Un peu de voltige

La semaine dernière, je me suis rendu dans le Nord avec mon frère, pour lui offrir un baptême de voltige aérienne (c’est un passionné d’aviation et passe une bonne partie de son temps libre sur des simulateurs de vol : le cadeau était donc parfait). L’activité s’est déroulée au matin, et nous a laissé quelques heures sur place avant que nous ne devions prendre le chemin du retour. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés, presque par hasard, au Louvre-Lens : un projet dont j’avais déjà entendu parler mais que je pensais pas voir un jour ! Je vais essayer de vous la décrire. La Grande Galerie, dite la galerie du Temps est au coeur du musée : une seule longue galerie de 120 mètres de long où sont présentées, par ordre chronologique, des œuvres dont les plus anciennes datent de 4000 ans avant notre ère, et les plus récentes de la révolution industrielle du XIXe siècle, correspondant aux débuts de l’exploitation du charbon à Lens, rappelant que ce musée original est construit sur l’emplacement d’un ancien carreau de mine (dont l’exploitation a cessé en 1990). Toutes ces œuvres d’art, sculptures, tableaux, objets d’art, ont été choisies dans les collections du musée du Louvre de Paris. Inauguré en 2012, il a déjà attiré un million de visiteurs et est devenu, pour de nombreux touristes internationaux, le point de départ d’un circuit dans les musées du Nord. Avec le Louvre Lens, on fait un superbe voyage à travers six millénaires d’histoire, guidé par des médiateurs qui se joignent aux visiteurs pour les aider à comprendre le dialogue des œuvres ainsi rapprochées d’une façon inhabituelle. En effet, les œuvres ne sont pas accrochées aux murs mais présentées sur des cimaises qui scandent le paysage de la longue galerie que l’oeil embrasse tout entière. Un spectacle étonnant, que je vous invite à voir si vous passez dans la région. Une galerie des expositions temporaires offre en outre des expositions saisonnières avec des oeuvres venues du monde entier et non pas seulement du Louvre. Mon frère a eu les sensations qu’il voulait avec la voltige, et j’ai eu mon content de sensations avec le Louvre-Lens. Un voyage gagnant-gagnant, somme toute. Retrouvez plus d’informations sur l’organisateur de cette activité de ce voltige aérienne à Namur.

Etihad passe au Boeing 787

Etihad Airways, transporteur basé à Abou Dhabi, a déployé le Boeing 787-9 sur son service quotidien entre Abou Dhabi et Séoul. La ligne Abu Dhabi – Séoul est un secteur performant depuis son lancement en décembre 2010. Etihad Airways approche d’un nouveau cap avec un millionième de réservations sur ce service. Pour offrir des services plus exceptionnels et plus élevés, la compagnie aérienne a commencé à exploiter le Boeing 787-9, en particulier sur les vols Séoul, à compter du 1er août 2017. Le 787 Dreamliner à deux classes a atterri le 2 août 2017. Horaires des vols Etihad Airways Abu Dhabi – Seoul: Le vol EY 876 d’Etihad Airways part de l’aéroport international d’Abou Dhabi à 22h15 et arrive à l’aéroport international d’Incheon à Séoul. Le vol de retour EY 8763 part de Séoul à 00h55 et arrive à l’aéroport international d’Abou Dhabi à 05h50 tous les jours. Caractéristiques du Boeing 787 Dreamliner: La diversité est quelque chose que vous expérimenterez à son meilleur lorsque vous volerez avec Etihad Airways. Vous pourrez faire l’expérience du vol sans faille dans deux classes différentes – les cabines Business et Economy. La réservation d’Etihad Airways est disponible pour 271 sièges intelligents économiques et 28 studios d’affaires. Ses cabines innovantes et ses services primés font voyager tout le monde sur les vols d’Etihad Airways. L’appareil est doté de contrôles d’humidité permettant de maintenir la pression atmosphérique de façon à permettre à l’air frais de survivre. Ses caractéristiques de cabine très appréciées permettent à chaque passager de faire l’expérience d’un vol exceptionnel. Etihad Airways Economy Class sur les vols Séoul-Abu Dhabi: La cabine économique est équipée de sièges Economy Smart, offrant un confort accru. Chaque siège est livré avec un appuie-tête à aile fixe, un support lombaire mobile, un siège de 19 pouces de largeur et un moniteur de télévision personnel de 11,1 pouces. Nanny volante est un service exceptionnel en classe économique offrant une attention particulière aux jeunes enfants. Etihad Airways Business Class propose des vols entre Séoul et Abou Dhabi: Chaque siège de la classe affaires offre un accès direct à une allée et chaque siège peut être converti en un plateau de 80,5 pouces de long. Chaque Business Studio est équipé d’une télévision personnelle à écran tactile de 18 pouces et de casques antibruit. La compagnie aérienne offre une connectivité Wi-Fi qui permet aux passagers de profiter de la connectivité mobile et de la télévision en direct de sept chaînes par satellite. Chaque siège est doté d’un système de massage à l’intérieur du siège et d’un système de contrôle du coussin pneumatique qui assure la fermeté et le confort du siège.

