Le Général et l’alphajet

Avant que l’affaire ne soit révélée par Le Canard Enchaîné, Richard Reboul était pressenti pour prendre le commandement des forces aériennes, explique le quotidien Sud Ouest. Ses déplacements en Alphajet coûtent cher au général Richard Reboul. Le commandant en second des forces aériennes, mis en cause par Le Canard enchaîné pour avoir utilisé des appareils de l’armée à des fins personnelles, a été nommé à un poste de «chargé de mission» auprès du chef d’état-major de l’armée de l’air, peut-on lire dans un décret du 7 juillet. Or selon le quotidien Sud Ouest, le général était avant l’affaire pressenti pour prendre le commandement des forces aériennes (CFA), en remplacement du général Serge Soulet, décédé en mai et dont il assurait l’intérim jusqu’ici. Le CFA, basé à Mérignac en Gironde, est chargé de préparer et soutenir les unités déployées en France ou à l’étranger dans le cadre de leurs missions de dissuasion, de protection, de prévention et de projection. Le site du quotidien régional rappelle que ce commandement regroupe plus de 20.000 hommes et femmes répartis dans plus de 500 unités. Deux enquêtes en cours La ministre des Armées, Florence Parly, avait ordonné une enquête de commandement le mois dernier après l’article du Canard Enchaîné du 28 juin, mettant en cause l’officier. Selon l’hebdomadaire, depuis août 2016, le général devenu commandant en second des forces aériennes le mois suivant, aurait réquisitionné un Alphajet une dizaine de fois pour circuler entre Bordeaux et Salon de Provence. Il aurait également mobilisé un avion de transport militaire de six places, avec pilote et copilote. Les Alphajet, avion phare de la Patrouille de France, sont aussi utilisés pour la formation des futurs pilotes de chasse de l’armée de l’Air. Parallèlement à celle requise par la ministre, une enquête interne a également été ouverte par l’armée de l’Air. Les conclusions de ces deux enquêtes n’ont pas encore été rendues. Source : Vol en avion de chasse.