Une bonne année 2016, 100 000 sièges de plus à l’été et une nouvelle carte pour 2017

À l’occasion d’une conférence de presse donnée à Paris ce jour, Alain Malka, Directeur Général Adjoint HOP! Air France, Zoran Jelkic, Directeur général Marché France Air France KLM,, et Hélène Abraham, Directrice Commerciale Marketing et Produits au sein de l’activité HOP! Air France, ont présenté les résultats 2016 de l’activité court-courrier du groupe Air France-KLM en France ainsi que le programme de l’été 2017 et la nouvelle offre commerciale lancée sur le réseau court courrier.

Une belle année 2016 sur le réseau du court courrier

Avec une offre sur le réseau de plus de 18 millions de sièges, en légère diminution de 2 % par rapport à 2015, le trafic est resté stable à plus de 13 millions de passagers transportés. Le remplissage moyen des vols est en amélioration de 1,5 point à 72,5 %.

Lyon et Paris, les 2 hubs de HOP! Air France sur le réseau court-courrier

Les clients empruntant les correspondances de l’un des 2 hubs que sont Lyon-Saint Exupéry et Paris-Orly sont de plus en plus nombreux. En moyenne, 1 passager sur 6 est en correspondance à Paris-Orly, que ce soit vers les Antilles, la Réunion, les dessertes métropolitaines ou encore NYC, l’une des dernières escales proposées depuis l’été.

Le dispositif lyonnais est unique au sein du réseau HOP! Air France et permet de multiples possibilités de correspondances. La part des clients en correspondances augmente continuellement, représentant un tiers des clients utilisant les lignes de et vers Lyon.

L’année 2016 marquée par le lancement de la 5ème Navette

Après Toulouse, Bordeaux, Marseille et Nice, la 5ème Navette a été lancée fin octobre 2016 à Montpellier. Les premiers résultats enregistrés donnent satisfaction : avec une offre en augmentation de 19 % vers Paris-Orly entre novembre 2016 et février 2017, le trafic a augmenté de 15 % sur la nouvelle Navette.

En 2016, les salons de La Navette se sont refaits une beauté

Dans de nombreux aéroports où se trouve La Navette, les salons ont été rénovés et agrandis comme à Bordeaux, Montpellier et Paris-Orly.

À Paris-Orly, le salon accueille depuis fin juillet 2016 tous les clients éligibles (Flying Blue Platinum et Gold et SkyTeam Elite Plus) des vols HOP! Air France partant du Hall 2. Les clients peuvent profiter de la presse mise à disposition et du wifi gratuit, ou encore se restaurer avant leur vol. La restauration est adaptée aux différents moments de la journée, avec des viennoiseries fraîches le matin, des plateaux de charcuterie et fromages, sandwichs et canapés salés aux heures de repas.

La carte Jeune, un succès commercial

Lancée il y a tout juste 1 an, la carte Jeune a rencontré un vif succès auprès de son public. 47 000 cartes ont ainsi été vendues en moins de 11 mois enregistrant un fort taux de satisfaction auprès de sa clientèle. La répartition s’équilibre entre les moins et les plus de 18 ans et la carte est utilisée sur l’ensemble du réseau, des radiales aux transversales.

Le programme été 2017 au départ de Paris-Orly Ouest

À l’été 2017, HOP! Air France proposera au départ de Paris-Orly :

  • 131 vols quotidiens vers 22 destinations en France métropolitaine, soit un départ toutes les 7 minutes
  • En partenariat avec Air Corsica, une desserte vers la Corse est proposée toute l’année vers 4 aéroports : Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari
  • Une offre en hausse vers Montpellier, Tarbes-Lourdes et la Corse
  • Une offre globale de plus de 7 millions de sièges

26 villes desservies depuis Paris-Orly (incluant la Corse)

  • 7 vols quotidiens vers Toulon
  • 6 vols quotidiens vers Biarritz, Brest, Pau
  • 4 vols quotidiens vers Clermont-Ferrand, Lorient, Perpignan
  • 3 vols quotidiens vers Agen, Brive, Castres, Mulhouse, Nantes, Lyon, Quimper, Tarbes-Lourdes
  • 2 vols quotidiens vers Aurillac, Lannion

La Navette HOP! Air France, c’est :

  • 25 vols quotidiens vers Toulouse
  • 17 vols quotidiens vers Nice
  • 14 vols quotidiens vers Bordeaux et Marseille
  • 10 vols quotidiens vers Montpellier

Le programme été 2017 au départ de Lyon-Saint Exupéry

À l’été 2017, HOP! Air France proposera au départ de Lyon Saint Exupéry :

  • Près de 2 millions de sièges offerts
  • 3 plages de correspondances à Lyon

16 villes desservies depuis Lyon-Saint Exupéry avec une offre totale en hausse de +2 % :

  • 6 vols quotidiens vers Bordeaux et Nantes
  • 3 vols quotidiens vers Brest, Biarritz, Caen, Lille, Marseille, Metz-Nancy, Nice, Pau, Rennes, Strasbourg
  • 2 vols quotidiens vers Poitiers et La Rochelle
  • 5 vols quotidiens vers Toulouse
  • Vols saisonniers vers Toulon (lundi et vendredi du 31 juillet au 25 août)

8 villes en Europe desservies depuis Lyon-Saint Exupéry avec une offre en hausse de +1,4 %, soit 292 000 sièges :

