Lancement VA230, le troisième avec une Ariane 5

Lancement VA230 : Un lancement au service du continent americain et de l’asie-pacifique pour la 3e ariane 5 de l’année

Pour son 5e lancement de l’année, le troisième avec une Ariane 5 depuis le Centre SpatialGuyanais, Arianespace mettra en orbite les satellites EchoStar XVIII pour l’opérateur DISH Network L.L.C. et BRIsat pour PT.Bank Rakyat Indonesia (Persero) Tbk.

Cette mission, la 230e d’une fusée Ariane, marquera un record de performance avec 10 731kg de masse d’emport (9 840kg de masse nette pour les satellites). Enfin, avec VA230, pour la première fois de son histoire, Arianespace mettra en orbite 2 satellites SSL (Space Systems Loral) à bord d’un même lanceur ainsi qu’un satellite entièrement dédié à un établissement financier.

EchoStar XVIII et BRIsat sont les 533eet 534e satellites à être lancés par Arianespace.

Le lancement sera effectué depuis l’Ensemble de Lancement Ariane n°3 (ELA 3) à KOUROU, en Guyane française.

Date et horaire

Le décollage du lanceur Ariane 5 ECA est prévu mercredi 08 juin 2016

le plus tôt possible à l’intérieur de la fenêtre suivante :de 17h30mn à 18h15mn, Heure de Kourou,

de 16h30mn à 17h15mn, Heure de Washington DC,

de 20h30mn à 21h15mn, Temps Universel,

de 22h30mn à 23h15mn, Heure de Paris,

Durée de la mission

La durée nominale de la mission (du décollage à la séparation des satellites) est de

42 minutes et 06 secondes.

ORBITE VISÉE

Altitude du périgée

250 km

Altitude de l’apogée

35 766 km

Inclinaison

6 degrés

La Revue d’Aptitude au Lancement (RAL) se déroulera le lundi 6 juin 2016 à Kourou dans le but d’autoriser les opérations de chronologie finale.

EchoStar XVIII sera le 4e satellite mis en orbite par Arianespace pour le compte de l’opérateur DISH Network L.L.C. (NASDAQ:DISH). Arianespace et DISH Network L.L.C. poursuivent ainsi leur étroite collaboration qui remonte au lancement d’EchoStar II en 1996.

Offrant une couverture à faisceaux multiples de forte puissance en bande Ku, le satellite de télédiffusion directe (DBS) EchoStar XVIII viendra enrichir la flotte existante de DISH, lui permettant de garantir à ses clients la meilleure continuité de service.

BRIsat sera le premier satellite confié par l’opérateur Bank Rakyat Indonesia à Arianespace, la première banque au monde à acquérir un satellite.

BRIsat est le premier satellite de communications au monde dédié à un établissement financier.

Il offrira une couverture en bande C et en bande Ku qui s’étendra sur l’Indonésie, l’Asie du Sud-Est et l’Asie du Nord-Est. Positionné à 150,5 degrés Est, ce satellite permettra de renforcer la sécurité des communications bancaires pour plus de 10 600 agences, 236 939 équipements de transactions électroniques et près de 53 millions de clients dans l’ensemble de l’archipel indonésien.

Ce lancement sera la première mission d’Arianespace avec 2 satellites SSL (Space Systems Loral) – Palo Alto Californie- à bord d’un de ses lanceurs.

Ils seront les 54e et 55 satellites géostationnaires basés sur une plateforme construite par SSL (et ses prédécesseurs), à être lancés par Arianespace.

Pour en savoir plus, téléchargez le dossier de presse lancement en suivant ce lien :

http://www.arianespace.com/news-launch-kits/launch-kit.asp

Pour suivre ce lancement en direct sur Internet et en haut débit, connectez-vous le 08 juin 2016 sur le site arianespace.com (commentaires depuis Kourou en français et en anglais à partir de H-15 mn).

Suivez également le lancement en direct sur votre iPhone ou iPad (l’application Arianespace.HD est téléchargeable gratuitement).

Sur le même thème

Des commandes qui avoisinent le millier d’appareils par an.

Airbus doit poursuivre la hausse des cadences

Malgré les problèmes que rencontre Airbus depuis plusieurs mois concernant les retards pris dans les livraisons de son nouvel A350 et les difficultés de mise au point de la version remotorisée des appareils de la famille A320, Airbus n’a cessé de tenir le haut du pavé en engrangeant des commandes qui avoisinent le millier d’appareils par an.

Sur les 5 dernières années, d’avril 2010 à fin avril 2016, l’avionneur européen a amoncelé 6 400 nouvelles commandes dont 5 479 portent sur la famille A320, a rappelé John Leahy à l’occasion des Innovation Days (Journées de l’Innovation) d’Airbus qui se sont déroulés cette semaine à Hambourg. « En considérant que nous maintenons notre ratio commandes/livraisons à 1 (c’est le « book to bill ») d’ici à 2020, « nous avons devant nous 8 années de production à la cadence d’assemblage de 60 A320 par mois », a t-il expliqué. Ce qui lui fait dire qu’il est « normal que les ventes se tassent, comme c’est le cas depuis le début de l’année 2016, sinon on pourrait se poser la question du sérieux de ces nouvelles commandes ».