Le virage de Cessna

Peu de versions furent finalement disponibles : le Cessna 152 de base fut construit à 6628 exemplaires. 6/-3 g. Le Cessna 152T n’est pas une version à part entière, mais un Cessna 152 doté d’un kit pour l’entraînement. Reims Aviation le produisit également sous licence, avec 552 F152 et 89 FA152. Le 24 mai 2001, un Cessna 152 piloté par un élève libanais et violant l’espace aérien israélien fut abattu par un AH-64. C’est l’unique cas connu de victoire air-air obtenue au moyen d’un AGM-114 Hellfire. 7584 exemplaires furent construits de 1977 à 1985, pour l’essentiel à Wichita. Il a équipé nombre d’aéroclubs et y est très populaire. Il a également été vendu à des forces aériennes dont celle du Bangladesh (4 exemplaires achetés en 1982), du Botswana (2 A152), du Gabon (un F152) et du Lesotho (un A152). Ce n’est qu’en 2007 que Cessna lança son successeur, le Cessna 162 Skycatcher. Cette annonce remet en cause l’accord négocié par le précédent gouvernement UPA (une coalition entre le parti du Congrès et d’autres partis) en 2008 et qui proposait l’achat de 126 avions Rafale pour 20 milliards de dollars. Le gouvernement Modi avait jugé cet accord trop cher, d’une durée trop longue (plus de 10 ans) et limitant ainsi les plans de modernisation de l’armée indienne. L’acquisition à court terme de ces avions était aussi liée à la nécessité de rapidement remplacer une flotte de combat vieillissante et en sous-effectif. ’il n’y ait pas de réel transfert de technologie compris dans l’accord. Une préférence du privé au public ? L’ancien accord prévoyait que le partenaire principal soit l’entreprise publique Hindustan Aeronotics Limited (HAL) qui possède une importante expertise dans l’industrie des avions de combat depuis l’Indépendance. Cette préférence du privé au public, couplée à la question de la compétence, ont suffi pour jeter la suspicion sur l’aval donné à ce choix.

Dassault vient de remporter l’appel d’offres lancé par l’Inde pour la vente de 126 avions de combat. Le contrat est estimé à une dizaine de milliards d’euros. La décision ne sera pas annoncée par New Delhi avant la fin du mois de mars. Un succès qui survient au bon moment pour l’avionneur. Jusqu’ici aucun client étranger ne s’était porté acquéreur de ses Rafale. Il y a presque deux mois, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, en était même arrivé à envisager l’arrêt de la production. Le Rafale venait de subir un revers en Suisse : c’était le Gripen, l’avion du groupe Saab qui avait été choisi au détriment de celui de Dassault. Le Brésil avait déjà fait le même choix, après avoir envisagé de choisir le Rafale. Mi-novembre, les Émirats arabes ont pour leur part décidé de mettre en concurrence le Rafale avec l’Eurofighter Typhoon, fabriqué par un consortium européen. « Le Rafale qui est vendu actuellement est extrêmement polyvalent. Il dispose de capacités air-air et air-sol, alors que l’Eurofighter, par exemple, n’a que la capacité air-air. Le 23 septembre 2016, la France vendait 36 avions de chasse Rafale à l’Inde, pour environ 8 milliards d’euros. Après des années de négociations, il s’agissait du plus gros contrat à l’export signé par Dassault. Une cérémonie à New Delhi officialisait ce contrat, en présence du ministre de la défense du président Hollande, Jean-Yves Le Drian, dépêché spécialement sur place et son homologue indien Manohar Parrikar, représentant le premier ministre indien Narendra Modi. En France, industriels et sous-traitants de l’aéronautique exultaient. L’ex-président français François Hollande a ravivé cette polémique, vendredi 21 septembre, en déclarant au site Mediapart que la France n’avait « pas eu le choix » du partenaire indien du constructeur Dassault. « Nous n’avions pas notre mot à dire à ce sujet », a déclaré François Hollande à Mediapart. « C’est le gouvernement indien qui a proposé ce groupe de services et Dassault qui a négocié avec Ambani. Nous n’avons pas eu le choix, nous avons pris l’interlocuteur qui nous a été donné », a insisté l’ex-chef de l’État français. Reliance Group, a partiellement financé en 2016 un film de la compagne de l’ex-président Julie Gayet.