  • 3 vols quotidiens vers Bologne, Milan Malpensa, Bruxelles
  • 2 vols quotidiens vers Venise
  • 1 vol quotidien vers Prague, Luxembourg
  • 3 vols par semaine vers Rome, Göteborg

Programme été des lignes transversales (hors Paris et Lyon)

  • De et vers Lille : 12 villes desservies dont 6 toute l’année
  • De et vers Nantes : 9 villes desservies dont 6 toute l’année
  • De et vers Toulouse : 9 villes desservies dont 6 toute l’année (nouveau : Athènes et Malte)
  • De et vers Bordeaux : 10 villes desservies dont 5 toute l’année (nouveau : Bastia, Copenhague et Francfort)
  • De et vers Marseille : 11 villes desservies dont 6 toute l’année (nouveau : Athènes, Ibiza et Stockholm)
  • De et vers Strasbourg : 9 villes desservies dont 6 toute l’année
  • De et vers Nice : 12 villes desservies dont 7 toute l’année (nouveau : Athènes et Tel Aviv)
  • De et vers Rennes : 6 villes desservies dont 3 toute l’année

Une offre vers la Corse en nette progression à l’été 2017

Chaque été, HOP! Air France offre le programme de vols le plus dense vers la Corse. Avec le code share signé avec Air Corsica, HOP! Air France offre près de 1,2 million de sièges au départ de Paris-Orly et plus de 70 000 sièges au départ de Paris-Charles de Gaulle. Au départ des régions, ce sont 18 villes qui desservent la Corse avec une offre totale de plus de 85 000 sièges.

Au total, HOP! Air France offre plus de 655 000 sièges, en hausse de + 9% par rapport à l’été 2016.

Au total, l’offre d’été sur le court courrier augmente de 100 000 sièges l’été prochain par rapport à l’été 2016

La nouvelle offre Week-End de HOP! Air France qui vous fera préférer l’avion

À partir du 5 avril 2017, HOP! Air France proposera à la vente une nouvelle carte Week-End, valable un an et proposée à 69 € TTC. Cette carte permet de bénéficier de 25 % de réduction garantie sur une centaine de liaisons domestiques (hors Corse et lignes saisonnières), sur les tarifs Basic, Basic + et Smart, sous condition de la nuit du samedi sur place. Ainsi, le bénéficiaire de la carte Week-End se verra proposer des tarifs à partir de 75 € l’aller-retour TTC (hors frais de services).

La carte est ainsi amortie dès le premier aller-retour sur la base d’un tarif Smart et dès le 2ème aller-retour sur les tarifs Basic et Basic +(1)

Cette carte entièrement dématérialisée offre de nombreux avantages :

  • Bagage cabine de 12 kg inclus
  • Possibilité de partir pour un week-end court, long ou en vacances
  • Achat de son billet possible jusqu’au jour de départ, sous réserve de disponibilités des tarifs mentionnés
  • À chaque voyage, cumul des miles Flying Blue selon le tarif choisi

À l’occasion de son lancement, HOP! Air France proposera la carte Week-End au tarif promotionnel de 59 € TTC durant les premiers jours.

Nouveau partenariat : « Aussitôt atterri, aussitôt reparti »

Hertz, Thrifty et Firefly deviennent les prestataires exclusifs de location de voitures de HOP! Air France jusqu’à fin 2020. Avec ce partenariat, les clients de la compagnie bénéficient d’une réduction allant jusqu’à 15 % et adaptée selon leur profil.

Ainsi, les détenteurs de la carte Jeune peuvent louer un véhicule dès l’âge de 19 ans, sans surcharge Jeune Conducteur, tout en cumulant des Miles. Les abonnés se verront proposer des tarifs avantageux toute l’année, avec l’option Conducteur Additionnel inclus à chaque réservation, le kilométrage illimité, 30 minutes supplémentaires pour restituer son véhicule ainsi que le cumul des Miles. Pour les clients ayant réservé leurs vols avec le Tarif Tribu, ils bénéficient de 25 % de réduction sur les sièges enfants, l’option Conducteur Additionnel inclus ainsi que le cumul des Miles.

Des comptoirs prioritaires pour les clients HOP! Air France seront également mis en place prochainement dans 10 aéroports en France. Plusieurs aéroports offrent déjà la possibilité de disposer de son véhicule de location sans passer par le comptoir. Disponible à Paris-Orly, Roissy, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille et Toulouse, cette offre est gratuite pour tous les porteurs de la carte Abonné HOP! Air France et inscrits au service Gold Plus Rewards.


Alain Malka a déclaré : « L’année 2016 a été bonne, malgré un contexte agité. La relance de notre produit phare La Navette et son lancement à Montpellier ont été des succès. Cette année 2017 s’inscrit dans les mêmes perspectives : avec le lancement de notre nouvelle carte Week-End, nous souhaitons proposer à notre clientèle une offre répondant à leurs attentes pour leur mobilité personnelle autour du week end. Être innovant et créatif reste l’un de nos challenges face à un environnement ultra-concurrentiel et multimodal. Face à nos concurrents, nous avons de vrais atouts. L’avion reste l’unique mode de transport permettant de faire l’aller-retour journée, offrant à la fois simplicité, flexibilité, accessibilité et une offre transparente. ».