Si le maintien d’un book to bill de 1 permet d’assurer la production des actuels A320 en commande durant 8 ans, il faut remarquer que cette hypothèse prend en compte une cadence de 60 avions par mois. Ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui où la cadence de 42 A320 assemblés par mois fin 2015 progresse continuellement pour passer à 50 avions/mois en 2017 pour atteindre les 60 appareils/mois qu’en 2019.

Pour Fabrice Brégier, il ne fait aucun doute qu’il faut poursuivre l’augmentation des cadences de production afin de réduire les délais de livraison des appareils. C’est un moyen de fidéliser les clients que sont les compagnies aériennes et d’en gagner de nouveaux. Surtout à un moment où l’on constate une reprise à la hausse du cours du pétrole. Sa faiblesse des derniers mois aurait pu conduire à conserver dans les flottes des avions moins modernes et plus gourmands en kérosène. Mais ce serait là un mauvais calcul car il faut toujours aller de l’avant et garder sa marge de compétitivité face à une concurrence qui peut être industrielle pour les avionneurs, et commerciale lorsqu’il s’agit des compagnies aériennes.

C’est bien de prendre des commandes, faut-il encore les honorer en temps et en qualité. La qualité on le sait c’est aussi bien la qualité intrinsèque d’un produit, que les performances auxquelles s’attendent les clients. Performances techniques, qui sont les prérequis des compagnies aériennes clientes, et qualité des aménagements intérieurs qui concernent plus le client final, à savoir les passagers que nous sommes, n’a pas hésité à réaffirmer Fabrice Brégier, le patron d’Airbus qui pour illustrer ses propos n’a pas hésité à dire qu’un passager ne peut pas se satisfaire de portes de toilettes qui ne sont pas ajustées et qui n’assurent donc pas l’intimité incontournable que demande un tel équipement. Une autre occasion de fustiger certains équipementiers qui n’arrivent pas à rattraper leur retard dus en grande partie à de la non qualité et certainement à une organisation qui peine à retrouver un niveau satisfaisant. On le constate, les performances techniques sont tout autant importantes, tant pour l’avionneur que directement pour les compagnies aériennes, les difficultés de mise au point des A320neo sont là pour le rappeler, notamment pour les compagnies qui ont choisi les moteurs Pratt & Whitney Pure Power (les PW1100). D’ores et déjà des modifications ont été apportées. Le calculateur de régulation numérique à pleine autorité (FADEC) a été modifié afin qu’il n’émette pas de fausses alertes, tandis que durant l’été des modifications seront apportées afin que le temps de mise en route des moteurs rejoigne celui qui est d’usage sur les A320 classiques. Une modification qui sera adoptée sur les moteurs livrés durant l’été et qui fera l’objet d’une intervention sur les moteurs déjà en service et qui prendra effet à l’automne prochain. De la même façon, des modifications sur les circuits hydrauliques va permettre d’obtenir une température limite supérieure de 5 °C évitant ainsi les surchauffes qu’ont subi les A320neo dotés de PW1000.

Tous ces ajustements de dernière minutes n’ont de cesse d’exaspérer le patron d’Airbus qui rappelle que l’industrie aéronautique a radicalement changé, elle a évolué et que les fournisseurs, que ce soit de grands groupes ou de plus modestes entreprises, ne peuvent plus travailler à la manière de ce qui se pratiquait dans les années 1960/1970. « Cela n’est plus admissible ». On comprend en effet que ces retards successifs sont de nature à faire perdre un peu de l’avance qu’un avionneur possède sur son concurrent direct qui est Boeing aujourd’hui. Mais il ne faut pas perdre de vue qu’il faut aussi qu’Airbus garde ses avances technologiques sur de nouveaux concurrents, qu’il s’agisse du CSeries de Bombardier, du MRJ de Mitsubishi, du MS-21 d’Irkut, ou du C919 de Comac. Ils sont nombreux.

Toujours est-il que les Journées de l’Innovation que tient Airbus tous les ans pendant 48 h permettent de faire le point sur l’avancement des programmes, sur l’état des commandes, sur les gammes d’avion et les possibles nouvelles versions, telle qu’une éventuelle extension vers le haut de la gamme A350, mais le marché existe t-il vraiment ? « Si c’est le cas et que des clients qui comptent sur le marché en commandent en assez grand nombre, Airbus le construira, affirme une autre source qui s’est confiée à l’agence Reuters.

Ces journées sont là aussi pour faire un focus sur les technologies, les innovations et les recherches qui sont menées afin de non seulement assurer l’avenir d’Airbus, mais lui permettre dans l’immédiat de faire face aux montées en cadence. Et dans ce domaine, Tom Williams, le directeur des opérations pour Airbus a largement insisté sur la nécessité d’améliorer sa productivité en faisant participer le plus largement possible la chaîne de ses fournisseurs.

Pour ce qui concerne la famille des A320, il a confirmé la mise en place d’une quatrième chaîne d’assemblage à Hambourg qui prendra place dans un hall construit à l’origine pour une éventuelle augmentation des cadences de production des A380, ce qui n’est plus d’actualité actuellement. Mais c’est aussi là un moyen de diminuer les coûts à imputer à l’A380 et d’abaisser le seuil de son amortissement qui a été atteint en 2015.