En simulateur de vol

Vous pourrez réellement dire: J’AI PILOTÉ MOI-MÊME un avion ou un hélicoptère! Dès les débuts de l’aviation et compte tenu des difficultés de pilotage on a très vite eu recours à des « entraineurs », qui représentaient en quelle sorte l’ébauche du simulateur de vol avec pour possibilités les manœuvres de base. Le premier vrai simulateur de vol fut celui mis au point par Edwin Link aux États-Unis en 1929 : le « Link Trainer ». Lorsque le pilote installé aux commandes du simulateur de vol effectuait des manœuvres, un stylet reproduisait sur une table traçante le trajet virtuel de l’avion. L’instructeur pouvait ainsi en lisant la trajectoire virtuelle de l’avion donner des instructions à l’élève pilote par radio. Tous les pilotes professionnels aujourd’hui font régulièrement des heures de vol en simulateur soit pour une évaluation, soit pour apprendre réellement à piloter un nouveau type d’aéronef. Et puisque nous sommes dans la simulation pourquoi ne pas essayer notre simulateur de chute libre à Winterthour. Vous vivrez les sensations d’un saut en parachute lors de la chute libre depuis un avion ou un hélicoptère: DES PLUS PETITS À PARTIR DE 5 ANS JUSQU’AU GRANDS DE 99 ANS! Un bon cadeau à offrir?

Comment en est-on arrivé là ? «C’est toute la force de persuasion du marketing américain, analyse une source chez Dassault. Ils ont su associer plusieurs Etats à la construction du F-35 pour le financer. D’ailleurs, les pilotes américains ont un avis mitigé sur le F-35. L’avion de chasse made in Etats-Unis, qui ressemble à un Rafale en plus lourd, se révèle peu maniable. Qu’importe, sa furtivité et surtout sa connectivité, qui lui permet de mener des missions en réseau avec tous les autres appareils, font de lui un adversaire redoutable. «Sur le papier, oui, c’est un bel avion, reconnaît une source chez Dassault. Mais ça reste théorique. Il n’a pas encore été éprouvé au combat.» Le contraire de l’avion français, qui a pu montrer ses capacités multirôles au Mali, en Libye, en Irak et en Syrie. «Le Rafale n’a pas à rougir de ses performances par rapport au F-35, poursuit Massi Begous. D’autant que l’avance technologique du F-35 n’est pas extraordinaire et, surtout, elle se paie bien trop cher.» Ainsi, au prix catalogue, l’avion furtif américain est affiché à 110 M€ contre 80 M€ pour le Rafale.

Dangerosité des drones civils

Tout accident en vol avec l’objet est risqué pour l’avion, comme le montre l’accident de la compagnie Airways Air Air 1549 en janvier 2009. Le capt Chesley Sullenberger a dirigé un avion à réaction transportant 155 personnes vers le ruisseau Hudson après l’avoir touché à une tête d’oies du Canada de Los angeles Guardia aéroport de Ny City. Les oiseaux sauvages ont endommagé les deux moteurs d’avion. Le poids de votre bernache du Canada – entre 6 et 2 kg / 5 kg – est dépassé par certains drones de caméra vidéo de haute qualité professionnelle. Les aviateurs ont demandé des tests supplémentaires sur l’effet éventuel de votre drone en utilisant un moteur – des tests permettant aux fournisseurs de faire régulièrement une demande de hits pour oiseaux de compagnie – mais cela pourrait être coûteux. La vitesse à l’intérieur de la Grande-Bretagne a triplé depuis 2015. La table britannique Airprox (UKAB), qui surveille tous les événements à proximité d’un accident d’avion industriel, a révélé qu’il y avait eu 92 avions entre drones et avions en 2017. Ce qui était plus de 3 fois le numéro de téléphone en 2015: 29. En 2016, il y en avait 71 et l’info suit évidemment l’évolution de l’utilisation des drones. Il est interdit par la loi de faire voler un drone de plus de 120 mètres ou dans un espace aérien limité, notamment autour d’un aéroport. Si le drone est équipé d’une caméra, des restrictions supplémentaires s’appliquent. Le site Internet Dronesafe, exploité avec le chien de garde de l’aviation et le trafic sous atmosphère fédérale, décrit plusieurs directives pour les drones voyageant par avion, notamment le garder constamment à la vue.