Zoran Jelkic a ajouté : « Nous poursuivons notre travail de proximité auprès de l’ensemble de nos clients. Toutes nos équipes sont au quotidien à la disposition des agences de voyages et des entreprises. À compter d’avril 2017, nos clients Abonnés voyageant sur tous nos vols domestiques pourront accéder à tout le parcours Skypriority de l’enregistrement à la livraison prioritaire des bagages, ce qui répond à une attente forte de leur part. ».

(1) pour une réservation à plus de 40 jours à l’avance sur airfrance.fr

Latécoère sur le chemin de la compétitivité

Directrice Générale du Groupe Latécoère, Yannick Assouad est au poste de pilotage pour conduire le redressement de l’entreprise et la ramener vers la compétitivité.

Rationnelle, s’appuyant toujours sur des chiffres et des analyses cette femme qui comptabilise 30 ans d’expérience aéronautique dit choisir aussi « à l’instinct » ce qui pourrait être bon pour l’entreprise.

La nostalgie historique n’interfère pas avec ses choix économiques centrés sur la pérennité de Latécoère et de ses emplois et le choix de vendre le site historique sans état d’âme en est une preuve.

Sans état d’âme – le site est trop onéreux à conserver et n’apporte plus de valeur ajoutée – mais Latécoère prépare quand même un livre souvenir qui sortira bientôt aux éditions Privat comportant de très belles photos inédites retrouvées sur le site et des témoignages historiques. Yannick Assouad n’exclut pas que Latécoère apporte sa contribution au musée aéronautique de Montaudran lorsque la croissance sera bien installée. Un showroom sur l’histoire du site de l’avenue Périole est prévu dans le nouveau siège qui restera sur place, en location sur le premier lot cédé, compte tenu de l’attachement des salariés au site et pour ne pas couper l’entreprise de ses racines historiques.

Yannick Assouad rappelle que le premier Latécoère ne s’est pas fabriqué rue de Périole mais à Montaudran, tempérant ainsi l’importance historique du site de Périole pour Latécoère.

Une deuxième grande page de cette entreprise pionnière de l’aéronautique se tourne, (la première avait été son rachat par des fonds de pension américains), et le cap est mis maintenant sur son redressement, sa modernisation, lui permettant cette reprise de la compétitivité, avec la conquête de nouveaux programmes.

Un plan drastique de restructuration est entamé, appelé plan de transformation 2020, déjà commencé depuis 2016 et sensé apporter une réponse aux défis actuels et futurs dans les 5 à 8 ans.

Ce plan commence par redimentionner et moderniser son industrie en France.

Il passe par la construction d’un site à Montredon, près de Toulouse, dont la première pierre sera posée en avril. Il sera entièrement et extrêmement automatisé pour réintégrer de la valeur ajoutée dans l’usinage, métier cœur de l’aérostructure, et pour réduire les cycles. De gros investissements sont prévus pour des achats de machines complémentaires.

Les sites restants vont être spécialisés, et organisés pour être autonomes et pouvoir livrer dans les délais. Le site de Gimont sera dédié au fuselage, celui du Cress sera dédié au spatial, Liposthey sera consacré au câblage, et Labège va devenir progressivement le site d’études, de prototypes et de services après-vente.

Le plan prévoit aussi des transferts vers les zones mondiales dites « best cost ». Latécoère possède un grand site d’usinage à Prague pour ses aérostructures de la taille de celui de la rue de Périole, deux sites dédiés à l’interconnection, l’un en Tunisie, l’autre au Maroc, et un autre au Mexique qui mixe l’interconnection et l’aérostructure.

Un nouveau site pour les petits assemblages sera créé en Bulgarie où les coûts horaires sont les plus bas d’Europe pour baisser la pression des coûts des compétences à Prague induits par un taux de chômage très bas et la raréfaction des profils.

Ce redressement induira des licenciements en France, avec la fermeture de l’usine de Tarbes, et de celui de la rue de Périole, mais il y aura peu de licenciements secs, un PSE étant là pour accompagner les plans de départs volontaires ou les transferts vers de nouveaux postes et éventuellement le rachat du site de Tarbes et la réintégration des salariés par exemple. Une grande vigilance a été portée pour la préservation des compétences dans le bureau d’étude, nécessaire pour faire de nouveaux développements.

Yannick Assouad souligne que pour croître il faut être compétitif et qu’en aéronautique la compétition ne s’entend que mondialement. Elle déclare « Soit on est au bon prix, soit on ne l’est pas, et dans ce cas, on a aucune chance d’être retenu ». Elle souligne aussi qu’il faut être compétitif techniquement afin d’être reconnus comme étant capable d’avoir les bonnes technologies et précise que pour cela Latécoère a ajouté un volet R&T dans ses deux volets aérostructures et interconnection pour y parvenir.

Côté aérostructures, l’entreprise s’oriente vers la production d’une porte beaucoup plus électrique et automatisée ainsi que sur la simplification de la structure de la porte, en « one shot composite door », qui sortira directement en composites structure et peau assemblées.

Latécoère, convaincu que les thermoplastiques remplaceront progressivement beaucoup de pièces (mais pas toutes), avec un cycle beaucoup plus simple, a choisi de privilégier l’axe thermoplastique à côté de sa production composite carbone.

Enfin, la fabrication additive est un nouvel axe que Latécoère « regarde de près ».

Comme le dit Yannick Assouad, l’interconnection avion ne pourra pas faire l’économie de la fibre optique. Dans ce cadre là il y a beaucoup de composants à développer et il est important de s’y pencher car le jaugeage du B777 est déjà entièrement câblé en fibre optique.

