Delair Tech triple son chiffre d’affaires cette année et étend son réseau de distributeurs

Delair Tech triple son chiffre d’affaires cette année et étend son réseau de distributeurs

Ciel bleu pour la société toulousaine Delair Tech. Grâce à sa stratégie réussie de croissance externe avec l’acquisition de Eukréa Electromatique et Gatewing, consolidant sa position de leader, la société affiche un CA de 7,1 millions de dollars et vient encore de lever 15 millions de dollars.

Stratégie gagnante également, son implantation à Los Angeles, vitrine de la technologie mondiale. La sortie en juin dernier de la règlementation FAA libérant l’usage du drône aux US est un levier de croissance pour Delair Tech lui ouvrant des parts de marché.

La combinaison de hardware et de software font des drones de Delair Tech un produit à très forte valeur ajoutée et un véritable outil industriel.

La recherche et Développement pour laquelle Delair Tech a consacré 40% de son CA en 2016 est un grand axe stratégique pour 2017 avec l’expansion mondiale du drone de services. Delair Tech compte produire des drones de génération 2 plus performants.

Leader auprès des acteurs industriels agricoles, la société a atteint la taille critique nécessaire de 106 salariés pour se maintenir dans la compétition. Cette croissance harmonieuse continue en 2017, Delair Tech prévoit encore l’embauche de 20 personnes cette année dans les différents domaines du Marketing et de la vente – qui est une priorité -, de la R&D et du support principalement au siège de Toulouse et à Los Angeles. Delair Tech a aussi mis en place un réseau harmonisé de distributeurs dans plus d’une centaine de pays.

Nadia Didelot AeroMorning

Sur le même thème

le groupe AMERICAN AIRLINES annonce ses resultats pour le 4ème trimestre et l’année 2016

Paris, le 30 janvier 2017 –

Le groupe American Airlines Inc. vient d’annoncer ses résultats pour le 4ème trimestre et l’année 2016 :

  • 4ème trimestre 2016 : résultat avant impôts (hors éléments exceptionnels) de 773 millions de dollars et bénéfice net (hors éléments exceptionnels) de 475 millions de dollars
  • Exercice 2016 : résultat avant impôts (hors éléments exceptionnels) de 5,1 milliards de dollars et bénéfice net (hors éléments exceptionnels) de 3,2 milliards de dollars
  • Recette unitaire consolidée au siège-mile (TRASM) en hausse de 1,3% au 4ème trimestre
  • Dans le cadre du plan d’intéressement, la compagnie a abondé de 57 millions $ au 4ème trimestre ; soit 314 millions $ pour l’année 2016
  • 606 millions de dollars reversés aux actionnaires sous forme de rachats d’actions et de dividendes au 4ème trimestre ; 4,6 milliards sur l’année 2016

Pour ce 4ème trimestre 2016, le bénéfice net, en tenant compte des éléments exceptionnels, a été de 289 millions $, soit 0,56 dollar par action diluée. Par comparaison, le bénéfice net avait été de 3,3 milliards $ au 4eme trimestre 2015, soit 5,09 $ par action diluée.

Pour l’exercice 2016, le bénéfice net, en tenant compte des éléments exceptionnels, a été de 2,7 milliards $, soit 4,81 dollar par action diluée. Par comparaison, le bénéfice net avait été de 7,6 milliards $ en 2015, soit 11,07 $ par action diluée.

La compagnie a enregistré un résultat avant impôt de 773 millions de dollars au 4ème trimestre 2016, hors éléments exceptionnels, comparé à un résultat avant impôt de 1,3 milliard de dollars au 4ème trimestre 2015. Pour l’exercice 2016, la compagnie a enregistré un résultat avant impôt de 5,1 milliards de dollars, hors éléments exceptionnels, comparé à un résultat avant impôt de 6,3 milliards de dollars en 2015.

Pour Doug Parker, Chairman et CEO d’American Airlines : « Nos équipes ont continué à obtenir des résultats remarquables tout au long de l’année 2016. Le magazine Air Transport World a d’ailleurs nommé American Airlines « compagnie aérienne de l’année 2017 » en mettant en avant l’intégration de nos équipes, les améliorations de nos opérations et de nos services clients, et les investissements significatifs que nous faisons dans notre produit. Cette reconnaissance vient récompenser le travail formidable de nos 120.000 employés. »