Que peut-on faire pour les empêcher de monter en flèche plus que les aéroports internationaux? Les prisons aideront à vous fournir la réponse. Les entités gouvernementales envisagent de mettre en place une méthode anti-drone pour prévenir le trafic de substances dans les prisons britanniques, en utilisant un test rentable de six à quatre semaines à Guernesey. Le système SkyFence bloque les impulsions stéréo à proximité d’une prison chaque fois que des drones sont détectés et utilisés pour les empêcher de réduire le nombre de médicaments sur ordonnance délivrés aux détenus. Mais brouiller les signaux utilisés pour contrôler le drone peut présenter un risque élevé dans un terminal d’aéroport, là où le risque d’endommager par inadvertance d’autres communications cruciales peut être excessif. La police a trouvé très difficile d’identifier les opérateurs de drones repérés par les pilotes, d’où les appels en faveur d’un registre obligatoire des drones et de leurs utilisateurs, ainsi que de la «géo-protection», bien que mettre en danger des personnes en pilotant un drone illégalement puisse conduire à une peine privative de liberté pouvant aller jusqu’à cinq ans. Certains producteurs de drones, tels que DJI en Chine, fonctionnent avec des «zones restreintes» gérées par le système, ce qui peut éviter aux opérateurs de se déplacer dans des zones telles que les terminaux aéroportuaires, les prisons et les lieux de projection. Mais même ces limitations peuvent être déverrouillées pour les clients qui parlent à l’organisation avec l’autorisation appropriée – et les entreprises telles que Coptersafe en Russie feront la découverte pour tous ceux qui peuvent payer pour payer. Les autres fournisseurs de drones ont tendance à ne pas appliquer ces contraintes, car le patchwork de lois locales, nationales et internationales divise les organisations en incertitudes quant à leurs propres responsabilités et, avec certains types de drones, le GPS requis pour effectuer tout type de contrôle.. Source: Vol en avion de chasse

Les débuts des Antonov

Antonov Design Bureau a été ouvert à réponse à une commande NKAP faite le 6 Mars 1946 et devait devenir bien connu pour une longue série d’avions de transport et civils. Cependant, à ses débuts, le nouveau OKB s’est également lancé dans la conception de chasseurs, malgré une étape ayant ses effectifs réduits de un tiers. Pendant la guerre, Oleg Konstantinovich Antonov avait été concepteur adjoint à la Yakovlev OKB, travaillant sur le bureau du série de combattants de piston. Il a été impressionné par l’allemand Heinkel He 162 Salamander léger chasseur à réaction «dernier recours», qui était conçu et produit dans un incroyablement court temps au cours des dernières étapes de la guerre. Cet avion avait son moteur monté sur le dessus du fuselage et aussi deux ailerons de queue pour garder les gouvernails hors du jet efflux, il n’est donc pas surprenant que le résultat Le projet Antonov partageait une disposition assez similaire – et il s’appelait aussi Salamandra. Conception les travaux ont commencé au printemps 1947, juste après la L’équipe d’OKB avait terminé le SKh (An-2) transport utilitaire. Salamandra avait un seul RD-10 à l’arrière de son fuselage et cette position éliminait le risque d’ingestion et de dommages par des corps étrangers qui est venu avec les opérations sur le terrain pour lequel le combattant était destiné; ça aussi entretien relativement facile. Un modèle a été testé dans la soufflerie mais le 6 avril 1946 instructions ont été reçues du NKAP que l’OKB devrait commencer à concevoir un autre combattant alimenté par deux RD-lOs. La salamandre a été largué et Antonov, qui avait réalisé que la performance offerte par jet les centrales électriques ont fait le succès potentiel de utilisant des configurations de cellule non conventionnelles une possibilité beaucoup plus forte, passée à le «M» ou Masha décrit dans un autre article sur le site de vol en avion de chasse.