Il fallait donner à Latécoère les moyens de ses ambitions. Délocalisations, proximité avec ses clients, baisse des charges de structure, rationalisation des fournisseurs, modernisation, innovation, toutes ces adaptations sont faites pour remettre Latécoère dans l’axe de la compétitivité et de la rendre capable de jouer un rôle de partenaire à risque partagé des grands maîtres d’œuvre. Il ne reste plus qu’à espérer une conjoncture nationale et internationale stable, et la croissance des avionneurs.

Nadia Didelot pour AeroMorning

Sur le même thème

AeronewsTV en reportage à l’IPSA Paris

Premièreweb TV du secteur de l’aéronautique, AeronewsTV est venue poser ses caméras à l’IPSA Paris au mois de mars 2017. L’occasion pour le média de rencontrer Francis Pollet, le nouveau directeur général de l’école, et d’aborder avec lui les Bachelors Plus, ces six nouveaux diplômes délivrés après un cursus de trois ans que l’IPSA proposera aux bacheliers S ou STI2D dès la rentrée 2017.

Découvrez le reportage sur le site d’AeronewsTV

À PROPOS DE L’IPSA

Créée il y a plus de 50 ans, l’IPSA est l’école d’ingénieurs de l’air et de l’espace. L’école a construit au fil des années et notamment grâce à son important réseau d’anciens, des partenariats solides et durables avec cette industrie, tant au niveau civil que militaire. En prise directe avec les grands décideurs et les spécialistes du domaine, l’IPSA propose ainsi une formation en rapport avec les attentes du marché, permettant à ses étudiants de rentrer de plain-pied dans la vie active et de vivre totalement leur passion pour l’aéronautique et l’espace. L’IPSA est intégré au Concours Advance qui donne accès à 3 écoles d’ingénieurs (EPITA, ESME Sudria, IPSA) implantées sur 6 campus en France.

Sur le même thème

Airbus Defence and Space nomme quatre nouveaux membres pour son Comité exécutif

Munich, le 27 mars 2017 – Dans le cadre de la réorganisation qui fait suite à la révision de sa stratégie, Airbus Defence and Space a nommé Jana Rosenmann, Grazia Vittadini, Bernhard Brenner et Peter Weckesser membres de son Comité exécutif. Au cours des derniers mois, Airbus Defence and Space a mis en place une structure fonctionnelle jetant les bases de sa future organisation concurrentielle.

Cette nouvelle organisation s’articule autour de quatre Programme Lines : Military Aircraft, Space Systems, CIS (Communications, Intelligence and Security) et Unmanned Aerial Systems. Cette dernière entité, dont la mise en place s’inscrit dans le cadre de la révision stratégique, sera dirigée par Jana Rosenmann.

« Nous avons créé une équipe de direction solide qui s’engage à générer de la croissance et à garantir la compétitivité de nos activités spatiales et de défense sur les marchés mondiaux », a déclaré Dirk Hoke, Chief Executive Officer d’Airbus Defence and Space. « Je suis ravi que ces nominations nous aient permis de diversifier et de rajeunir notre équipe de direction. L’expertise, le dynamisme et le dévouement de cette nouvelle équipe nous permettront de nous concentrer sur la réalisation de nos objectifs stratégiques. »

La Division accorde une importance accrue au service Ingénierie qui sera dirigé par Grazia Vittadini. Forte d’une large connaissance de l’ingénierie au sein d’Airbus, elle supervisera toutes les activités de R&D, R&T et CTO de la Division. Avant cette nomination, elle dirigeait les activités Audit du Groupe.

Bernhard Brenner a été nommé directeur Marketing et Ventes. Auparavant directeur de l’entité Intelligence d’Airbus, il possède une vaste expérience de la relation client, notamment à l’international, qu’il mettra à profit dans ses nouvelles fonctions.

Pour renforcer les efforts de digitalisation de la Division, Peter Weckesser a été nommé Digital Transformation Officer (DTO). Il rejoint Airbus après avoir contribué à l’élaboration de la stratégie 4.0 de Siemens, où il a acquis une grande expérience dans le domaine de la digitalisation industrielle. Sa prise de fonction officielle aura lieu le 1er Avril 1017.

Au cours des derniers mois, Airbus Defence and Space a procédé à une révision de sa stratégie, clairement axée sur la croissance après plusieurs années de consolidation. Ses principaux piliers sont les produits intelligents, une offre davantage centrée sur les services et l’accélération de l’innovation numérique.

Le Comité Exécutif d’Airbus Defence and Space intègre dorénavant Dirk Hoke (CEO), Julian Whitehead (Finance), Fernando Alonso (Military Aircraft), Nicolas Chamussy (Space Systems), Evert Dudok (CIS), Jana Rosenmann (Unmanned Aerial Systems), Lars Immisch (Human Ressources), André-Hubert Roussel (Operations), Grazia Vittadini (Engineering), Bernhard Brenner (Marketing&Sales), Peter Weckesser (DTO), Antoine Noguier (Strategy), Dirk Erat (Communications), Andreas Riecker (Legal&Compliance) and Chantal Jonscher (Corporate Secretary).