« Alors que nous abordons 2017, nous allons continuer à apporter des améliorations à travers des initiatives de nouveaux produits et services. Parmi ceux-ci, notre offre « Basic Economy » qui va nous permettre de nous rapprocher de notre objectif d’offrir les meilleurs tarifs et services à chaque client, sans oublier la classe Premium Economy sur les vols internationaux. Et quel que soit le produit choisi par nos clients, ils vont pouvoir voyager sur l’une des flottes les plus jeunes de tous les transporteurs US de premier plan. »

Chiffre d’affaires et comparaison des coûts

Le chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2016 a été de 9,8 milliards de dollars, soit une hausse de 1,7% par rapport au 4eme trimestre 2015, pour une hausse de capacité de 0,4%. La recette unitaire consolidée par siège-mile était de 14,90 cents, en hausse de 1,3% par rapport au 4eme trimestre 2015.

Pour l’année 2016, le chiffre d’affaires a été de 40,2 milliards de dollars, soit une baisse de 2% par rapport à 2015 pour une hausse de capacité de 1,7%. La recette unitaire consolidée par siège-mile était de 14,70 cents, en baisse de 3,7% par rapport à 2015.

Les coûts d’opération au 4ème trimestre ont été de 9 milliards $, en hausse de 5,4% par rapport au 4ème trimestre 2015, principalement en raison d’une hausse de 17,4% des salaires et des charges, qui comprennent l’impact des récents accords de travail et le montant de 57 millions $ pour le programme de participation aux bénéfices. Pour l’exercice 2016, Les coûts d’opération ont été de 34,9 milliards $, en hausse de 0,3% par rapport à 2015.

Flotte & Investissement

Dans le cadre de son programme de renouvellement de flotte, la compagnie a investi environ 4,4 milliards $ dans de nouveaux appareils en 2016, permettant d’ajouter 55 nouveaux appareils pour l’activité principale et 42 pour l’activité régionale. De plus, la compagnie a investi environ 1,3 milliard sur l’intégration du groupe, sur les améliorations de produit et d’opérations.

Liquidités et Investissements

Au 31 décembre 2016, American Airlines possédait 8,8 milliards de $ en liquidités disponibles, composées de trésorerie et d’investissements à court terme sans restriction à hauteur de 6,4 milliards $. La compagnie avait également une position de trésorerie restreinte de 638 millions $.

Au 4ème trimestre, la compagnie a reversé 606 millions $ à ses actionnaires à travers le versement de 52 millions $ en dividendes trimestriels et le rachat d’actions ordinaires pour un montant de 554 millions $, soit 12,2 millions d’actions. Au total, la compagnie a reversé plus de 9,6 milliards $ aux actionnaires par le biais de rachats d’actions et de dividendes depuis le lancement du programme de retour sur investissement à la mi-2014.

La compagnie a également déclaré un dividende de 0,10$ par action devant être réglé le 27 février 2017 aux actionnaires enregistrés au 13 février 2017.

Parmi les réalisations majeures :

Intégration

Marketing

  • Lancement de la nouvelle classe Premium Economy à bord du nouveau B787-9 Dreamliner à destination de Sao Paulo et Madrid, puis début 2017 Paris et Séoul. Première compagnie aériennes US à proposer une Premium Economy.
  • Service de transfert par Cadillac aux aéroports de Charlotte et Philadelphie, venus s’ajouter aux aéroports de Dallas/Fort Worth, New York-JFK et Los Angeles.
  • Début 2017, ajout d’un statut Platinum Pro au programme AAdvantage

Réseau

  • Obtention de fréquences du DoT pour mettre en service un nouveau vol quotidien non-stop entre Los Angeles et Beijing
  • Lancement des liaisons non-stop entre Miami / Charlotte et La Havane.

Responsabilité sociale

  • Collecte de plus de 2,5 millions de dollars pour les vétérans à l’occasion de l’événement annuel Skyball à Dallas/Fort Worth.
  • Mise à disposition d’un appareil pour transporter 72 survivants de Pearl Harbor et vétérans de la 2nd guerre mondiale à Oahu pour la 75ème commémoration de Pearl Harbor.
  • Collecte de 1,3 million de dollars au bénéfice de la fondation Susan G. Komen contre le cancer du sein.

Eléments exceptionnels

Au 4ème trimestre, la compagnie a reconnu 273 millions $ de charges exceptionnelles avant impôts, principalement composées de dépenses liées à l’intégration, soit le re-branding des appareils, des équipements aéroportuaires et des uniformes, les technologies d’information, l’alignement des conventions collectives et la restructuration de la flotte.