Une fête chez United Airlines

En 1948, United Airlines a établi une base de maintenance à l’aéroport international de San Francisco. Soixante-dix ans plus tard, l’endroit reste à l’œuvre pour assurer la sécurité et la sécurité des avions de la compagnie. Chaque année, United réunit des dizaines de milliers de ses employés à la base du Family Day. Cette année, la compagnie aérienne nous a invités à y participer.  Quelle journée sauvage et fantastique! Nous avons eu la chance de rencontrer «Chix Fix», l’équipe de techniciennes en aéronautique primée de United, de faire une visite des installations de maintenance et de célébrer la journée avec la famille United. Nous avons même pu goûter à la nourriture du dernier avion de Boeing: le 777-200BBQ (numéro de queue N1BBQ)! AvGeeks mange votre coeur, et continuez votre lecture pour une multitude de photos de l’amusement de la journée.     Les installations de maintenance se trouvent à l’extrémité nord-ouest de l’aéroport international de San Francisco. La proximité des pistes en service signifiait que toutes les quelques minutes nous avions le droit de voir de près les aéronefs au départ.    Bien sûr, il y a eu une absence notable au programme de cette année. Family Day: la reine des cieux. C’était la première journée de la famille depuis que United avait retiré ses 747 Boeing bien-aimés mais vieillissants (consultez notre couverture du vol de retraite United 747 si vous ne l’avez pas déjà fait). Bien que le 747 ne soit pas dans les parages, il y avait un A320 dans le présent de livrée vintage «Friend Ship». Il était utilisé pour les tractions d’avion – lorsque des équipes de personnes essayaient de tirer l’avion – et les participants étaient probablement contents d’avoir tiré un A320 au lieu d’un 747.     La Journée de la famille coïncide avec la Semaine de la flotte de San Francisco et l’équipe de pilotage des Patriots a été mise en place à proximité des hangars.     La fête a débuté avec une performance de Crosstown 5, un groupe composé uniquement d’employés de United. Le président des États-Unis, Scott Kirby, et les responsables des opérations de la compagnie aérienne à San Francisco ont fait quelques remarques. La compagnie aérienne a commémoré son partenariat avec les Jeux olympiques spéciaux en invitant et en honorant certains de ses athlètes et de ses dirigeants.     737 de United avec la livrée Special Olympics était également en main.     BONUS: Centre de maintenance de Condor Airlines à Francfort   Les remarques préparées ont pris fin et les invités étaient libres de flâner dans la vaste gamme de présentoirs, expositions et jeux.

Un bel été à voler

À la fin de l’été, je réfléchis à tous les incroyables fly-ins que nous avons pu faire cette année. Notre saison de vols a commencé avec le National Waco Club Reunion, a culminé avec une semaine à Oshkosh et s’est terminée par un rassemblement décontracté à Delphi, IN. Il y avait plusieurs petites invasions et parties de hangar dans le mélange, et nous étions ravis d’assister à un nombre record d’événements personnels cette année. L’année prochaine, nous prévoyons d’aller encore plus loin et peut-être accueillir notre propre fête de hangar pour nos amis volants et non-volants. L’aviation est tout au sujet de la communauté, et les fly-ins sont l’expression la plus étonnante de cela. Je voudrais partager ce que j’estime être tous des éléments essentiels d’un fly-in réussi. Bien sûr, tous les événements sont différents, mais garder à l’esprit ces thèmes communs lors de la planification d’un fly-in aidera à faire passer l’événement de bon à excellent. Un de mes objectifs personnels a été d’héberger un fly-in pendant longtemps, alors faites-le moi savoir dans les commentaires si vous avez des recommandations pour des éléments que vous crois être important! 1. Nourriture À presque chaque avion que nous avons visité cet été, la première chose à laquelle nous avons pensé lors de notre arrivée était la nourriture. Cela était particulièrement vrai pour les petits déjeuners fly-in, où nous nous sommes réveillés très tôt et avons évité de manger afin de pouvoir nous gaver de crêpes et de bacon servis à l’aéroport. Dans les événements qui ne sont pas axés sur le petit-déjeuner, le fait d’avoir des options de camions de restauration sur place est également une excellente idée. Les pilotes ont faim! 2. voler Quelque chose qui aide vraiment les gens à s’exciter lors des envolées, c’est qu’il ya des vols réels. Vous seriez surpris du nombre de fly-ins où les avions restent stationnés et deviennent des affichages statiques pour l’ensemble du fly-in. C’est tellement plus excitant d’entendre les moteurs tourner, regarder les avions faire des passages bas, et sentir vraiment que l’aviation générale est bien vivante. Pensez à organiser un vol EAA avec les vols Young Eagle, ou à planifier un meeting aérien pendant la période de vol. 3. Diversité Certains des plus cool les fly-ins ont un groupe diversifié de participants. Vous avez de jeunes pilotes, de vieux pilotes, des pilotes professionnels, des pilotes de loisirs, des pilotes de drones, des pilotes militaires, des parachutistes… La liste s’allonge encore et encore! À un moment donné, il y avait tout un avion RC que je n’avais jamais vu auparavant. Célébrer la diversité dans l’aviation est une victoire pour tous et ouvre de nouvelles possibilités d’apprendre un aspect différent du monde de l’aviation générale. Au-delà de cela, avoir des voitures anciennes est génial d’avoir à admirer leur savoir-faire et leur histoire! Source : simulateur de vol.