Pour les biographies respectives des nouveaux membres du Comité Exécutif, veuillez suivre le lien suivant :

Jana Rosenmann biography

https://airbusdefenceandspace.com/wp-content/uploads/2017/03/jana-rosenmann-biography-eng.pdf

Grazia Vittadini biography

https://airbusdefenceandspace.com/wp-content/uploads/2017/03/grazia-vittadini-biography-eng.pdf

Bernhard Brenner biography

https://airbusdefenceandspace.com/wp-content/uploads/2017/03/bernhard-brenner-biography-eng.pdf

Peter Weckesser biography

https://airbusdefenceandspace.com/wp-content/uploads/2017/03/peter-weckesser-biography-eng.pdf

A propos d’Airbus

Airbus est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2016, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 67 milliards d’euros avec un effectif d’environ 134 000 personnes. Airbus propose la famille d’avions de ligne la plus complète qui soit entre 100 et plus de 600 places. Airbus est également un leader européen dans le domaine des avions de ravitaillement en vol, de combat, de transport et de mission. L’entreprise est le numéro un européen de l’industrie spatiale, et le numéro deux mondial. Dans le domaine des hélicoptères, Airbus propose les solutions civiles et militaires les plus performantes du marché mondial.

Sur le même thème

Anecdotes qui ont marqués British Airways

British Airways livre des anecdotes qui ont marqués près de 100 ans d’aviation britannique

  • Tout commence le 25 août 1919 avec le premier vol de la compagnie commerciale internationale Aircraft Transport and Travel (AT&T), l‘ancêtre de British Airways entre Londres et Paris avec le vol Heston – Le Bourget. Aujourd’hui, environ 63 vols sont opérés par British Airways chaque semaine entre les deux capitales, soit près de 3 300 par an.

  • En moyenne, ce sont 29 vols quotidiens qui relient le Royaume-Uni à l’hexagone, au départ et à l’arrivée d’une douzaine* d’’aéroports français. (*le nombre varie en fonction des saisons).

  • En 1927, Imperial Airways (prédécesseur de British Airways) lance le premier service premium à bord. Les vols « Silver Wings » sur des appareils de 18 places décollent de Croydon à (cf. image 4)

  • Le 6 février 1952, la BOAC, qui une fois fusionnée à BEA deviendra British Airways, ramène à Londresd’Entebbe, la future reine Elisabeth II, juste après la mort de son père. (cf. image 1)

  • Le 4 octobre 1958, la BOAC lance le premier service commercial aérien utilisant des modèles Comet 4 du constructeur britannique De Havilland, équipé de moteurs Rolls-Royce Avon. Ce jour-là, des traversées simultanéesvers l’est et l’ouest sont effectuées entre Londres et l’aéroport d’Idlewild, à New York. (cf. image 2)

  • En 1965, le 10 juin, BEA est la première compagnie aérienne à avoir un atterrissage entièrement automatique sur un vol commercial.

  • En 1976, le premier vol commercial Concorde relie Londres au royaume du Bahreïn au Moyen-Orient. L’avion est alors la toute nouvelle référence du luxe. En 1996, l’appareil battra le record du voyage transatlantique le plus rapide, reliant New York JFK à Londres Heathrow en tout juste 2 heures, 52 minutes et 59 secondes ! (cf. image 5)

  • Le plus long vol commercial opéré par British Airways est un vol VIP entre Bruxelles et Melbourne: le 24 mars 2006, ce vol exceptionnel dure 19 heures et 15 minutes. Les 100 passagers ont la chance d’assister à un lever et à deux couchers de soleil ! Le vol le

plus court a quant à lui duré environ une minute, un record ! Ce vol reliait Westray à Papa Westray.

En 1967, les hôtesses de l’air des vols commerciaux de la BOAC sur le secteur des Caraïbes portent la première robe imprimée en papier, des escarpins verts et une fleur dans les cheveux. (cf. image 3)

  • En janvier 2000, British Airways est la première compagnie aérienne au monde à proposer un lit parfaitement plat et horizontal dans sa classe affaires long courrier, Club World.

  • Le plus grand avion de la flotte British Airways est l’Airbus A380. Il peut transporter 469 passagers et le plus petit est l’Airbus A318, avec une capacité de seulement 32 passagers.

  • Chaque année, les passagers de British Airways boivent près de dix millions de bouteilles* de vin et de champagne (*75 cl et 19 cl).

  • British Airways est la seule compagnie aérienne à voler depuis les trois principaux aéroports de Londres : Heathrow, London City et Gatwick. British Airways dessert également l’aéroport de Londres Stansted, notamment au départ de Nice.

Source: British Airways France

Sur le même thème

Consultez le livret de l’Assemblée Générale 2017

Air Austral lance un nouveau service E-READER sur ses vols long-courriers

air-Austral-E-READER
  • aeromorning.com
  • aeromorning.com

Posted By: aeromorning17/03/2017

La compagnie aérienne réunionnaise Air Austral diversifie son offre de services à bord et propose désormais en exclusivité et gratuitement des magazines sous format numérique.

Ce service, appelé « E-READER », est proposé depuis le 3 mars dernier sur l’écran individuel du siège dans toutes les classes de voyage Club Austral, Confort et Loisirs.

Cette application numérique permet aux passagers de la compagnie d’avoir accès à de grands magazines tels que ELLE, MARIE CLAIRE, LE POINT, L’EXPRESS, PARIS MATCH, ainsi qu’à des titres réunionnais tels que CARBON, KOTEPEI, METS PLAISIRS, LE MEMENTO et ESCALES (le magazine de bord d’Air Austral).

