet est en mesure de continuer à générer une croissance pérenne et du rendement pour ses actionnaires ».

http://www.air-journal.fr/2015-01-28-easyjet-un-bon-premier-trimestre-5134615.html