A propos du Groupe American Airlines

American Airlines et American Eagle opèrent en moyenne près de 6.700 vols par jour vers plus de 350 destinations dans plus de 50 pays au départ des hubs de Charlotte, Chicago, Dallas /Fort Worth, Los Angeles, Miami, New York, Philadelphie, Phœnix et Washington, DC. American Airlines est membre fondateur de l’alliance oneworld qui dessert près de 1.000 destinations avec 14.250 vols quotidiens vers 150 pays. Le Groupe American Airlines Inc. est au NASDAQ sous le symbole AAL et son action a rejoint l’indice S&P 500.

American Airlines sur Twitter : @AmericanAir

American Airlines sur Facebook : Facebook.com / American Airlines

Sur le même thème

MONT-DE-MARSAN / Défendre, former, innover – Une histoire de la base aérienne 118 « Colonel Rozanoff »

Des prémices de l’aviation civile en 1911 à la « ville-base » rythmée du fracas des décollages de Rafale, l’histoire de la base aérienne 118 pourrait se résumer en trois mots-clefs. Défendre, car la BA 118 est une base, établie sur les infrastructures construites par les Allemands pendant l’Occupation est un lieu emblématique de la dissuasion nucléaire et abrite toujours des escadrons de chasse.

Former, pour sa solide réputation d’excellence, tant autrefois en matière de pilotage qu’aujourd’hui dans l’art d’enseigner le contrôle aérien et l’emploi de nouveaux systèmes. Innover, pour ses avancées technologiques : la BA 118 est le creuset d’une expertise de systèmes futuristes et la vitrine du savoir-faire du programme Rafale.

Le choix du nom de « Rozanoff », premier Français à passer le mur du son en vol horizontal, et premier colonel commandant le Centre d’expériences aériennes militaires (CEAM), résume à lui seul l’ambition de Mont-de-Marsan.

MONT-DE-MARSAN

Sous la direction du Colonel Franck Mollard

Textes de Christian Levaufre et Quentin Roussy

Préface du Général André Lanata

Paru le 12 décembre 2016

Sur le même thème

Attachez vos ceintures : la Semaine du vol de l’IPSA revient à Paris et Toulouse, du 30 janvier au 17 février 2017

Événement phare de l’IPSA, la Semaine du vol revient pour une 7e édition ! Organisée d’abord du 30 janvier au 4 février 2017 à l’IPSA Toulouse, elle se déclinera ensuite à l’IPSA Paris, du 7 au 17 février.

Des simulateurs pour devenir pilote le temps d’un vol virtuel

Lycéens, IPSAliens et autres amateurs d’aéronautique auront ainsi le privilège de se glisser dans la peau d’un commandant de bord en compagnie de passionnés, grâce à la présence de simulateurs de vol plus vrais que nature !

Déjà présents lors des précédentes éditions, Gérard Gaillard et Bruno Léger, respectivement détenteurs (et créateurs) d’un simulateur d’A320 et d’un simulateur d’hélicoptère Jet Ranger Bell 206, seront à nouveau de la partie pour transmettre leur passion et leur expérience. Grâce à ces simulateurs, les futurs ingénieurs de l’IPSA mettront en pratique les notions de mécanisme de vol et les lois de l’aérodynamisme vues en cours. Quant aux lycéens de terminales scientifiques préalablement inscrits aux Journées de Découverte des Métiers de l’Ingénieur, ils pourront à leur tour enfiler le costume de pilote d’Airbus ou d’hélicoptère le 4 février à l’IPSA Toulouse et les 13, 14 ou 15 février à l’IPSA Paris Ivry.

Des conférences passionnantes pour prolonger l’expérience

En plus de la présence de simulateurs, l’école organisera également deux conférences sur ces deux campus. À Toulouse, le mercredi 1er février verra ainsi l’association Aérothèque retracer l’histoire aéronautique de la région toulousaine de 1922 à nos jours. L’occasion pour les étudiants (et le grand public, également convié) de constater les évolutions des appareils.

À Paris, la conférence se déroulera le mercredi 8 février et permettra aux spectateurs de découvrir les faits marquants, les caractéristiques et les problématiques du célèbre A320 au moment de son lancement.

La Semaine du vol 2017 à l’IPSA Toulouse

Du lundi 30 janvier au samedi 4 février au campus toulousain de l’école

40 boulevard de la Marquette

31000 Toulouse

Accès :

Métro : ligne B (jaune), arrêts Canal du midi ou Compans Caffareli

Bus : lignes 1,16, 45 et 63, arrêts Leclerc et Compans Caffareli / lignes 15 et 70, arrêt Passerelle Haedens

Inscriptions et contact :

Vous êtes lycéen et souhaitez essayer un simulateur lors de la Semaine du vol de l’IPSA Toulouse le samedi 4 février 2017 ? Inscrivez-vous au plus vite à la Journée de Découverte des Métiers de l’Ingénieur sur la page dédiée.