L’Ukraine marque son indépendance

Le 24 août, l’Ukraine a célébré son anniversaire officiel. Le défilé, qui marque le 27e anniversaire de l’indépendance du pays, a commencé avec des milliers de soldats alignés au centre de Kiev. 4 500 militaires et 250 équipements militaires et des dizaines d’avions militaires participent au défilé à l’occasion du Jour de l’indépendance de l’Ukraine cette année, notamment de nouveaux systèmes d’armes déjà adoptés et de ceux qui sont en train d’être testés. En outre, des représentants de 18 pays étrangers participent au défilé militaire à l’occasion de la célébration du jour de l’indépendance. Cette année, le défilé militaire comprend 24 sections, représentant les forces armées ukrainiennes, le service des frontières, la garde nationale et le service de sécurité de l’Ukraine. Le jour de l’indépendance de l’Ukraine est le jour où l’Etat commémore la déclaration d’indépendance de 1991. Il est traditionnellement célébré le 24 août. Après la Russie, la République d’Ukraine était la composante économique la plus importante de l’ex-Union soviétique, produisant environ quatre fois la production de la république suivante. Son sol noir fertile représentait plus du quart de la production agricole soviétique et ses exploitations fournissaient des quantités importantes de viande, de lait, de céréales et de légumes à d’autres républiques. De même, son industrie lourde diversifiée a fourni des équipements uniques tels que des tuyaux de grand diamètre et des appareils de forage verticaux, ainsi que des matières premières aux sites industriels et miniers d’autres régions de l’ex-URSS. Peu après l’indépendance, en août 1991, le gouvernement ukrainien a libéralisé la plupart des prix et instauré un cadre juridique pour la privatisation, mais la résistance généralisée à la réforme au sein du gouvernement et de la législature a rapidement retardé les efforts de réforme. La production de 1999 était tombée à moins de 40% du niveau de 1991. Des institutions extérieures – en particulier le FMI a encouragé l’Ukraine à accélérer la rythme et la portée des réformes pour favoriser la croissance économique. Les représentants du gouvernement ukrainien ont éliminé la plupart des privilèges fiscaux et douaniers dans une loi de finances de mars 2005, ce qui a permis à l’Ukraine de développer son activité économique. De 2000 à la mi-2008, l’économie ukrainienne a été dynamique malgré les troubles politiques entre le Premier ministre et le président. L’économie s’est contractée de près de 15% en 2009, l’une des pires performances économiques au monde. En avril 2010, l’Ukraine a négocié une réduction de prix sur les importations de gaz russe en échange de l’extension du bail de la Russie sur sa base navale en Crimée.

Une collection d’avions de chasse

Des pieds de vignes… et des avions de chasse ! Le mélange est assez singulier, mais bien réel. Michel Pont est un viticulteur passionné par les aéronefs militaires. Il a débuté cette incroyable collection au milieu des années 80. Depuis, il a rassemblé une centaine d’appareils dans son domaine du château de Savigny-lès-Beaune, près de Dijon. Sur les trois hectares de ce vignoble de Bourgogne sont exposés Mirages IV, F-100 Super Sabre, Mystère, Ouragan et autre F-16. Ce site, classé monument historique, a même décroché le titre de plus grande collection privée d’avions de chasse au livre Guinness des records. Une consécration pour le travail de Michel Pont. Cet ancien militaire de l’armée de l’air (évidemment !) a attrapé le virus lorsqu’il était basé à Dijon. L’objectif de l’octogénaire est de sauvegarder ce patrimoine. Sans lui, ces avions de chasse “auraient tous été coupés en morceaux et transformés en lingots d’aluminium”. Mais la tâche est ardue. Chaque avion est démonté, transporté jusqu’en Côte-d’or avant une restauration complète. Mais le succès est au rendez-vous puisque chaque année, quelques 40.000 visiteurs se bousculent pour admirer ces aéronefs mythiques. Source : bapteme en avion de chasse

Revues de brèves aéronautiques