Rossi Aero: histoire, concept et stratégie

Rossi Aero: histoire, concept et stratégie

Le groupe toulousain Rossi Aero, spécialisé dans la réalisation et la production de pièces de structures, d’équipements et de systèmes aéronautiques, est un acteur majeur auprès des grands donneurs d’ordre de l’aéronautique reconnu comme sous-traitant de rang UN.

Dès l’origine, Rossi Aero se définit comme un « speed shop » caractérisé par une capacité de réalisation dans le domaine de l’usinage dans des délais très courts, pour pallier à tout manquement de la Supply Chain, ou en cas de casse avion, ou de toute problématique rencontrée ; Ce « speed shop » assure des délais très courts mais sans jamais sacrifier la qualité puisque Rossi Aero renforce perpétuellement ses pratiques industrielles.

Avec un développement important depuis 8 ans, Rossi Aero produit en petites et moyennes séries en parallèle de cette installation en « speed shop ».

En matière de sous-traitance Rossi Aero a besoin de sous-traiter à des structures très légères de capacités d’usinage, de tôlerie et de chaudronnerie. L’intégration fait désormais partie de sa stratégie, suite à des problèmes de sous traitance liés aux délais et à la qualité sur des activités de surface ou de contrôle non destructif par exemple et qui l’ont conduit à mettre en place une unité agile, sur son site de Muret, où 800 lignes d’urgences par an son traitées permettant de gagner une semaine de cycle.

Ces 5 dernières années Rossi Aero a qualifié plus de 80 procédés spéciaux, ce qui a porté son développement. (Le procédé spécial, qui caractéris l’usinage aéronautique, c’est le fait de réaliser un procédé qualifiant non contrôlable, réplicable et qualifié FAA, JAA ou Nadcap.)

En qualifiant autant de procédés spéciaux le groupe a acquis une visibilité auprès des donneurs d’ordre de l’aéronautique. Ce qui a fait la différence chez Rossi Aero, c’est de « faire du service » à l’aéronautique, en se mettant de façon novatrice au service du client, en lui apportant un service si élitiste qu’il devienne le temps du service rendu le vrai patron de l’entreprise. La satisfaction du client, le respect des délais et la qualité sont érigés en règles absolues chez Rossi qui tient compte des très fortes exigences de ses clients et en particulier Airbus.

Rossi Aero, et son représentant Mathieu Rossi, qui se fait fort d’investir à 100% en France et prioritairement en région occitane, est soucieux d’aider ses sous-traitants locaux à se développer. Cette semaine Rossi Aero, interessé par la 3D printing, a pris une participation chez OPTAL pour l’aider à acquérir une machine 5 axes de chez le fabriquant BeAm, qui permettra au groupe de faire face aisément aux complexités technologique de façon plus aboutie que ne le permettait la machine 3 axes et qui pourrait remplacer petit à petit la 3axes. Sur une machine 5 axes, dont le prix avoisine le million d’euros, plusieurs technologies sont possibles telles que l’usinage, le laser (site de Muret) , et l’additive manufacturing en 5 axes mais le taux horaire n’est pas le même que sur la machine 3 axes, trois fois moins chère. De facto il y a une spécialisation des réalisations par typologie de machine et s’opère une réorientation technologique.

Pour le futur, avec cette machine acquise chez BeAm, le groupe Rossi Aero entre dans la recherche et le développement et sa vision du 3D printing se définira au fur et à mesure.

Selon Mathieu Rossi, la R&D est antinomique des délais très courts. L’entreprise, observatrice, ne se lancera pas tout de suite dans le risque que peut entraîner une stratégie orientée recherche mais envisage néanmoins d’avoir 4 personnes qui travailleront spécifiquement sur le 3D, et pense nouer des partenariats dans le secteur de la recherche, sans pour autant en faire une priorité absolue pour l’instant.

Conscient qu’il faille fédérer pour avancer plus vite, le champ des possibles est ouvert pour le PDG de l’entreprise, qui déclare avoir pour objectif immédiat, d’« Assurer le développement d’une société agile, flexible et cohérente » et pour Mathieu Rossi, « l’agilité c’est les hommes, on peut apporter des solutions robotisées comme on est en train de le faire mais notre objectif c’est de garantir un développement humain dans la société Rossi Aero. Notre but est la création de valeur humaine ».

Nadia Didelot, AeroMorning

Articles similaires