Vous souhaitez assister à la conférence d’Aérothèque le 1er février 2017 à 17 h 30 à l’IPSA Toulouse ? Inscriptions auprès d’Hélène Tharsile, chargée de développement de l’IPSA Toulouse, via helene.tharsile@ipsa.fr

https://youtu.be/aZpAskLFqm4

La Semaine du vol 2017 à l’IPSA Paris

Du mardi 7 au 17 février sur le site de Paris-Ivry

63 boulevard de Brandebourg

94200 Ivry sur Seine

Accès :

Métro : ligne 7, arrêt mairie d’Ivry

Bus : ligne 125, arrêt Molière / ligne 323, arrêts Insurrection d’Août 1944, Molière et Ivry-sur-Seine RER : ligne C, arrêt Ivry-sur-Seine

Inscriptions et contact :

Vous êtes lycéen et souhaitez essayer un simulateur lors de la Semaine du vol de l’IPSA Paris les lundi 13, mardi 14 et mercredi 15 février 2017 ? Inscrivez-vous au plus vite à la Journée de Découverte des Métiers de l’Ingénieur sur la page dédiée.

Simulateurs ouverts au grand public les jeudi 16 et vendredi 17 février 2017 en matinée : inscriptions auprès de Mylène Fiquet, responsable communication de l’IPSA, via mylene.fiquet@ipsa.fr

Vous souhaitez assister à la conférence dédiée à l’A320 le mercredi 8 février 2017 à 18 h 30 à l’IPSA Paris ? Inscriptions auprès de Mylène Fiquet, responsable communication de l’IPSA, via mylene.fiquet@ipsa.fr

Sur le même thème

Boeing publie ses résultats

Boeing publie ses résultats 2016 et présente ses prévisions pour 2017

Quatrième trimestre 2016

  • Un cash-flow opérationnel de 2,8 milliards de $ grâce à des performances opérationnelles solides.
  • Le bénéfice par action aux normes GAAP ressort à 2,59 $ et le bénéfice par action non-GAAP à 2,47 $ grâce à la bonne exécution des programmes de production.

Exercice 2016

  • Chiffre d’affaires de 94,6 milliards de $ grâce à la livraison de 926 avions commerciaux et militaires, ainsi qu’à la croissance des services.
  • Cash-flow opérationnel record de 10,5 milliards de $ ; rachat de 55,1 millions d’actions pour un montant de 7,0 milliards de $.
  • Le carnet de commandes demeure robuste : 473 milliards de $ ; plus de 5 700 avions commerciaux en commande.
  • Les liquidités et titres négociables s’élèvent à 10,0 milliards de $, ce qui assure une solide trésorerie.

Perspectives 2017

  • Le cash-flow opérationnel devrait ressortir à la hausse, à environ 10,75 milliards de $.
  • Le bénéfice par action aux normes GAAP devrait être compris entre 10,25 et 10,45 $ et le bénéfice par action non-GAAP entre 9,10 et 9,30 $.

CHICAGO, le 25 janvier 2017— Boeing a annoncé ce jour un chiffre d’affaires de 23,3 milliards de dollars au titre du quatrième trimestre 2016. Le bénéfice par action GAAP ressort à 2,59 dollars et le bénéfice par action non-GAAP à 2,47 dollars. Ces résultats reflètent de façon générale la solide exécution des programmes de production et des services (Tableau 1).

Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires s’est établi à 94,6 milliards de dollars, reflétant de solides livraisons d’avions commerciaux et la croissance des services dans l’ensemble du Groupe. Le bénéfice par action selon les normes GAAP est ressorti à 7,61 dollars, et le bénéfice par action non-GAAP à 7,24 dollars.

Pour 2017, Boeing prévoit un bénéfice par action GAAP compris entre 10,25 et 10,45 dollars, et un bénéfice par action non-GAAP entre 9,10 et 9,30 dollars. Le chiffre d’affaires devrait s’établir entre 90,5 et 92,5 milliards de dollars, avec une augmentation des livraisons de la division Aviation Commerciale (entre 760 et 765 appareils). Le cash-flow opérationnel devrait augmenter d’environ 250 millions de dollars pour ressortir à 10,75 milliards de dollars. Les dépenses d’investissement (CAPEX) devraient baisser d’environ 300 millions de dollars pour s’établir à 2,3 milliards de dollars.