E-READER est disponible uniquement sur les vols long-courriers d’Air Austral opérés en Boeing 787-8 et à bord des 2 nouveaux 777-300er.

Avec le lancement de ce tout nouveau service sur la desserte de l’Océan Indien depuis la Métropole, Air Austral démontre encore une fois sa capacité à innover et à proposer un service de qualité et simple d’utilisation à ses passagers pour se démarquer de la concurrence.

À propos d’Air Austral

Air Austral, compagnie française née à La Réunion, se positionne comme un acteur majeur de la desserte de l’Océan Indien, entre la France métropolitaine et ses liaisons régionales : Réunion, Maurice, Mayotte, les Comores, Madagascar, les Seychelles ou encore l’Afrique de Sud, la Thaïlande (Bangkok) et l’Inde du Sud (Chennai). Forte de ses 950 collaborateurs, la compagnie s’est développée depuis sa création en 1975, jusqu’à se hisser aux standards des meilleures compagnies aériennes internationales. Air Austral opère entre Paris-Charles-de-Gaulle et La Réunion à raison de 12 vols par semaine et assure des liaisons quotidiennes vers les îles de l’Océan Indien. Forte d’un codeshare conclu avec Air France, la compagnie réunionnaise propose également la desserte depuis Paris Charles de Gaulle de plus de 40 destinations en Europe. Depuis le 10 juin 2016, Air Austral propose 2 vols par semaine sans escale au départ de Paris à destination de Mayotte. Sa flotte est actuellement composée de 3 B777-300 triclasses et 2 B787-8 biclasses pour les vols long-courriers, de 2 B737-800 et de 2 ATR 72-500 pour les vols régionaux. La flotte, le confort de ses cabines, les prestations en vol et l’accueil du personnel, sont les atouts majeurs de la compagnie qui composent une qualité de service connue et reconnue. www.air-austral.comÀ propos d’EWA Air, filiale du groupe Air Austral

Née de la synergie de 3 partenaires, La Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte, la société Ylang Invest et la compagnie Air Austral, Ewa AIR devient la première compagnie aérienne mahoraise. Filiale du groupe Air Austral, au nom évocateur, signe d’acquiescement et d’adhésion, la compagnie baptisée « EWA » opère au moyen de 2 ATR72-500 et propose 7 liaisons directes au départ de Dzaoudzi dans la zone du Canal du Mozambique. À travers une offre accessible, Ewa Air vise à répondre aux fortes attentes de la population en matière de déplacements. www.ewa-air.com

Sur le même thème

Le nouveau laboratoire SGS Sercovam vient de recevoir l’accréditation NADCAP NMMT

Le nouveau laboratoire SGS SERCOVAM, dédié aux tests de matériaux composites, vient de recevoir l’accréditation NADCAP NMMT

Basé à Cestas (33), le dernier né des laboratoires SGS SERCOVAM est spécialisé dans les tests de matériaux composites utilisés, notamment, dans les secteurs du transport. Il a reçu tout dernièrement l’accréditation NADCAP, selon le référentiel AC7122/I NMMT (Non Metallic Materials Testing Laboratories), pour répondre aux exigences des industriels du secteur Aéronautique.

Cette accréditation permet au laboratoire de couvrir une large gamme de tests et d’analyses mécaniques, physiques, thermiques ainsi que la fabrication et l’usinage d’éprouvettes.

« Cette accréditation confirme que nos laboratoires travaillent en adéquation avec les exigences du secteur aéronautique » commente Antoine Bousquet, Directeur Général de SGS SERCOVAM. « Et ouvre la voie à bien d’autres accréditations complémentaires ».

Matériaux en plein essor, les composites favorisent l’allègement des pièces industrielles et offrent des performances supérieures aux matériaux couramment utilisés dans les secteurs du Transport (Aéronautique & Spatial, Automobile, Ferroviaire, Maritime), du Sport et Loisirs, du Bâtiment, de la Défense et des Energies. Ils représentent une des solutions pour réduire la consommation de carburant et répondre aux contraintes de la règlementation européenne de réduire les émissions de CO2 d’ici 2020, particulièrement dans le secteur automobile

« C’est pour répondre plus finement aux besoins de nos clients que nous avons construit ce nouveau laboratoire et investit près d’1 million d’euros dans des équipements de pointe qui satisferont aux exigences normatives et du NADCAP. Nous avons également recruté 2 experts pour étoffer nos équipes et garantir une réactivité dans la réalisation de nos prestations, exigée par les cadences des industries du Transport et plus particulièrement l’Automobile et l’Aéronautique », commente Antoine Bousquet, Directeur Général de SGS SERCOVAM (laboratoire spécialisé dans les essais industriels).

Le laboratoire s’est doté d’une machine supplémentaire de 250 kN avec chambre thermique, d’un système d’alignement, d’un extensomètre vidéo dernière génération, d’outillages nécessaires pour la réalisation des essais de traction, de compression, de flexion, cisaillement, pelage et ténacité, ainsi que des dispositifs nécessaires aux analyses thermiques et physico-chimiques. Ils peuvent tous être associés aux essais tels que les vieillissements (climatique, photo-vieillissement UV et corrosion) et les tests d’émissions des matériaux (COV, odeur, fogging, recherche de molécules spécifiques…).