Cette quatrième chaîne d’assemblage dans la ville hanséatique de Hambourg portera ainsi à 7 le nombre de sites d’assemblage des monocouloirs avec la chaîne de Toulouse, celle de Tianjin (Chine) et celle ouverte en 2015 à Mobile (Etats-Unis)… ce qui fait dire à Tom Williams que le soleil ne se couche jamais sur la production de l’A320. Mais ce n’est pas uniquement de nouvelles chaînes qui permettront de monter en cadence, il s’agit aussi d’agir en amont. Ainsi la robotisation ou pour le moins l’automatisation de la production des sous-ensembles est un des volets sur lequel s’est penché Airbus qui a adopté à Broughton (le spécialiste Airbus des voilures) des systèmes d’assemblage structurel plus automatisé qu’auparavant. Ce qui a permis de réduire l’assemblage d’une aile de 10 jours à seulement 7 jours. Accroître la productivité passe également par l’adoption d’aides aux opérateurs avec notamment l’utilisation de systèmes réduisant la pénibilité tels que les exosquelettes.

La numérisation, ce que d’aucuns appellent la digitalisation, est aussi un des grands sujets exploré par Airbus. Airbus Group a d’ailleurs nommé le 1er mai 2016 Marc Fontaine directeur en charge de la transformation numérique (Digital Transformation Officer). A ce poste il est en charge de tous les aspects de la technologie numérique des divisions du groupe autant que pour Airbus Group Corporate IT (technologies de l’information) et de la cyber sécurité. Une ambition numérique du groupe qui non seulement doit permettre de repenser les processus industriels afin d’accroître l’efficacité opérationnelle et la profitabilité, mais aussi d’améliorer les produits afin d’améliorer les performances et d’offrir de services plus rémunérateurs, d’imaginer de nouvelles technologies à grande capacité de rupture afin de garder une avance incontestable face à la concurrence et aussi de permettre à l’entreprise de se transformer dans les meilleures conditions : agilité, rapidité et avec un objectif centré sur le client.

Nicole Beauclair à Hambourg pour AeroMorning

Sur le même thème

LE PLUS BEAU SALON AU MONDE AVEC SPA

ETIHAD AIRWAYS OUVRE À ABU DHABI LE PLUS BEAU SALON AU MONDE

AVEC SPA DÉDIÉ AUX CLIENTS DE LA PREMIÈRE CLASSE

Paris, le 30 Mai 2016 – Etihad Airways a officiellement inauguré aujourd’hui son nouveau produit phare, le First Class Lounge & Spa au Terminal 3 de l’aéroport international d’Abu Dhabi. Le nouvel espace spectaculaire met en valeur l’engagement de la compagnie aérienne à offrir des expériences d’accueil hors pair et ambitieuses, avec le plus beau salon au monde dédié aux clients de la Première classe.

Inspiré par les plus prestigieux hôtels dans le monde, par des clubs privés et par des établissements gastronomiques, le salon est un environnement au style de vie ultra-exclusif qui raconte l’expérience client de renommée de la compagnie aérienne et l’histoire de l’hospitalité avec un design incomparable, un style et un confort uniques, une cuisine de classe mondiale, et des services de beauté et de relaxation sur mesure.

Le salon dispose de 16 zones uniques conçues pour faire en sorte que les clients puissent se détendre, se ressourcer et se divertir dans un espace luxueux avant d’embarquer sur leur vol. Un restaurant à la carte, un bar, une salle de fitness, un fumoir, un spa Six Senses avec coiffeurs et barbiers, un bar à ongles, une salle de télévision, une salle de relaxation isolée, une salle de prière et une salle de jeux pour les enfants offrent aux clients une expérience hautement personnalisée et un service intuitif.

Peter Baumgartner, Chief Executive Officer d’Etihad Airways a déclaré: «Notre nouveau First Class Lounge & Spa est le fleuron de nos nouvelles offres de salons à travers le monde et représente le meilleur de notre ville d’Abu Dhabi. Il est une vitrine de la conception intelligente des produits, de l’innovation, du summum de l’hospitalité et des services.

Ce n’est pas seulement un salon, mais c’est aussi l’expérience ultime d’hospitalité d’une compagnie aérienne qui reflète parfaitement l’évolution d’Etihad Airways pour devenir la meilleure compagnie aérienne du monde.

« Poursuivant notre chemin vers l’innovation, ce nouvel environnement de première classe dédié démontre notre engagement continu à développer des produits de classe mondiale pour réimaginer le voyage. »

Mesurant près de 1700 m², et offrant des vues imprenables sur l’aéroport, la nouvelle installation est ouverte 24h/24h pour l’usage exclusif des clients de The Residence, de la First Class, d’Etihad Guest Exclusive, des membres d’Etihad Guest Platinum (plus un invité), des clients First Class d’Etihad Airways Partner (EAP), des membres « Invitation Only » d’EAP (plus deux invités) et des membres Equivalent Platinum d’EAP (plus un invité).

Shane O’Hare, Senior Vice President Marketing d’Etihad Airways, a déclaré: «Nous réimaginons le service et l’hospitalité. Alors que cet environnement physique est vraiment remarquable, nous avons mis l’accent sur la création d’un espace de vie de luxe ambitieux conforme à notre offre de service en vol légendaire. Le résultat est la meilleure expérience d’un salon avec spa au monde.