« Grâce à de solides performances opérationnelles au quatrième trimestre et à l’exécution de notre stratégie, nous avons accentué notre leadership sur le marché de l’aérospatiale l’année du Centenaire de Boeing tout en positionnant notre Groupe sur la voie de la croissance et du succès pour le deuxième siècle de son histoire », a déclaré Dennis Muilenburg, Président-directeur général de Boeing.

« Pour la cinquième année consécutive, nous avons maintenu notre première place en nombre d’avions livrés. Nous avons également enregistré des ventes solides dans la défense, l’espace et les services, et généré un flux de trésorerie record, ce qui a nourri nos investissements consacrés à l’innovation et à nos employés, tout en assurant de solides dividendes à nos actionnaires. »

« Dans la perspective de cette année, notre équipe a pour mission d’accélérer ses efforts de productivité et l’exécution des programmes afin d’augmenter la trésorerie et la rentabilité générées par un carnet de commandes diversifié valorisé à près de 500 milliards de dollars. Nous allons également mettre en place notre nouvelle division dédiée aux services et nous assurer une plus grande part d’un marché aéronautique mondial en plein essor afin de créer toujours plus de valeur pour nos clients, nos actionnaires et nos employés. »

Source: Boeing

Sur le même thème

ATR consolide sa position de leader parmi les constructeurs d’avions régionaux en 2016

  • Les ATR -600 arrivent en tête des ventes d’appareils régionaux malgré les difficultés du marché
  • ATR atteint des niveaux historiques de chiffre d’affaires et de livraisons
  • L’avionneur continue à développer des liaisons régionales à travers le monde

Toulouse, le 23 janvier 2017 – En 2016, ATR a encore renforcé sa position de numéro un auprès des compagnies aériennes régionales. Les ATR -600 sont arrivés en tête de toutes les ventes d’avions régionaux de l’année, avec 36 commandes d’appareils (34 ATR 72-600 et 2 ATR 42-600). Ainsi, avec une part de marché de plus de 35 % depuis 2010, ATR confirme sa position de leader sur le segment des avions de 50 à 90 places.

Alors qu’il vient de fêter son 35e anniversaire, le premier constructeur mondial de turbopropulseurs affiche toujours des niveaux de chiffre d’affaires et de livraisons historiques, malgré un marché très concurrentiel. En 2016, ATR a atteint son deuxième chiffre d’affaires le plus élevé (1,8 milliard de dollars), et son troisième plus haut niveau de livraison (80 appareils livrés), des chiffres qui confirment l’intérêt du marché pour les turbopropulseurs modernes. De plus, le constructeur consolide un important carnet de commandes qui lui assurera environ trois ans de production.

En 2016, ATR a signé un contrat important pour introduire des ATR -600 en Argentine, -un marché très prometteur-, avec Avian Lineas Aéreas, réaffirmant ainsi son rôle essentiel pour développer et structurer les liaisons régionales. En outre, les opérateurs Aeromar (Mexique) et Binter (Espagne), tous deux opérateurs d’ATR depuis près de 30 ans, lui ont une nouvelle fois manifesté leur confiance. L’avionneur a également obtenu des commandes auprès de PNG Air (Papouasie-Nouvelle-Guinée) et de la compagnie brésilienne Azul Linhas Aéreas.

Christian Scherer, Président Exécutif d’ATR, a déclaré : « En 2016, ATR a conservé sa place de numéro un auprès des compagnies aériennes régionales, et ce malgré une année globalement difficile pour le marché régional. Plus l’environnement est difficile, plus les avantages économiques de l’ATR et leur liquidité sur le marché s’avèrent être les bases de notre succès ».

À propos d’ATR :

Fondé en 1981, ATR est le leader mondial sur le marché des avions turbopropulseurs régionaux de moins de 90 places. Depuis sa création, ATR a vendu plus de 1 500 appareils. Les modèles ATR équipent les flottes de quelque 200 compagnies aériennes réparties dans près de 100 pays. ATR est un partenariat à parts égales entre deux acteurs aéronautiques européens majeurs, Airbus et Leonardo. Installé à Toulouse, ATR est bien établi au niveau international avec un important réseau de ventes et de support client, y compris des centres de services clients, des centres de formation et des entrepôts. Rendez-vous sur le site http://www.atr-aircraft.com