« Avec ce nouveau laboratoire le Groupe SGS complète son offre testing composite. En effet, nous réalisons aussi bien des essais destructifs, que des contrôles non destructifs (CND) ainsi que des analyses de défaillance dans les bassins d’activité de Bordeaux et de Nantes. Comme toutes les prestations du groupe, ces nouveaux services visent à répondre au plus près des besoins de nos clients aussi bien en termes d’expertise que de réactivité ou encore de confidentialité », souligne Antoine Bousquet.

À propos de SGS

SGS est le leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification. Reconnue comme la référence en termes de qualité et d’intégrité, SGS emploie plus de 90,000 collaborateurs, et exploite un réseau de plus de 2,000 bureaux et laboratoires à travers le monde. SGS France s’attache à porter haut les valeurs et l’offre du groupe. Après plus de 130 ans de développement, SGS France compte aujourd’hui 2 800 personnes réparties dans plus de 120 bureaux et centres de contrôles, et 34 laboratoires. Ses services se déclinent tout au long des chaînes d’approvisionnement et concernent de nombreux secteurs tels que les produits agricoles et agro-alimentaires, la pharmacie, la cosmétique, les biens de consommation, l’énergie, la chimie, l’environnement, les services industriels… Par ailleurs en France, avec les réseaux SECURITEST et AUTO SECURITE, SGS est le n°1 du contrôle technique automobile, avec près de 2000 centres de contrôle. Pour en savoir plus sur l’offre SGS www.sgsgroup.fr

Source: SGS

Sur le même thème

Safran a pris connaissance des informations communiquées par Zodiac Aerospace au marché le 14 mars.

Elles constituent un fait nouveau par rapport aux éléments disponibles préalablement à l‘annonce du projet d’acquisition de Zodiac Aerospace par Safran le 19 janvier dernier.

Safran confirme l’intérêt stratégique de l’acquisition de Zodiac. Safran confirme sa confiance dans sa propre capacité de redresser les marges opérationnelles des activités actuellement en difficulté.

Safran et Zodiac Aerospace poursuivent leurs négociations exclusives et intègreront dans leurs discussions les conséquences de ces faits nouveaux. Les deux groupes tiendront le marché informé de toute évolution significative de l’opération.

AUTRES INFORMATIONS IMPORTANTES

Ce communiqué de presse n’a pas pour objet ni ne constitue une offre de vente ni la sollicitation d’une offre pour l’acquisition, la souscription ou une invitation à acquérir ou souscrire à des titres, ni une sollicitation aux fins de l’obtention d’un vote ou d’une autorisation de la part d’une juridiction en lien avec le projet d’acquisition de Zodiac Aerospace (l’ « Opération ») ou tout autre objet, et il n’y aura pas de vente, d’émission ou de transfert de titres dans aucune juridiction en violation du droit applicable.

L’offre publique et la fusion envisagées dans le cadre de l’Opération restent soumises à l’obtention de l’avis des comités d’entreprise, la signature de la documentation définitive et à l’obtention des autorisations réglementaires ainsi que de toutes autres autorisations usuelles. L’offre publique d’achat et la fusion ne seront déposées qu’après la réalisation de ces conditions. Ce document ne doit pas être publié ni diffusé, directement ou indirectement, dans tout pays dans lequel la diffusion de ces informations fait l’objet de restrictions légales. Safran et Zodiac Aerospace entendent déposer auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (l’ « AMF ») un prospectus ainsi que tous autres documents pertinents en lien avec l’offre publique d’achat en France et la fusion-absorption de Zodiac Aerospace avec Safran. Conformément au droit français, la documentation relative à l’offre publique d’achat et à la fusion qui, si elle est déposée, comportera les termes et conditions de l’offre publique d’achat et de la fusion, sera soumise au contrôle de l’AMF. Il est vivement recommandé aux investisseurs et aux actionnaires situés en France de prendre connaissance, si et lorsqu’ils seront disponibles, du prospectus relatif à l’offre publique d’achat ainsi que de tous autres documents relatifs à l’offre publique d’achat et à la fusion auxquels il est fait référence dans le présent document, ainsi que de tout avenant ou ajout à ces documents, dans la mesure où ceux-ci contiendront des informations importantes sur Safran, Zodiac Aerospace, ainsi que sur les opérations envisagées et sur d’autres sujets connexes.

INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR LES ETATS-UNIS

Tout titre devant être émis dans le cadre de l’Opération est susceptible de devoir être enregistré conformément au U.S. Securities Act de 1933, tel qu’amendé (le « Securities Act »). L’Opération sera soumise au vote des actionnaires de Zodiac Aerospace. Si l’Opération nécessite un enregistrement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission (la « SEC »), Safran préparera un prospectus destiné aux actionnaires de Zodiac Aerospace et devant être enregistré auprès de la SEC, enverra le prospectus aux actionnaires de Zodiac Aerospace par courrier et enregistrera auprès de la SEC les autres documents relatifs à l’Opération. Il est vivement recommandé aux actionnaires et aux investisseurs de lire attentivement le prospectus et la déclaration d’enregistrement dont il fait partie lorsqu’il sera disponible, le cas échéant, ainsi que tous autres documents susceptibles d’être soumis à la SEC, puisqu’ils contiendront des informations importantes. Si un enregistrement devait être effectué auprès de la SEC en rapport avec l’Opération, les actionnaires de Zodiac Aerospace pourront obtenir gratuitement des copies du prospectus ainsi que des autres documents déposés par Safran auprès de la SEC et sur le site de la SEC, www.sec.gov. Ces documents, s’ils étaient enregistrés, pourront être obtenus gratuitement en contactant le pôle Relations Investisseurs de Safran au 2, Boulevard du Général Martial Valin 75724 Paris Cedex 15 – France ou en appelant le (33) 1 40 60 80 80. Alternativement, si les conditions prévues par la Rule 802 du Securities Act sont satisfaites, les offres et les cessions faites par Safran dans le cadre de l’Opération seront par ailleurs exemptées de l’application des dispositions de la Section 5 du Securities Act et aucune déclaration d’enregistrement ne devra être déposée à la SEC par Safran.

Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les

domaines de l’Aéronautique, de l’Espace de la Défense et de la Sécurité (les activités de

Sécurité étant destinées à être cédées). Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 66

500 personnes (y compris la Sécurité) pour un chiffre d’affaires de 15,8 milliards d’euros en 2016

(excluant la Sécurité). Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan

mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l’évolution des marchés, le Groupe

s’engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2016 des

dépenses de 1,7 milliard d’euros (hors dépenses liées aux activités Sécurité). Safran est une

société cotée sur Euronext Paris et fait partie des indices CAC 40 et Euro Stoxx 50.

Sur le même thème

Liebherr-Aerospace Toulouse SAS se mobilise pour la 7ème édition de la semaine de l’industrie

Toulouse, mars 2017 –

En partenariat avec l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie), Liebherr-Aerospace Toulouse SAS participe du 23 au 25 mars 2017 au Showroom de l’industrie, place du Capitole à Toulouse.

Evènement ouvert au grand public, le Showroom de l’industrie vise à renforcer l’attractivité des métiers des industries technologiques. Aux côté d’une vingtaine d’exposants, Liebherr-Aerospace Toulouse SAS animera un stand pour présenter aux visiteurs son activité, ses produits et ses métiers.

Avec pour thématique l’innovation et le développement durable, les équipes de Liebherr-Aerospace Toulouse SAS évoqueront la contribution de l’entreprise dans la conception de l’avion du futur. Une maquette représentant un scénario de vol pour l’avion plus électrique sera exposée pour expliquer le fonctionnement d’un pack de conditionnement d’air électrique.

Pack de conditionnement d’air électrique : une innovation majeure

Dans le cadre du programme européen de recherche Clean Sky 2, un système d’air électrique a été développé par Liebherr-Aerospace Toulouse SAS. Il permet sur un avion dit « plus électrique » de réduire la consommation de kérosène en ne prélevant plus l’air sur les moteurs de l’avion, comme c’est le cas actuellement, mais à l’extérieur de l’avion en réalisant avec ce système innovant deux fonctions : la pressurisation et le conditionnement d’air de l’avion. Cette innovation majeure a été testée avec succès en 2016 sur deux avions d’essais. L’objectif de déterminer la faisabilité technique et l’intérêt de cette nouvelle technologie a été totalement atteint.

Liebherr-Aerospace Toulouse, centre d’excellence de systèmes d’air embarqués

Liebherr-Aerospace Toulouse SAS développe, produit, distribue et assure la maintenance de systèmes de traitement de l’air pour l’aéronautique. Systémier de 1 / 3

rang 1, parmi les leaders mondiaux, Liebherr-Aerospace Toulouse accompagne dans leurs projets ses clients avionneurs, hélicoptéristes et compagnies aériennes.

L’entreprise emploie près de 1300 salariés sur deux sites à Toulouse et Campsas (Tarn-et-Garonne), et a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 526 M€.

Liebherr-Aerospace Toulouse SAS est une filiale de la division Aerospace & Transportation du Groupe Liebherr.

Liebherr, un systémier aéronautique de premier plan

Liebherr-Aerospace & Transportation SAS, Toulouse (France) est l’une des onze Holdings de branche du Groupe Liebherr. Elle dirige et coordonne l’ensemble des activités aéronautiques et ferroviaires du Groupe et emploie 5000 personnes dans le monde.

Avec plus de cinquante ans d’expérience, Liebherr-Aerospace est un fournisseur majeur de systèmes pour l’industrie aéronautique. Ses produits pour les applications civiles et militaires couvrent les actionneurs et les systèmes de commande de vol, les trains d’atterrissage et les systèmes d’air, ainsi que les engrenages pour boîte de transmission. Ses systèmes équipent des avions commerciaux, de transport régional et d’affaires, des avions de combat, de transport et d’entraînement militaires, ainsi que des hélicoptères civils et militaires.

La division Aerospace & Transportation du Groupe Liebherr emploie 5000 salariés. Ses quatre sites de production de systèmes et équipements aéronautiques sont situés à Lindenberg (Allemagne), Toulouse (France), Guaratinguetá (Brésil) et Nijni Novgorod (Russie). Liebherr-Aerospace réalise également ses prestations de service clients à partir de ses implantations situées à Saline (Michigan, USA), Seattle (Washington, USA), Montréal (Canada), São José dos Campos (Brésil), Hambourg (Allemagne), Moscou (Russie), Singapour, Shanghai (République populaire de Chine) et Dubaï (Émirats Arabes Unis).

Informations pratiques

Showroom de l’industrie, Place du Capitole à Toulouse.

Entrée libre de 14h à 19h, le jeudi 23 mars 2017 ; et de 10h à 19h le vendredi 24 et samedi 25 mars 2017.

Images

Liebherr-Aerospace Toulouse SAS au Showroom de l’Industrie 2016

Sur le même thème