Les clients de The Residence jouissent de l’exclusivité de leur propre espace privé discrètement situé à côté de l’entrée principale du salon. La zone isolée bénéficie d’un majordome Savoy spécialement formé, de fauteuils et de canapés en cuir fait sur-mesure par l’italien Poltrona Frau, de sa propre salle de douche équipée, d’une gamme de produits Acqua di Parma, d’une salle de prière, et d’une salle à manger privée.

Les clients du First Class Lounge & Spa seront assistés par un certain nombre d’employés spécialement formés – qui ont tous subi un processus de sélection rigoureux. Le salon dispose d’un Directeur Général accompagné d’une équipe hautement qualifiée, composée de Concierges, de Maîtres d’Hôtels, de Majordomes formés au Savoy, de chefs et de mixologistes.

Le Chef Exécutif apporte avec lui une très grande expérience d’une longue carrière avec les principales marques d’hôtel de luxe, y compris Ritz Carlton, Shangri-La, et Intercontinental. Son équipe de Sous Chefs, Demi Chefs et Chef de Partie qualifiée créent une cuisine de haute qualité servie dans un espace de restauration à la carte.

Les menus sont changés fréquemment et disposent d’un choix de cuisine arabe, indienne et internationale servie à tout moment de la journée. Les cuisiniers préparent tous les repas sur place en utilisant des produits frais et locaux de saison. Les clients pourront également être en mesure de découvrir l’expérience d’un menu unique Emirati composé d’une dégustation de cinq plats, développés par des chefs du restaurant Mezlai du prestigieux Hôtel Emirates Palace à Abu Dhabi. Un menu plus simple et des snacks sont également proposés.

Le bar de vitrine sculpturale, qui est maintenant une caractéristique saisissante de la nouvelle collection de salons internationaux d’Etihad Airways, incluant ceux de New York et de Melbourne récemment ouverts, comprends 75 alcools haut de gamme dont des champagnes et des alcools d’apéritifs. Une carte de cocktails sur mesure a été spécialement développée en partenariat avec la société leader Fluid Movement basé à Londres.

La mocktail signature est l’Abu Dhabi, qui utilise des saveurs du Moyen-Orient tels que le café aromatique froid infusé à la cardamome et aspergé d’eau de rose délicate.

Tous les mocktails et cocktails figurant sur le menu sont uniques et ont été nommé d’après les principales destinations d’Etihad, incluant New York, Melbourne, Shanghai, Paris, Mumbai, Sydney et Londres. En utilisant des ingrédients inspirés par ces villes, les cocktails avec ou sans alcool sont tous créés à la main par des barmans particulièrement formés, utilisant des sirops et des garnitures tels que de la barbe à papa et de la rhubarbe déshydratée. Le bar propose également une sélection de «classiques modernes», comme le Mach 10 Mojito. Les amateurs de Negroni seront ravis de savoir que leur apéritif préféré est mélangé, mis en baril et vieilli derrière le bar.

Le salon de cigares propose un choix de neuf marques soigneusement sélectionnées, y compris Hoyo de Monterray, Cohiba, Bolivar, Montecristo, Arturo Fuente et Romeo Y Julieta de sa propre cave. Chacun a été associé à un certain nombre de whiskies et cognacs par des experts.

Le spa Six Senses comprend trois salles de soins avec douche. Les clients de la First Class peuvent profiter d’un traitement gratuit, tandis que les clients de The Residence bénéficient de deux traitements offerts.

Pour mettre l’accent sur la santé et le bien-être, la zone Relax & Recline dispose d’un grand mur vidéo composé de 27 écrans individuels, avec son et éclairage apaisant, et est meublée de six fauteuils inclinables en cuir de la marque Poltona Frau. La salle de fitness est équipée de tapis roulants Technogym et d’entraineurs, et dispose de toilettes et douches pour hommes et femmes.

Dans la zone Style & Shave de talentueux coiffeurs et barbiers proposent des coupes de cheveux et des services de rasage, y compris un traitement express gratuit et un service de cirage de chaussures. Le bar à ongles fournit des services de beauté des mains, et également un traitement express gratuit.

H.E. Eng. Mohamed Mubarak Al Mazrouei, Chief Executive Officer de l’aéroport d’Abu Dhabi, a déclaré: «Nous sommes ravis de soutenir Etihad Airways avec le lancement de leur First Class Lounge à l’aéroport international d’Abu Dhabi. Cette nouvelle installation offrira aux clients une expérience vraiment exclusive, et reflète l’engagement continu de la compagnie aérienne et de l’aéroport pour offrir les meilleurs services possibles aux passagers voyageant via la capitale des Emirats Arabes Unis. »

Du point de vue du design intérieur, les principes de style, d’espace et de sérénité sont complétés par des signes distinctifs d’Ethiad Airways et des différentes facettes d’Abu Dhabi. Avec ses motifs géométriques et une palette de couleurs inspirée par le paysage des EAU, le design du lounge est l’expression ultime de la modernité arabe du 21ème siècle.