Sur le même thème

Japan Air Commuter démarre une nouvelle ère avec l’ATR

Les compagnies aériennes japonaises se préparent pour les grands événements internationaux prévus dans les prochaines années

Toulouse, le 20 janvier 2017 – Japan Air Commuter Co. Ltd. (JAC), filiale de Japan Airlines, rejoint aujourd’hui les rangs des opérateurs ATR avec l’entrée dans sa flotte de l’ATR 42-600, appareil très moderne et éco-efficace. Huit autres appareils seront livrés au cours des trois années à venir. JAC est actuellement en pleine modernisation de sa flotte. Les neuf ATR entreront progressivement en service, aussi bien sur des grandes lignes que sur des liaisons avec des îles et des communautés plus petites à travers le pays.

Avec plus de 100 appareils régionaux et un âge moyen de la flotte supérieur à dix ans, le marché japonais est arrivé à maturité mais reste dynamique. Au cours des prochaines années, les compagnies aériennes nippones devraient renouveler et élargir leur flotte régionale pour faire face au développement du tourisme. D’ici 2020, le Japon devrait attirer plus de 40 millions de visiteurs. Il accueillera des événements majeurs, notamment les Jeux olympiques de Tokyo en 2020 et la Coupe du monde de rugby en 2019.

Selon Hiroki Kato, Président de Japan Air Commuter Co. Ltd : « L’ATR offre une facilité d’accès inégalée aux aéroports. Alliée à des niveaux de sécurité et de confort très élevés, elle fait de l’ATR -600 la solution idéale pour notre mission : relier les petites communautés et assurer un service aérien de qualité à l’échelle du pays. »

Christian Scherer, Président Exécutif d’ATR, a souligné « la capacité de l’ATR -600 à générer des opportunités commerciales et à renforcer les liens entre communautés. » Et d’ajouter : « Les passagers japonais sont sans doute parmi les plus exigeants et les plus soucieux de l’environnement. Les ATR contribueront au renouvellement des flottes régionales au Japon avec les standards d’éco-efficience et de qualité les plus élevés. »

La compagnie aérienne et ATR ont démarré leur partenariat au dernier Salon du Bourget, en 2015, avec la signature d’un contrat pour introduire les ATR 42-600 au Japon. Ce contrat avait représenté une étape majeure pour ATR, lui permettant de porter ses commandes fermes à 1500 appareils depuis le début du programme.

À propos de Japan Air Commuter (JAC) :

Fondée en 1983, Japan Air Commuter est une société du groupe JAL. Japan Airlines est actionnaire majoritaire avec 60 % des parts, les autres parts étant détenues conjointement par les douze municipalités de l’archipel Amami, dans la préfecture de Kagoshima, à Kyushu. Basé à l’aéroport de Kagoshima, Japan Air Commuter exploite 19 appareils avec 97 vols quotidiens sur 23 lignes, et représente, pour 1,6 million de passagers par an, le principal moyen de transport public aérien entre les magnifiques îles Amami et l’ouest du Japon.

Sur le même thème

Ouverture du portail APB : inscrivez-vous au Concours Advance avant le 20 mars 2017 et mettez toutes les chances de votre côté pour intégrer une école d’ingénieurs réputée !

Les inscriptions sur le portail Admission Post Bac (APB) seront ouvertes du 20 janvier jusqu’au 20 mars. Cela signifie que les lycéens préparant un Bac S, STI2D et STL vont pouvoir s’inscrire au Concours Advance, le seul concours qui offre la possibilité de rejoindre ensuite l’un des 13 campus (répartis sur 7 villes de France) de quatre écoles d’ingénieurs réputées : l’EPITA (informatique), l’ESME Sudria (école d’ingénieurs pluridisciplinaire), l’IPSA (aéronautique et spatial) et Sup’Biotech (biotechnologies).

Un vœu Advance, quatre écoles, 1250 places disponibles

Le portail APB permet aux élèves de Terminale de faire leurs vœux sur leur admission Post-Bac. On y retrouve le Concours Advance. En réussissant ce concours, les futurs bacheliers inscrits peuvent intégrer quatre écoles habilitées par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer des titres d’ingénieur.

Au sein du portail APB, ils devront alors faire le vœu Advance, un vœu qui leur permet ensuite d’effectuer 13 choix correspondant respectivement aux 13 campus de l’ensemble des écoles, parmi lesquels figurent les campus parisien et toulousain de l’IPSA !

Vous souhaitez préparer le Concours Advance ? Rien de plus simple !

