En hélicoptère

Faire un vol en hélicoptère faisait partie de la longue liste d’activités que je me suis promis de faire un jour. Mais comme je ne trouvais jamais le temps, je remettais sans cesse à plus tard. Jusqu’à la semaine dernière, où je suis enfin passé à l’acte : j’ai fait un tour en hélicoptère dans les cieux de Chambord. Le temps était idéal ce matin-là : le ciel était clair, il n’y avait aucun vent. Bref, que du bonheur. Après les inévitables consignes de sécurité, nous avons embarqué à bord de l’hélico (nous étions 4 à bord, plus le pilote), mis nos ceintures et nos casques (indispensable si l’on veut communiquer avec le pilote : le bruit des rotors fait un boucan d’enfer dans la cabine). Puis avant même que je m’en rende compte, nous avions décollé ! C’était parti pour 15 minutes de bonheur.
Un vol à bord d’un hélico n’a vraiment rien à voir avec un vol en avion. Les sensations sont en effet très différentes. L’appareil n’a pas besoin de piste, entre autres choses : le décollage est donc bien plus doux. En revanche, une fois en vol, les sensations sont plus présentes que dans un avion : comme il pique du nez pour avancer, l’on ressent dans son corps chaque mouvement de l’appareil. Cela dit, rien de désagréable ni de particulièrement inquiétant : c’est juste un peu bizarre, les premières minutes. Ce qu’il y a de mieux, tout de même, ça reste la découverte du paysage. C’est une sacrée expérience de pouvoir redécouvrir un endroit sous un autre angle. Les lieux qu’on connaît depuis toujours prennent soudain un tout autre aspect : ils se transforment en maquette pour enfant ; on se rend compte à quel point tout ce petit monde est insignifiant, en comparaison de l’immensité du monde. C’est une expérience assez troublante, je dois dire. Si vous avez un jour l’occasion de la vivre, je vous recommande vraiment ! Pour ceux que ça intéresse, je vous mets en lien le site où j’ai trouvé ce vol en hélicoptère.