La nouvelle installation de la compagnie aérienne s’ajoute à sa collection de 14 salons haut de gamme incluant ceux récemment ouverts à New York et Melbourne en plus des salons à Abu Dhabi (des Terminaux 1 et 3), ainsi que ceux de Francfort, Londres, Manchester, Dublin, Paris, Washington DC. et Sydney. A l’aéroport d’Abu Dhabi, Etihad Airways opére également un Premium Lounge dédié dans la zone américaine de précontrôle, et un Premium Lounge pour les arrivées. Un nouveau First and Business Class Lounge ouvrira ses portes dans les prochains mois à l’aéroport LAX de Los Angeles.

Images du nouveau First Class Lounge & Spa.

Pour une galerie d’images de haute résolution du Salon merci de télécharger ce lien : https://app.box.com/s/zzif1p9i43fub7jlni5r0pizpx5si5l8

À propos de Fluid Movement

Fluid Movement a été créé en 2009 à Londres, en tant que société de conseil et d’événements spécialisée dans les boissons. L’objectif de ses fondateurs était de fournir des expériences de consommation novatrices et expérientielles à leurs clients, avec des goûts qui n’ont jamais été vus auparavant.

Depuis, Fluid Movement a organisé du conseil, de la formation et des événements dans plus de 30 pays à travers le monde. Ils ont également ouvert quatre de leurs propres sites prodigués à Londres (Purl en 2010, Whistling boutique en 2011, Dach & Sons en 2012, et Surfside en 2014). Ils ont eu un impact positif sur la culture du cocktail à l’échelle mondiale, notamment par le biais de pionnier du concept «moderne-speakeasy» et leur approche novatrice et avant-gardiste des cocktails.

Fluid Movement, dirigé par Tristan Stephenson et Thomas Aske – deux des membres fondateurs – continuent à faire fonctionner le Worship Street Whistling Shop à Londres (Cinquantième meilleur bar du monde en 2011 & 2012), le Surf-Side Cafe & Bar à Cornwall (Top 50 des meilleurs restaurants) ainsi que de travailler sur un large éventail de projets, y compris le développement de la marque, un restaurant et bar de conseils, de recherche et de séminaires sur les boissons.

Le partenariat de Fluid Movement avec Etihad Airways a commencé en novembre 2015 avant l’ouverture du Premium Lounge de la compagnie aérienne à l’aéroport John F Kennedy de New York.

Avec la volonté de développer un cocktail unique pour les Premium Lounge d’Etihad Airways, l’équipe de Fluid Movement a créé une sélection de cocktails et mocktails inspirés des tendances de consommation de pointe et des saveurs intercontinentales. Ces boissons sur mesure et exclusives sont fabriquées en utilisant des sirops fraîchement préparés, des sels aromatisés aux fleurs séchées, des fruits déshydratés et des garnitures telles que de la barbe à papa.

Fluid Movement fournit également la formation sur place des barmans d’Etihad Airways qui sont employés actuellement dans les salons haut de gamme de la compagnie aérienne à l’aéroport JFK et Melbourne.

Le partenariat de la compagnie aérienne avec Fluid Movement s’étendra sur le nouveau salon qui va ouvrir ses portes à Los Angeles.

Pour plus d’informations sur Fluid Movement : http://www.fluid-movement.com/

À propos d’Etihad Aviation Group

Etihad Aviation Group (EAG) est un groupe aérien et de voyage mondial diversifié, comprenant quatre divisions d’activités – Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Emirats Arabes Unis, , Etihad Engineering, Hala Group et Airline Equity Partners. Le groupe détient des participations minoritaires dans sept compagnies aériennes : airberlin, Air Serbia, Air Seychelles, Alitalia, Jet Airways, Virgin Australia, et la suisse Darwin Airline, opérant sous le nom Etihad Regional.

Depuis son hub d’Abu Dhabi, Etihad Airways dessert ou prévoit de desservir 117 destinations passagers et cargo au Moyen-Orient, en Afrique, en Europe, en Asie, en Australie et dans les Amériques. La compagnie aérienne possède d’une flotte de 122 appareils composée d’Airbus et de Boeing, avec 204 appareils en commande ferme, dont 71 Boeing 787, 25 Boeing 777-X, 62 Airbus A350 et 10 Airbus A380.

Pour plus d’informations : www.etihad.com

Sur le même thème

Appel à candidatures : devenez l’une des nouvelles start-ups incubées par IONIS 361 !

Basé en plein cœur de Paris et abritant actuellement 18 start-ups innovantes, IONIS 361 est déjà à la recherche des futurs pensionnaires pour sa prochaine saison qui débutera en septembre 2016 !

S’adressant en priorité aux étudiants et diplômés des écoles du Groupe IONIS, IONIS 361 est un incubateur national et généraliste pensé autour de l‘innovation, de l’entrepreneuriat et de la disruption. Pouvant également s’ouvrir aux porteurs de projets externes au Groupe IONIS, il lance dès à présent son appel à candidatures pour sa deuxième saison.

Si vous voulez bénéficier d’un hébergement de 6 à 18 mois dans un espace d’innovation de près de 1 000 m², de conseils d’experts et de mentors réputés, de master classes, de workshops et de bien d’autres services, n’hésitez pas à remplir le formulaire de candidature en ligne avant le dimanche 19 juin 2016 !