Pour aider ses candidats, le Concours Advance a pensé à tout. Ainsi, les aspirants au métier d’ingénieur ont accès à un large éventail d’outils pour mettre en œuvre leur réussite !

En plus d’une FAQ complète expliquant le Concours Advance de A à Z, les futurs bacheliers peuvent se procurer les annales en ligne en plus de celles déjà distribuées dans de nombreux lycées, recevoir des conseils par mail, découvrir les témoignages d’anciens candidats, participer à une ou plusieurs journées de préparation (inscriptions en ligne, avec un large choix de dates possibles), directement s’entraîner en ligne, mais aussi télécharger l’application Advance Training pour Android et iOS. Cette application dispose désormais d’une option « challenge » qui permet de passer des tests d’évaluation globale et chronométrée ainsi que de comparer ses performances !

Enfin, toutes les personnes souhaitant en savoir plus sur le Concours Advance ont aussi la possibilité de poser leurs questions à l’occasion des sessions de chat organisées régulièrement. Opportunités professionnelles à la sortie des écoles, les modalités du concours, les épreuves à passer, ce qu’il faut mettre en avant lors des entretiens de motivation… tous les sujets peuvent être abordés alors n’hésitez pas !

Le prochain chat du Concours Advance aura lieu le mercredi 1er février 2017 de 17 h à 19 h.

Retrouvez le Concours Advance sur son site Internet, Facebook, Twitter et YouTube

Sur le même thème

TRIGO, soutenu par Ardian, acquiert le francais EURO-SYMBIOSE

PARIS, January 18, 2017 /PRNewswire/ —

Cette acquisition renforce lexpertise de TRIGO dans laudit qualité, la formation et le conseil.

Avec le support de son actionnaire majoritaire Ardian, société d’investissement privé indépendante, le Groupe TRIGO a acquis 100 % d’EURO-SYMBIOSE, spécialiste français des services de formation, audit et conseil en matière de qualité et de performance industrielle.

Fondé en 1991, EURO-SYMBIOSE s’appuie sur une équipe de consultants expérimentés ainsi que sur des partenariats de long terme avec les fédérations professionnelles majeures, telles qu’IATF/FIEV et VDA dans le secteur automobile et IAQG/GIFAS dans l’industrie aéronautique. Fort de cette expertise, EURO-SYMBIOSE accompagne ses clients sur les problématiques liées au respect des standards qualité en vigueur en Europe.

EURO-SYMBIOSE, qui dispose par ailleurs de solides références dans le conseil en amélioration opérationnelle, apportera son expertise et permettra d’élargir le portefeuille déjà très étoffé de services d’assurance qualité proposé par TRIGO.

Après l’acquisition en juillet 2016 de BÖLLINGER, spécialiste allemand des services qualité, l’acquisition d’EURO-SYMBIOSE vient à son tour renforcer l’offre de TRIGO dans le secteur automobile allemand. Grâce au partenariat d’EURO-SYMBIOSE avec l’association automobile allemande VDA, EURO-SYMBIOSE détient par exemple l’exclusivité de distribution des formations et qualifications « Auditeurs VDA 6.3 » en langue française.

« TRIGO et EURO-SYMBIOSE sont parfaitement complémentaires. De l’utilisation des méthodes pédagogiques d’EURO-SYMBIOSE pour former les équipes d’un fournisseur, à la résolution opérationnelle d’une crise qualité directement en usine au moyen d’ingénieurs et inspecteurs TRIGO : nous pouvons tout faire ! Nous sommes impatients de combiner les services de TRIGO et EURO-SYMBIOSE pour soutenir au mieux nos clients », indique Benoit Leblanc, Vice-Président Exécutif TRIGO Europe.

Françoise Jasnault et Eric Canu, dirigeants d’EURO-SYMBIOSE, ajoutent : « Ce partenariat avec TRIGO est une grande nouvelle pour EURO-SYMBIOSE. Il nous permettra d’offrir à nos clients une palette plus large de solutions d’amélioration qualité, ainsi qu’une dimension véritablement mondiale. Il offrira également aux collaborateurs d’EURO-SYMBIOSE la possibilité de bénéficier de nouvelles opportunités de carrière au sein de TRIGO à l’échelle internationale ».

A propos de TRIGO

Fondée en 1997, TRIGO est une société internationale fournissant des solutions de gestion de la qualité opérationnelle en milieu industriel et notamment dans les industries automobile et aéronautique. Au moyen d’une équipe de plusieurs milliers de professionnels, présents dans plus de 20 de pays à travers 4 continents, TRIGO offre un portefeuille complet de services d’assurance qualité, de l’inspection, à l’audit, en passant par la formation et le conseil, tout au long de la supply chain.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.trigo-group.com !

