À Quelle Fin La Chine Aurait-elle Copié Le F-35 Américain?

Ces experts doutent que toutes les technologies aient été correctement reproduites sur le chasseur chinois de cinquième génération, Shenyang J-31, qui serait une copie du F-35 Lightning II américain. Ils reconnaissent cependant qu’un tel objectif n’a pas été fixé.

© REUTERS / Stringer
L’US Air Force a fabriqué une réplique du chasseur chinois J-20 pour des entraînements

L’essentiel pour les Chinois consistait à construire une copie bon marché du chasseur américain afin de la vendre aux pays qui ne pouvaient pas se permettre l’achat d’avions américains, pour des raisons politiques ou financières, ajoutent-ils.

Selon Popular Mechanics, l’unique différence entre le Shenyang et le Lightning II est dans le fait que le premier a deux moteurs au lieu d’un seul chez l’original.

Le média rappelle qu’en 2016, un Américain d’origine chinoise avait été condamné pour espionnage. Il aidait un groupe de hackers chinois à pirater les serveurs de Lockheed Martin afin de dérober d’importantes informations secrètes sur le F-35.

Cette histoire est la répétition de celle du premier chasseur chinois de cinquième génération Chengdu J-20, à la seule différence que deux avions américains, le F-22 et le F-35, ainsi que le projet soviétique du MiG-1.44 avaient servi de prototypes.

© REUTERS / Stringer
Des Su-35 chinois affrontent des chasseurs furtifs J-20 (vidéo)

Des experts états-uniens estiment qu’en copiant les technologies de furtivité, les ingénieurs chinois n’ont pas bien compris comment elles fonctionnaient. Néanmoins les États-Unis prennent les nouveaux appareils chinois très au sérieux.

Selon leurs experts, le J-20 ne sera pas utilisé pour s’assurer la suprématie dans les airs. Pour ce faire, l’armée chinoise dispose du J-11, une copie du Su-27 soviétique qui a déjà fait ses preuves. Sa mission consistera à utiliser des missiles air-air de longue portée pour détruire les ravitailleurs et les systèmes de détection et de commandement aéroportés qui constituent une des composantes les plus vulnérables de l’aviation américaine.