Retrouvez IONIS 361 sur son site Internet, Facebook, LinkedIn et Twitter

Ils ont déjà fait confiance à IONIS 361 :

Adopters, Bonanza, Bon’App, Bonnet de Jour Inc., Cab Média, Check and Move, ClozMe, Culmineo, Custom my Art, Fréquence, Gasolead, Mana Cube, MyFav, Blackfoot / Orbit, Puuulp, SpotMyFlat, Idopic / Sweebi, Winestar

A PROPOS DU GROUPE IONIS

Créé il y a 35 ans par Marc Sellam, IONIS Education Group est aujourd’hui le premier groupe de l’enseignement supérieur privé en France. Une vingtaine d’écoles et d’entités rassemblent dans 12 villes de France plus de 23 500 étudiants en commerce, marketing et communication, gestion, informatique, aéronautique, énergie, transport, biologie et création… Le Groupe IONIS s’est donné pour vocation de former la Nouvelle Intelligence des Entreprises. Une forte ouverture à l’International, une grande sensibilité à l’innovation et à l’esprit d’entreprendre, une véritable « culture de l’adaptabilité et du changement », telles sont les principales valeurs enseignées aux futurs diplômés des écoles du groupe. Ils deviendront ainsi des acteurs-clés de l’économie de demain, rejoignant les réseaux d’Anciens de nos institutions qui, ensemble, dépassent les 65 000 membres.

Sur le même thème

Liebherr-Aerospace en force au salon ILA 2016

Forte présence de Liebherr-Aerospace au salon aéronautique international de Berlin ILA 2016

Juin 2016 – Liebherr-Aerospace, systémier aéronautique de premier plan à l’échelle mondiale, est un habitué du salon ILA de Berlin. Cette année, les visiteurs auront l’occasion de retrouver l’entreprise à différents emplacements du salon qui se tiendra du 1er au 4 juin au Berlin ExpoCenter Airport.

Sur une surface de 250 m², Liebherr-Aerospace présente sur le stand n° 101 (Hall 2), de nombreux systèmes et équipements témoignant de sa capacité d’innovation dans les domaines des commandes de vol, des systèmes d’air et des trains d’atterrissage. Parmi les pièces exposées, un logement de train avant présentant un traitement anticorrosion sans cadmium, donc plus respectueux de l’environnement, ainsi qu’un bloc de vannes hydrauliques pour actionneur de spoiler dont la fabrication a été optimisée par fusion sélective au laser (« impression 3D »). Les visiteurs pourront visionner un film d’animation présentant les compétences et les systèmes développés et fabriqués par Liebherr-Aerospace, ainsi que leur fonctionnement à bord de l’avion.

Première à l’ILA : composants électroniques de Liebherr

Lors de cette édition du salon aéronautique ILA de Berlin, la division composants de Liebherr sera représentée pour la première fois par son centre d’excellence en matière électronique, Liebherr-Elektronik GmbH, et présentera ses équipements sur le stand de Liebherr-Aerospace. Sa gamme de produits, développée et fabriquée sur le site de Lindau (Allemagne), couvre l’électronique de commande et de puissance. Les composants électroniques de Liebherr ont déjà prouvé leur fiabilité dans de nombreux programmes aéronautiques. Liebherr se distingue par une grande diversité de fonctions DAL A couvrant une large gamme de plateformes différentes, dans le domaine de l’électronique de puissance comme dans celui de l’électronique de commande. Les produits présentés à ILA comprennent des contrôleurs destinés aux systèmes d’air intégrés, des boîtiers d’électronique de commande pour les systèmes de commandes de vol secondaires, un contrôleur destiné aux systèmes de refroidissement additionnel et de refroidissement hydraulique avec électronique de puissance et de commande intégrées, un boîtier d’électronique de puissance pour boîte de transmission différentielle active ainsi qu’une unité de commande électronique déportée.

Liebherr-Aerospace apporte son soutien à ILA Future Lab 2016

Des thèmes tels que l’industrie aéronautique 4.0, la numérisation et le monde virtuel ainsi que le développement durable seront au centre d’ILA Future Lab 2016, qui se tiendra sur le stand n° 303 du ministère allemand de l’économie et de l’énergie (BMWi), situé dans le Hall 2. Liebherr-Aerospace y sera également représentée avec des équipements innovants dont la fabrication a été optimisée par fusion sélective au laser (impression 3D), et qui donneront aux visiteurs un aperçu des activités de recherche et développement de l’entreprise.

Liebherr-Aerospace au CareerCenter et au CareerShop d’ILA

Des représentants du département des ressources humaines de Liebherr-Aerospace accueilleront les visiteurs les 3 et 4 juin 2016 sur le stand 103 du CareerCenter d’ILA, situé Hall 1. L’équipe y fournira des informations sur les opportunités de formation et de carrière dans l’entreprise. Par ailleurs, Liebherr-Aerospace présentera au CareerShop d’ILA les professions de mécanicien industriel et de conducteur de ligne traitement de surface et invitera les visiteurs à construire des modèles réduits d’hélicoptères. Le CareerShop, qui sera hébergé par Fédération allemande des industries aéronautiques, spatiales, de défense et de sécurité (BDLI) sur le stand n° 201, dans le Hall 1, présentera aux visiteurs les possibilités d’apprentissage et de formation dans le secteur aéronautique.