A propos dEURO-SYMBIOSE

Depuis près de 30 ans, EURO-SYMBIOSE accompagne ses clients dans leur recherche d’efficacité et d’amélioration de leurs performances. La société est concentrée autour de 2 métiers : celui du conseil (accompagnement de projet, audit, coaching) et celui de l’ingénierie pédagogique et de la formation (formation inter, intra, sur le terrain) ; EURO-SYMBIOSE intervient en France mais aussi internationalement au travers d’accords commerciaux avec Plexus International (USA, Inde, Chine, Corée, Japon, Afrique du Sud, Brésil, Espagne, Italie, Australie, Suisse et Russie),OPCO (Portugal), SEG-Bidea (Espagne), Calitop (Roumanie) et le réseau des licenciés VDA QMC .

Pour plus d’information, consultez http://www.euro-symbiose.fr

À propos dArdian

Créée en 1996 et dirigée par Dominique Senequier, Ardian est une société d’investissement privé indépendante qui gère et/ou conseille 60 milliards de dollars d’actifs en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. La société, détenue en majorité par ses salariés, a toujours placé l’esprit entrepreneurial au c?ur de son approche et offre à ses investisseurs internationaux des performances d’investissement tout en participant à la croissance des entreprises à travers le monde. La philosophie d’investissement d’Ardian repose sur trois piliers : excellence, loyauté et esprit d’entreprise.

Ardian s’appuie sur un réseau international solide, avec plus de 450 employés travaillant dans douze bureaux à Paris, Londres, Francfort, Milan, Madrid, Zurich, New York, San Francisco, Pékin, Singapour, Jersey et Luxembourg. La société offre à ses 560 investisseurs un choix diversifié de fonds couvrant toute la classe d’actifs, avec Ardian Fonds de Fonds (primaire, early secondaire et secondaire), Ardian Private Debt, Ardian Buyout (incluant Ardian Mid Cap Buyout Europe & North America, Ardian Expansion, Ardian Croissance et Ardian Co-Investissement), Ardian Infrastructure, Ardian Real Estate et Ardian Mandates.

http://www.ardian.com

Sur le même thème

Airbus Defence and Space transfère sur le site de lancement le satellite de télécommunication SES-10

[Toulouse, 16/01/2017] – SES-10, le 10e satellite Eurostar construit par Airbus Defence and

Space pour l’opérateur de satellite SES basé au Luxembourg, a quitté les salles blanches

d’Airbus à Toulouse, et a été transféré vers Cap Canaveral en vue de son lancement

prochain par SpaceX.

SES-10 est le 45e satellite basé sur la plateforme Eurostar E3000 à la fiabilité éprouvée et le

10e qui utilise la propulsion électrique pour le maintien à poste. Sa masse au lancement sera

de 5 300 kg et sa puissance de 13 kW.

copyright-airbus-defence-and-space-sas-2017-1

copyright Airbus Defence and Space sas 2017

copyright-airbus-defence-and-space-sas-2017

SES-10 sera placé en orbite géostationnaire sur la position 67° Ouest, suite à un accord

entre la Communauté Andine (Bolivie, Colombie, Equateur et Pérou) et SES. Le satellite

fournira à SES de la capacité de remplacement et de la capacité de transmission

additionnelle pour des services de diffusion directe par satellite (DTH), ainsi que des services pour les entreprises et la mobilité destinés à l’Amérique Centrale, l’Amérique du Sud, le

Mexique et les Caraïbes. Il emportera une charge utile composée de 55 transpondeurs de

haute puissance en bande Ku.

Le satellite est équipé de récepteurs télécommandés à agilité de fréquence renforçant la

flexibilité de la liaison avec le segment sol de contrôle. Il est conçu pour une durée de vie

nominale en orbite de plus de 15 ans.

À propos d’Airbus :

Airbus est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2015, l’entreprise a dégagé un chiffre d’affaires de 64,5 milliards d’euros avec un effectif d’environ 136 600 personnes. Airbus propose la gamme d’avions de transport de passagers la plus complète, de 100 à plus de 600 sièges. Airbus est également le fournisseur d’avion de ravitaillement, de combat, de transport et de mission leader en Europe, ainsi que le numéro un européen et le numéro deux mondial de l’industrie spatiale. Sur le marché des hélicoptères, Airbus fournit les voilures tournantes civiles et militaires les plus performantes au monde.

Sur le même thème