Pavillon des forces armées allemandes

Le pavillon de l’armée allemande, situé dans le Hall 3, est consacré aux partenariats entre l’armée fédérale et l’industrie équipementière en Allemagne. Parmi d’autres exposants, Liebherr-Aerospace y présentera des produits issus de programmes aéronautiques tels que le Tigre.

Liebherr, un systémier aéronautique de premier plan

Liebherr-Aerospace & Transportation SAS, Toulouse (France) est l’une des onze Holdings de branche du Groupe Liebherr. Elle dirige et coordonne l’ensemble des activités aéronautiques et ferroviaires du Groupe.

Avec plus de cinquante ans d’expérience, Liebherr-Aerospace est un fournisseur majeur de systèmes pour l’industrie aéronautique. Ses produits pour les applications civiles et militaires couvrent les actionneurs et les systèmes de commande de vol, les trains d’atterrissage et les systèmes d’air, ainsi que les engrenages pour boîte de transmission. Ses systèmes équipent des avions commerciaux, de transport régional et d’affaires, des avions de combat, de transport et d’entraînement militaires, ainsi que des hélicoptères civils et militaires.

La division Aéronautique et Ferroviaire du Groupe Liebherr emploie plus de 4 900 salariés. Ses quatre sites de production de systèmes et équipements aéronautiques sont situés à Lindenberg (Allemagne), Toulouse (France), Guaratinguetá (Brésil) et Nijni Novgorod (Russie). Liebherr-Aerospace réalise également ses prestations de service clients à partir de ses implantations situées à Saline (Michigan, USA), Seattle (Washington, USA), Montréal (Canada), São José dos Campos (Brésil), Hambourg (Allemagne), Moscou (Russie), Singapour, Shanghai (République populaire de Chine) et Dubaï (Émirats Arabes Unis).

Légende

liebherr-aerospace-airshow-stand.jpg

Stand de Liebherr-Aerospace présentant ses équipements de pointe et son expertise

Sur le même thème

Un deuxième robot de drapage automatisé chez STELIA

STELIA Aerospace Composites investit dans un deuxième robot de drapage automatisé.

STELIA Aerospace Composites, dans une forte dynamique de croissance, investit dans un robot de drapage automatisé pour répondre à l’augmentation de cadence de l’A350 .

Livraison de ce nouveau robot de drapage le 04/05 sur le site de Salaunes

Il s’agit d’une machine de dépose automatique de nappes de carbone jusqu’à 300mm de large. Ce moyen de production permettra d’optimiser encore la fabrication des pièces A350 pour mieux répondre aux objectifs de montée en cadence et de productivité des avionneurs. Un plan de formation spécifique est mis en place pour former les équipes à ce nouveau moyen automatisé. Ce robot de drapage, développé aux Etats-Unis par la société FIVES CINCINNATI, est le troisième robot à être installé en Europe. Encore une nouvelle étape dimensionnante pour STELIA Aerospace Composites.

STELIA Aerospace Composites est une filiale à 100% de STELIA Aerospace. – Une présence sur tous les grands programmes aéronautiques (Airbus, ATR, Airbus Helicopters, Dassault, …) – Fournisseur d’Airbus pour les cockpits A380, A320, A350, A400M. – Plus de 30 ans d’expérience dans les composites hautes performances – CA 2015 : 57,4 M€ – 670 employés – 30 000m2 de bâtiments industriels

Sur le même thème

ActInSpace 2016: succès au rendez-vous

Edition 2016 d’« #ActInSpace® » Le succès est au rendez-vous !

Le CNES, l’ESA et l’ESA BIC Sud France1 ont organisé les vendredi 20 et samedi 21 mai 2016, le premier Hackathon2 international dans les applications spatiales : ActInSpace®. Organisé en simultané dans 13 pays et 26 villes internationales, dont 12 françaises, ce concours, ouvert à un large public, vise à développer l’entreprenariat, en particulier étudiant, à partir des technologies spatiales.

Pour cette deuxième édition d’ActInSpace®, le succès était au rendez-vous. Près de 800 candidats ont travaillé sur l’un des 79 défis proposés par les organisateurs. Répartis en plus de 180 équipes, les candidats étaient accompagnés et conseillés par des experts du spatial, des experts business, juridiques, créativité, marketing,…. Ces experts ont pu cette année encore apprécier l’enthousiasme, la créativité des candidats et ont, de nouveau, été surpris par la qualité des projets proposés.

Des candidats de tous les horizons se sont présentés ! Près de la moitié des participants venait d’un autre secteur que les sciences de l’ingénieur, public le plus facilement concerné par le spatial. Comme le souhaitaient les organisateurs, créer une entreprise utilisant des technologies spatiales s’est avéré à la portée de tous. Des candidats des lettres, des sciences humaines et architecture beaux-arts ont même poussé la porte d’ActInSpace®. La diversité des projets présentés reflétait cette pluridisciplinarité.

Cette édition a vu aussi une évolution dans le statut des candidats. Les étudiants constituent toujours le corps principal avec 55%, mais 21% étaient de jeunes salariés et 10 % en recherche d’emploi. Notons enfin que près de 25 % des candidats étaient des femmes.

Les meilleurs projets de chaque ville s’affronteront lors des finales nationale, le mardi 28 juin pour la France, et internationale, le mercredi 29 juin au Toulouse Space Show. Mais l’opération ActInSpace va audelà d’une victoire au 1er round du hackathon. En effet, toutes les équipes ayant exposé des projets prometteurs bénéficieront d’un suivi et d’un accompagnement ultérieur, afin de continuer à faire évoluer leur projet, ce qui confère à l’évènement un véritable caractère entrepreneurial, dont tous les participants peuvent profiter.

Plus d’infos sur : www.actinspace.org Informations complémentaires sur : https://entreprises.cnes.fr/fr/web/CNES-fr/11210-actinspace.php

(1) L’ESA BIC Sud France, créé lors du salon du Bourget en 2013, est le seul Business Incubation Center de l’Agence spatiale européenne en France (il en existe 13 autres en Europe). Il est piloté par le Pôle de compétitivité Aerospace Valley en association avec le CNES, et le Pôle de compétitivité Safe. Il regroupe six incubateurs des régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon et PACA : Technopole Bordeaux Technowest, ESTIA Entreprendre, Incubateur Midi-Pyrénées, CEEI Théogone, l’Incubateur BIC Montpellier Méditerranée Métropole et l’Incubateur PACA-Est. Depuis sa création, 24 entrerprises ont été soutenues. Celles-ci doivent exploiter des données spatiales ou réaliser des transferts de technologies du domaine spatial vers d’autres secteurs.

Plus d’infos : www.esa-bic.fr

(2) Hackathon évènement organisé par la NASA et lié au domaine spatial où des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours.

Sur le même thème

Soutenez l’équipe Stud’Act engagée dans le Free Handi’se Trophy 2016 !

Samedi 28 mai, Oliver Sem et Clément Maufene-Gambier (IPSA promo 2018), deux étudiants de 3e année membres de l’association Stud’Act de l’école participeront à l’une des épreuves de la cinquième édition du Free Handi’se Trophy, une course qui a pour objectif de faire bouger les mentalités vis-à-vis du handicap au travail. Encouragez-les en votant pour eux sur la page dédiée !

Suivez Stud’Act et ses différentes actions sur son site Internet et sa page Facebook.

Vous souhaitez aider l’association ? Contactez-la par mail à studact.ipsa@outlook.fr

À PROPOS DE L’IPSA

Créée il y a plus de 50 ans, l’IPSA est l’école d’ingénieurs de l’air et de l’espace. L’école a construit au fil des années et notamment grâce à son important réseau d’anciens, des partenariats solides et durables avec cette industrie, tant au niveau civil que militaire. En prise directe avec les grands décideurs et les spécialistes du domaine, l’IPSA propose ainsi une formation en rapport avec les attentes du marché, permettant à ses étudiants de rentrer de plain-pied dans la vie active et de vivre totalement leur passion pour l’aéronautique et l’espace. L’IPSA est intégré au Concours Advance qui donne accès à 3 écoles d’ingénieurs (EPITA, ESME Sudria, IPSA) implantées sur 6 campus en France.

Sur le même thème

Gulf Air Media Statement: GF155

Gulf Air GF155

Manama, Kingdom of Bahrain – 27 May 2016: Gulf Air, the Kingdom of Bahrain’s national carrier, Gulf Air can confirm that flight GF155, carrying 247 passengers, from Manila to Bahrain experienced severe turbulence while mid-flight on Friday 27 May 2016 resulting in some passengers and crew sustaining minor injuries.

The flight was diverted to Bombay, landing at Chhatrapati Shivaji International Airport, at 1130GMT (1430 local Bahrain time) where one passenger received medical attention.

Gulf Air apologises for the uncontrollable incident and resulting impact on passengers. The airline’s crew are trained to manage such events and all passengers on board were assisted by Gulf Air staff at Chhatrapati Shivaji International Airport while the aircraft underwent maintenance inspection. The flight departed Bombay at 1542GMT (1842 local Bahrain time) resuming service to Bahrain International Airport with an anticipated arrival time of 1855GMT (2155 local Bahrain time).

Source: Gulf Air

Sur le même thème

Partenariat avec EmindHub

Lundi 23 mai 2016, ENAC Alumni, association des diplômés de l’ENAC, a signé un partenariat avec EmindHub, start-up toulousaine mettant en relation des experts du secteur aéronautique et spatial à l’échelle internationale.

Sa plateforme web sécurisée permet aux acteurs du secteur de solliciter les experts inscrits pour toute question, appel d’offres, ou annonce pour une mission. Les experts s’inscrivent gratuitement et choisissent de répondre aux différentes demandes des clients en fonction de leurs compétences.

Ce partenariat propose la gratuité du service au sein la communauté des alumni ENAC et un discount de 20% pour toute demande plus générale.

ENAC Alumni s’inscrit donc dans une démarche de développement de son réseau d’experts au travers de solutions business innovantes et modernes.

Plus de précisions seront apportées dans les jours qui viennent, n’hésitez pas à consulter le site de notre partenaire :

https://www.emindhub.com/fr

Sur le même thème